Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

Villa „Аrmira“, un palais de marbre au cœur d’une vallée luxuriante

{ include file="./partials/authors.html" } БНР Новини
Photo: bulgariatravel.org

C’est un des monuments les plus intéressants de l’époque de l’Empire romain, situé en Bulgarie du Sud, à 4 km au Sud-Ouest d’Ivaylovgrad. L’antique villa „Аrmira” еst sans aucun doute le palais le plus somptueux datant de l’époque romaine, découvert en terres bulgares.

C’est une villa luxueuse, d’une architecture remarquable, avec des décorations en marbre qu’on n’oublie pas, comme d’ailleurs ses mosaïques originales. Elle figure parmi les villas romaines les plus anciennes et exactement datées et étudiées à l’heure actuelle en Bulgarie et constitue le plus riche palais privé de cette période, découvert en territoire bulgare.

Dans un beau jardin, un bâtiment résidentiel à deux étages s’étend sur 3 600 m², avec une terrasse offrant une vue panoramique et de nombreuses salles disposées autour d’une piscine couverte. Rien qu’au premier étage, les pièces étaient au nombre de 22.

Снимка

Au fil du temps,  la villa devient trop petite pour ses propriétaires, ce qui impose des travaux d’extension à l’Ouest au début du IIIe siècle avec l’aménagement d’une salle des fêtes et de locaux de service. Un système de chauffage fonctionnait dans une partie de l’édifice dont les vestiges sont visibles encore aujourd’hui.

Dès la première moitié du IIIe siècle, un atelier pour la réalisation d’ouvrages en marbre blanc ouvre ses portes. Il accueille des maîtres de la ville d’Aphrodisie en Asie mineure, foyer de la plus grande école de sculpture durant l’époque de l’Empire romain. La villa leur doit sa splendeur et sa somptuosité, dignes d’un vrai palais romain.

Après un essor de 300 ans, la villa Armira fut incendiée et pillée dans la seconde moitié du IVe siècle. Ses ruines sont totalement rasées après un violent tremblement de terre à la fin du IVe siècle. Ses vestiges sont découverts tout à fait par hasard en 1964 à l’occasion d’un grand chantier pour la construction d’un barrage. Ses sols de mosaïques couvrent une surface de plus de 400 m² et représentent des scènes du quotidien des habitants de la villa, mais aussi des personnages connus de la mythologie grecque – Apollon, Artémis, le Dieu Pan, des satires, entre autres. Nous écoutons Vélitchka Tchorbadjiéva, conservatrice du musée d’histoire de la ville d’Ivaylovgrad :

„Villa„Аrmira” est un joyau, un vrai palais à deux étages et 22 pièces rien que pour le rez-de-chaussée. C’est à ce niveau que se trouvent les salles de réception et de bal, la spacieuse salle de bain du maître de maison, dotée d’un sauna. Quant à la piscine intérieure, elle est décorée de marbre en hommage au Dieu Hermès. Le propriétaire de la villa s’y connaissait de toute évidence en marbres et en faisait le commerce. »

Снимка

L’architecture de la villa suit les tendances dans les mosaïques romaines du Ier au IVe siècle, avec une prédominance des motifs floraux et géométriques, notamment les feuilles de lierre, les fleurs de lotus et de lys.

„On retrouve partout sur les sols  l’image de la Gorgone Méduse, un symbole repris à plusieurs fois dans la décoration de la villa et un personnage censé protéger du mauvais œil la demeure et ses habitants. Les visiteurs ont même l’impression que la Gorgone suit tout le temps le moindre de leurs gestes. D’après la mythologie, elle serait même en état de pétrifier les esprits hantés par les mauvaises pensées. D’où le surnom de méduse… »

Снимка

Villa Armira est ouverte aux visiteurs depuis deux ans, après des travaux de réhabilitation et de reconstruction au titre de différents programmes européens. Elle est inscrite sur la liste des « 100 sites emblématiques de Bulgarie » et aurait été visitée en 2015 par plus de 150 000 touristes.

Version française : Sonia Vasséva

Crédit photos : bulgariatravel.org et wikipedia.org


Tous les articles

Bienvenue au monastère de Tchirpan, là où Saint Athanase communiait avec Dieu…

Il n’est point nécessaire de parcourir des milliers de kilomètres pour atteindre les lieux saints, chargés d’une puissante énergie chrétienne et boire à la source de la foi. Et les terres bulgares sont riches de centaines d’églises et..

Publié le 18/01/20 à 08:00

Légendes et mystères planent sur l’emblématique forteresse d’Assen

La silhouette de la forteresse se dresse fière et solitaire sur une crête des Rhodopes en surplomb de la rivière Assenitza. D’accès difficile, elle accueillait là- haut sous son aile protectrice Thraces, Romains, Byzantins, Ouest-Européens,..

Publié le 23/12/19 à 09:15

Marcianopolis, la cité aux incroyables mosaïques romaines

Un jour, à l'époque de son règne, l’empereur Trajan (Marcus Ulpius Trajanus, 98-117) s’arrêta avec son armée à proximité d’une des sources karstiques de la Dolna Mizia (Moesia inferior). Sa sœur Marcia envoya alors sa servante..

Publié le 16/12/19 à 14:51