Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

Les rochers de Belogradchik et la grotte Magurata gardent beaucoup de leurs secrets

{ include file="./partials/authors.html" } БНР Новини

Un paysage étrange rocheux s’étend dans la partie Nord-Ouest de la Bulgarie. Il s’agit des rochers de Belogradchik dignes de respect et d’émerveillement avec leurs énormes amas dressés vers le ciel. La région est comme un gruyère de ravins, canyons et des grottes. Magurata est la plus connue de ces grottes. Le site naturel a des dimensions colossales et ressemble à une cathédrale souterraine. Mais ce sont les dessins muraux, environ 900, qui font de cette grotte quelque chose d’unique. On estime que les plus vieux de ces dessins datent d’il y a 8000 ans et ils sont parmi les plus anciens en Europe. Une partie de ces dessins représentent de scènes primitives de la vie quotidienne des hommes de cette époque mais il y a également des symboles et des signes qui ne sont toujours pas déchiffrés.

Снимка

Selon une équipe de paléo-archéologues et d’historiens  locaux ce n’est pas uniquement la grotte de Magurata mais toute la région autour d’elle, y compris les fameux rochers de Belogradchik, qui ont été autrefois un centre de culte. Durant de longues années, les chercheurs étudient les symboles sur les murs et arrivent à la conclusion qu’il ne s’agit pas de dessins primitifs ordinaires. Du moins certains d’eux. « Des preuves de plus en plus nombreuses confirment l’hypothèse selon laquelle la grotte a été dans l’antiquité une sorte de bibliothèque où sont codées les connaissances des ancêtres sur le monde“- affirme Kiril Kirilov de l’association des archéologues Belogradchik. Il existe également d’autres analyses qui nous font penser qu’il a raison. En commençant par l’analyse sémantique du mot « magura ». Il se trouve que ce mot est connu aussi dans d’autres endroits du monde et partout il est lié aux grottes, aux collines ou bien à l’eau qui jaillit de la terre.

Снимка

Mais il n’y a pas que Magurata qui attire l’attention dans cette région qui est imprégnée de mysticisme. On a découvert jusque-là 5 sanctuaires antiques ayant servi à des rituels religieux et comme observatoires astronomiques. La grotte à deux étages de Lepenitsa au sein des rochers de Belogradchik est un de ces endroits.

Снимка

„On estime qu’elle a été habitée il y a 5000 ans, ajoute Kirili Kirilov. Elle est située à 4 km de la ville de Belogradchik et on peut y accéder en empruntant un sentier écologique. Une carte du ciel avec un trône de pierre servant à observer les orifices spécialement percés dans les rocs représentant des étoiles et des constellations se trouve sur une terrasse au-dessus de la grotte. Notre association offre des parcours avec des guides qui expliquent toutes ces choses. Nous avons reproduit une habitation antique en utilisant des technologies de cette époque. La demeure est construite de matériaux naturels – du bois, de l’argile et du foin.”

Снимка

Les rochers de Belogradchik et la grotte Magurata gardent beaucoup de leurs secrets. „ Pour le moment nous espérons que les dessins rocheux de la grotte seront inscrits par l’UNESCO sur la liste de l’héritage culturel mondial.

Version française: Vladimir Sabev

Crédit photos : Kiril Kirilov


Tous les articles

Bienvenue au monastère de Tchirpan, là où Saint Athanase communiait avec Dieu…

Il n’est point nécessaire de parcourir des milliers de kilomètres pour atteindre les lieux saints, chargés d’une puissante énergie chrétienne et boire à la source de la foi. Et les terres bulgares sont riches de centaines d’églises et..

Publié le 18/01/20 à 08:00

Légendes et mystères planent sur l’emblématique forteresse d’Assen

La silhouette de la forteresse se dresse fière et solitaire sur une crête des Rhodopes en surplomb de la rivière Assenitza. D’accès difficile, elle accueillait là- haut sous son aile protectrice Thraces, Romains, Byzantins, Ouest-Européens,..

Publié le 23/12/19 à 09:15

Marcianopolis, la cité aux incroyables mosaïques romaines

Un jour, à l'époque de son règne, l’empereur Trajan (Marcus Ulpius Trajanus, 98-117) s’arrêta avec son armée à proximité d’une des sources karstiques de la Dolna Mizia (Moesia inferior). Sa sœur Marcia envoya alors sa servante..

Publié le 16/12/19 à 14:51