Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

L’antique Plovdiv n’arrête pas de nous surprendre

БНР Новини
Photo: oldplovdiv.com

Les fouilles archéologiques à Plovdiv ne cessent de nous faire découvrir de nouvelles dimensions de la vie sociale, politique et culturelle de l’antique Philippopolis, cité fondée par Alexandre de Macédoine, devenue ville romaine au milieu du 5 siècle avant J-C. L’antique forum entouré de ses colonnes, abritait marchands et négociants, gens de passage et habitants portant leur culte vers les dieux. La vie ici n’était pas différente des autres villes de l’Empire romain. Eléna Kessiakova est archéologue, elle nous parle des dernières découvertes et des fouilles en cours.

Снимка« Plovdiv est la plus grande ville datant de l’antiquité sur le territoire actuel de la Bulgarie. Les chroniqueurs romains ont décrit Philippopolis comme étant la cité la plus belle sur le bord du fleuve Hebar. C’était aussi la capitale de la Thrace antique qui de fait avait sa place centrale, un stade, un théâtre et une synagogue antique exceptionnelle, une basilique de l’épiscopat et des aménagements urbains caractéristiques de l’époque. Cela démontre que ce fut une véritable capitale antique, tout comme Athènes et Rome ».

Le forum /agora/ était au cœur de la ville administrative et des activités économiques. Bâti en forme de rectangle, il est de 143 mètres de longueur sur 136 mètres de largeur.

« Le forum est au centre de la vie politique, économique et religieuse, explique l’archéologue. On y retrouve des ruines de bâtiments représentatifs de tous ces aspects de la vie sociale. Il y a des vestiges d’un temple, d’une bibliothèque, du bouleutérion qui est le Conseil de citoyens chargés des affaires de la ville plus tard transformé en odéon (théâtre couvert) et la tribune d’où les notables tenaient leurs discours. Il y a aussi des vestiges de 70 commerces encerclant le forum. »

Снимка

СнимкаLa ville avait déjà une vie économique dynamique du temps de sa période hellénistique, comme le montre le plan aux rues perpendiculaires et la structure du forum au centre. Sur la place centrale, paysans et artisans faisaient du troc en échangeant du blé, du bois et du miel contre des récipients en cuivre en provenance de Rome. Plus tard, les Romains reconstruisent le forum et l’empereur Adrien remplace les structures en marbres par des chapiteaux corinthiens richement décorés. Au nord de la ville ont été construits les bâtiments publics et les statues des empereurs. Au 5 siècle, la ville antique est détruite par les Huns et les Goths.

Ce n’est qu’au 20e siècle que les fouilles archéologiques sont sérieusement entreprises. Hélas, une grande partie de la ville antique se trouve sous des immeubles et on ne peut pas faire des recherches. « Cela ne nous empêche pas de continuer les fouilles au niveau du théâtre et du stade et surtout de continuer le travail de restauration et de mise en valeur, afin de redonner à la ville la fierté de son passé », conclut l’archéologue.

Version française : Miladina Monova 

Photos: oldplovdiv.com

Tous les articles

Le Musée d’histoire de la médecine de Varna fait la part belle à la paléontologie…

En 1958, la bienfaitrice bulgare Paraskéva Nikolau fait don à la ville de Varna de 25 mille roubles en argent pour la construction d’une « maison de traitement de malades, d’orphelins et de personnes âgées ». Grâce à son œuvre fortement..

Publié le 17/03/20 à 10:54
 L’espace entre le Canal, le “Roi Libérateur” et “Alexandre I” sur une photo aérienne unique, prise probablement en 1925

Une photo prise à 100m d’altitude il ya 100 ans nous montre une ville de Sofia méconnaissable...

Grâce à la photographie à l’aide de drones il n’est aujourd’hui pas difficile de trouver des photos de différents sites prises dans l’air. Il est toutefois encore plus intéressant de voir le centre-ville pendant les années 20 du siècle passé..

Publié le 15/03/20 à 09:00
Le parc « Kaïlaka »

Les archives de Pleven immortalisent des souvenirs du passé

Environ deux millions de négatifs de photographies dont nous avons hérités grâce à l’ancienne entreprise « Photographie bulgare » sont conservés dans les   archives de l’Etat. Les pellicules en noir et blanc ont immortalisé des moments de..

Publié le 12/03/20 à 14:58