Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

Projet „Bulgarie 2030“, un enthousiasme qui n'exclut pas la controverse…

Dans le cadre du Conseil national de coopération tripartite /CNCT/, les représentants du gouvernement, des employeurs et des syndicats ont planché sur un projet du ministère des Finances prévoyant un Programme national de développement de la Bulgarie jusqu’en 2030. Un document jugé très important puisque devant définir les axes prioritaires des politiques à mettre en pratique dans tous les secteurs de l’administration publique. Intitulé « Bulgarie 2030 », il formule les objectifs stratégiques dont la transformation technologique, l’inversement de la tendance démographique, la réduction des inégalités, les mesures contre le décrochage scolaire qui doit passer de 12.7% à 7%, la diminution de la population en situation de précarité ou de l’exclusion sociale qui doit passer de 32.8% à 25%...

Globalement, les organisations patronales ont jugé justes et correctes les orientations proposées par le gouvernement, sans pour autant éviter de les compléter par quelques propositions. Ainsi l’Association des industriels bulgares a précisé que par rapport au PIB, les objectifs doivent être plus ambitieux quand il s’agit de réduire les déséquilibres entre les régions qui creusent par conséquent le fossé entre les revenus. Quant à la Confédération des employeurs et industriels de Bulgarie, ses membres ont exprimé leur soutien total aux efforts du gouvernement d’élaborer un document stratégique qui sera la feuille de route pour les 10 années à venir. Toujours est-il que la confédération voudrait avoir plus de détails sur le programme ambitieux pour qu’il réponde au mieux à la dynamique des rapports sociaux. Le projet du gouvernement a aussi reçu le soutien de l’Association du capital industriel sous réserve de quelques aménagements concernant des objectifs difficiles à atteindre…

Côté syndicats, la Confédération des syndicats indépendants de Bulgarie /CSIB/ est d’avis que le programme doit être retravaillé de sorte à faire évoluer le pays sans subir l'influence de celui qui le gouverne. L’autre syndicat, la CT « Podkrépa » a trouvé qu’il manquait des mesures plus sévères contre l’économie souterraine et des précisions sur les conditions de travail et les rémunérations.

Le ministère des Finances a aussi donné son avis indiquant que le plan d’action proposé d’ici 2030 n’est que le premier pas vers la mise en place d’une vision concrète et finale qui repose non pas sur des rêves, mais sur la réalité. Le gouvernement considère, lui aussi, le Projet „Bulgarie 2030“, comme un texte vivant qui subira des modifications et des ajustements dans les années à venir, en fonction de la conjoncture. 

Avant d’être définitivement adopté avant la fin 2020, la stratégie repassera de nouveau par le Conseil national de la coopération tripartite.



Tous les articles

La journée des sages-femmes au village Lozen

En ce 21 janvier /8 janvier selon le nouveau calendrier/, les Bulgares rendent hommage à celles qui dans le passé étaient connues comme des accoucheuses et qui ne sont autres que les sages-femmes de notre époque, toutes ces..

Publié le 21/01/20 à 12:13

Valentina et Christian ou la reconversion d’un couple de fashion models dans l’agriculture bio

Des podiums et du glamour des défilés de mode à la bio ferme au village Akandjievo, un parcours à l’envers, diriez-vous. Vu de l’extérieur, le destin avait comblé Valentina Dimitrova et Christian Vassilev - présenter les plus belles..

Modifié le 20/01/20 à 14:39

Kaléidoscope des Balkans

La presse turque se félicite des résultats du sommet de Berlin sur la Lybie Des médias turcs influents ont qualifié succès la conférence internationale d’hier à Berlin sur la Lybie. Sous le titre « Un vent de paix en Lybie”, le journal..

Publié le 20/01/20 à 13:09