Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

Ergünal Sabri : „La boxe, c’est de l’art“

Ergünal Sabri-Ogi a remporté la coupe et la médaille d’or au nom de la Bulgarie lors du tournoi "Zivorad Rajssic – Rajsa" qui a eu lieu dans la ville serbe de Sabac. Ergünal Sabri a pris part au championnat en question qui s’est tenu les 23 et 24 novembre comme représentant de l’équipe nationale bulgare de boxe.

Y ont participé uniquement des pays balkaniques – la Serbie, la Croatie, la Macédoine du Nord, mon rival étant le meilleur compétiteur de boxe du pays d'accueil, le serbe Omer Ametovic. J’ai l’ai pourtant vaincu. Le match-même a été très attractif car Ametovic est né à Sabac et tout le public le soutenait. Ce qui ne m’a pourtant pas empêché de remporter le match, raconte Ergünal Sabri.

Le boxeur qui est âgé de 18 ans fait ses études secondaires au lycée de langues étrangères « Christo Botev » dans la ville de Kardjali (Bulgarie du sud). Il a déjà réalisé de remarquables succès dans le domaine de son sport préféré – il est deux fois champion d' Europe pour l’année 2019 (chez les juniors et les hommes), 11 fois champion de la Bulgarie et deux fois « sportif de l’année de la ville de Kardjali ». 

Ergünal Sabri commence à se passionner de boxe tout à fait par hasard. A l’âge de 11 ans, alors qu'il fait ses entraînements de football, il apprend qu’a lieu à Kardjali un tournoi de boxe. Il y va pour regarder le jeu des boxeurs et à l’issue du tournoi il décide de s’inscrire au club « Arda boxe » où il fait connaissance de son premier entraîneur Stoyan Ouzounov.

Ergünal avec son entraîneur Stoyan Ouzounov

Dès le premier contact, j'ai vu que cet enfant avait du talent. Nous avons commencé à nous entraîner sérieusement et régulièrement. En deux ans d’entraînement il n’avait pas encore remporté de médaille mais je sentais déjà qu’il avait un grand potentiel – raconte son entraîneur Stoyan Ouzounov qui se rappelle une histoire de 2013. – Nous avions l'habitude de prendre en photos tous nos meilleurs boxeurs avec les médailles qu’ils avaient décroché. Je voulais donc prendre en photo également Ergünal. Alors que nous étions en train de publier le calendrier avec les photos de nos sportifs, il m’a demandé : « Entraîneur, je n’ai pas encore eu de médailles, pourquoi veux-tu me prendre en photo ? Je n’ai encore remporté aucune victoire. » Je lui ai alors dit : « Jeune homme, sous ta photo nous écrirons « Futur champion olympique ». Même si ses succès ne soit guère négligeable, je suis convaincu que les véritables victoires d’Ergünal ne tarderont pas à venir. Il a non seulement du potentiel mais est également très discipliné, ce qui est assez rare dans la boxe. Je crois que tôt ou tard il enregistrera des succès remarquables dans la boxe. Il n’a jamais perdu de match en Bulgarie, ni chez les juniors, ni chez les hommes. 

Stoyan Ouzounov est actuellement le seul entraîneur et président du club « Arda Boxe ». Il espère que dans un certain temps, Ergünal lui succédera au poste d’entraîneur.

Les entraînements du « futur champion olympique » ont lieu tous les jours de la semaine et durent une heure et demie. Outre ces exercices, tous les jours après les classes, Ergünal Sabri s’entraîne individuellement. C’est ainsi que les horaires de ces entraînements s’élèvent au total à 4 heures par jour.

Que lui donne le sport, quelle est l’émotion qu’il éprouve à l’issue d’un match qu’il gagne, ainsi que lors de la remise des prix ?

La boxe me donne beaucoup d’émotions, me permet de me faire de nouveaux amis et m’apprend à être discipliné.

Après la terminale, Ergünal Sabri envisage de poursuivre ses études mais sans pour autant interrompre ses activités sportives :

La boxe ne signifie pas seulement monter sur le ring et se battre. La boxe, c’est de l’art. Nous essayons à chaque fois de montrer de nouveaux mouvements et de jouer intelligemment… 

Pour ce qui est des boxeurs qu’il respecte le plus, Ergünal Sabri déclare :

Les anciens boxeurs bulgares Ivaïlo Marinov, Sérafim Todorov, Daniel Petrov, Petar Lessov, Guéorgui Kostadinov – ce sont d’après moi les meilleurs boxeurs bulgares.

Version française : Nina Kounova

Photos: Radio Kardjali

Tous les articles

Grigor Dimitrov: une des plus longues présences dans le Top 10 des tennismen du monde

Le seul Bulgare de l'élite du tennis Grigor Dimitrov fait partie des vingt tennismen ayant le plus long séjour dans le top 10 du classement mondial ATP au cours de la dernière décennie, selon les statistiques. Entre 2010 et 2020, Dimitrov a été..

Publié le 25/12/19 à 13:22

3 clubs de football bulgares parmi les plus performants en Europe

Selon les statistiques de l'UEFA pour la période de 1955 à 2019, trois clubs bulgares figurent dans le top 100 des équipes européennes ayant participé à la Coupe des champions européens et à la Ligue des champions. Le classement se fait par points..

Publié le 23/12/19 à 18:01

Le biathlonien Vladimir Iliev a été sacré sportif de l’année de la Bulgarie

Vladimir Iliev est le sportif N°1 de la Bulgarie pour 2019. Il a été placé en tête du classement des sportifs bulgares grâce à sa médaille d’argent historique aux Championnats du monde à Östersund, en Suède aux 20 kilomètres individuels. Ivet..

Publié le 20/12/19 à 13:34