Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

2019, une année inhabituelle, mais somme toute réussie pour le tourisme bulgare…

1.6 millions de touristes étrangers passeront leurs vacances de neige en Bulgarie

2019 est une année relativement bonne pour le tourisme bulgare. Une année qui peut être même considérée comme celle du plus grand nombre de touristes satisfaits... C’est ce que pense Roumen Draganov, directeur de l’Institut des analyses et évaluations du Tourisme et d’ajouter :

Il est certes vrai que la saison d’été a commencé avec une baisse du taux d’occupation des hôtels sur la côte de la mer Noire, mais Dame Nature a été plus clémente avec nous, faisant prolonger l'arrière saison jusqu’à la fin octobre et nous évitant les précipitations, orages et autres inondations que nous avons connus un an plus tôt et qui ont même fait des victimes…Ainsi nous nous sommes retrouvés fin octobre avec 95 000 touristes étrangers de plus que le même mois de 2018, ce qui signifie que le secteur touristique est loin d’être en crise…

Pour ce qui est des recettes, elles affichent 4% de plus qu’en 2018, ce qui est dû à la politique des prix et à la diversification des produits touristiques. Mais c’est vrai, et je ne le cache pas, que nous avons démarré l’année en demi-teinte et non sans crainte. Surtout à cause du retour en force sur le marché de la concurrence de destinations comme la Turquie, l’Egypte et la Tunisie. La Turquie, par exemple, est visitée de 35-36 millions de touristes par an, qui sont passés à 50 millions en 2019. La concurrence a été tout aussi forte avec les autres marchés. N'empêche que la faillite du voyagiste Thomas Cook a eu des retombées négatives sur la fin de saison en Bulgarie, mais aussi dans les autres pays où cette agence avait des partenaires. Bref, je dirais que 2019 a été une année inhabituelle, mais somme toute bonne…

Selon Roumen Draganov, il est encore difficile d’estimer les pertes sèches et le manque à gagner de la cessation de l’activité de Thomas Cook sur le business bulgare, que ce soit les hôtels, les compagnies aériennes, l’industrie de la restauration, car le dénouement de cette affaire prendra plus d’une année. Toujours est-il que les premiers chiffres des hôteliers bulgares tournent autour d’un million et demi d’euros de perte qu’ils devront essayer de rattraper en 2020 en signant avec d’autres grands tour-opérateurs étrangers… 

Que voulez-vous…La vie continue…Je suis sûr qu’aucun des anciens clients de Thomas Cook ne décidera de ne plus voyager. La question est de savoir vers quel autre voyagiste ils se tourneront. Et les offres en ligne, surtout les « last minute » et les « best deals » vont proliférer. Quant aux grandes agences de voyage traditionnelles, qui sont au nombre de 350, elles continueront de travailler avec la Bulgarie, j’en suis sûr.

Au tout début de la saison d’hiver, la Bulgarie attend l’arrivée de 3% de plus de touristes, amateurs de glisse que l’année dernière. Roumen Draganov donne plus de précisions : 

Nous estimons à 1.6 million le nombre d’étrangers qui séjourneront en Bulgarie entre le 22 décembre et le 22 mars prochain. 220 000 y passeront leurs vacances de neige et envahiront les pistes de ski. Surtout que nous organisons un grands nombre d’évènements et de festivals en cette période. Le seul carnaval des koukeri à Pernik rassemble au début de l’année plus de 6000 visiteurs dont la grande majorité des étrangers. Il y a aussi des circuits de tourisme culturel qui sont très demandés. Et les compagnies aériennes low-cost ne vont pas chômer…Et si l’on a observé une moindre affluence sur les aéroports de Varna et Bourgas en 2019, nous avons accueilli beaucoup plus de passagers à l’aéroport de Sofia. Le tourisme culturel et balnéaire a la cote, tout comme les séjours SPA, la chasse, le tourisme rural, les circuits gastronomiques, bref tout ce qui pourrait attirer l’attention de nos chers visiteurs…

Récit : Sonia Vasséva


Tous les articles

La culture traditionnelle bulgare revit dans la vieille ville de Zlatograd

La belle et pittoresque ville de Zlatograd ("la ville de l'or") est une des rares destinations de bulgarie où l’on a la chance de se familiariser avec la culture traditionnelle du Bulgare en « goûtant » à ses meilleurs œuvres ...

Modifié le 19/02/20 à 13:00

L’industrie touristique a besoin de standards et produits stables pour attirer les touristes étrangers en Bulgarie

Les villégiature bulgares se situant aussi bien en bord de mer qu’à la montagne représentent des destinations préférées pour des touristes venant de pays voisins mais également de pays-membres de l’UE. Afin que cette tendance se conserve, des..

Publié le 18/02/20 à 14:03

Le petit train des Rhodopes, en tête d’un classement britannique des voyages en train les plus pittoresques d'Europe

Le voyage en petit train touristique entre la ville de Septemvri et de Dobrinichté est une des attractions qui impressionnent les touristes bulgares et étrangers dans le pays. Le trajet à travers les labyrinthes de la montagne est une véritable..

Publié le 09/02/20 à 09:00