Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

Boyko Borissov: „La paix, seule, est en mesure de régler les problèmes au Proche-Orient“

Photo: BGNES

En l’espace d’une journée, nous avons été en compagnie de nos partenaires géostratégiques, les Etats-Unis, et de nos nos voisins. Et nous sommes tous en bons termes et partageons des projets porteurs de prospérité. C’est ce qu’a déclaré le premier ministre bulgare Boyko Borissov devant des journalistes à son retour d’Istanbul, où il a participé à la cérémonie de mise en exploitation du gazoduc « TurkStream ». 

C’est une journée importante pour les relations bulgaro-américaines, une journée stratégique pour les 10 prochaines années, même si les temps sont troubles, a déclaré Boyko Borissov le matin, à l’inauguration à Sofia de la Première session du Dialogue stratégique Bulgarie-Etats-Unis. 

Justement, en cette journée, nous avons mis au point des actions concrètes, pas des paroles, mais des actes, qui permettront à la Bulgarie de se maintenir sur la carte de la distribution de gaz en Europe, conservant sa position stratégique. Mais la première chose que les Bulgares verront se produire, c’est l’effet de l’ordre donné par le président Trump d’accélérer le travail pour que les visas dont les Bulgares ont encore besoin pour se rendre aux Etats-Unis soient supprimés.

Concernant l’évolution de la situation au Proche-Orient, le premier ministre a déclaré qu’il soutenait la paix et le règlement des différends par voie diplomatique. A ses dires, il faut éviter de voir mourir des civils et faire en sorte que les conflits militaires cessent.

La paix est très importante pour la région, car elle est le gage de la prospérité. La Bulgarie n’a jamais mené une politique contre un autre pays. La paix, seule, est en mesure de régler les problèmes au Proche-Orient, est formel Boyko Borissov.

Lors de son entretien avec le président turc, Recep Erdogan, Boyko Borissov a précisé que la Bulgarie juge très positive la contribution de la Turquie à la gestion des flux migratoires, soulignant l’importance clé de la Déclaration commune entre l’Union européenne et la Turquie du 18 mars 2016.

La diplomatie et la paix doivent être privilégiées quand il s’agit de trouver la solution de nombreux problèmes. Nous tous, nous avons intérêt à construire un avenir, fondé sur la stabilité, la sécurité et la prospérité. La Turquie est notre voisin, notre allié au sein de l’OTAN et un partenaire-clé quand il s’agit de migration, sécurité, lutte contre le terrorisme, énergie et agriculture. J’ai pris l’engagement d’agrandir les postes-frontières Kalotina, Kapitan Andréévo et Lessovo, a encore dit Boyko Borissov.

Interrogé par les médias sur ses relations entre les trois présidents qu’il a rencontrés à Instanbul, à savoir Recep Erdogan, Vladimir Poutine et Alexandre Vucic, le premier ministre a déclaré:

Ils me considèrent comme un ami, tout comme je suis un ami de Trump et un ami de Bruxelles. Car chacun de mes actes est conforme, en premier, à l’intéret de la Bulgarie, puis à celui de la communauté à laquelle nous appartenons, celle de l’Union européenne et de l’OTAN.


Tous les articles

Christo Panchougov

Un remaniement ministériel a éclipsé les déclarations politiques de la rentrée parlementaire

Un jour après l’inauguration de la session parlementaire le 15 janvier, les réactions dans les médias et du public à cet évènement démontrent que les intentions déclarées des partis politiques pour les prochains mois ont été éclipsées par le..

Publié le 16/01/20 à 11:39

Rentrée parlementaire: les forces politiques s'expriment...

En cette journée de rentrée parlementaire après les vacances de fin d'année, les principaux groupes politiques ont exposé leurs priorités politiques pour les mois à venir. Le parti GERB a tenu à souligner que les tensions intérieures et internationales..

Publié le 15/01/20 à 13:53

La politique de l’UE sur le Kosovo dans le contexte des perspectives européennes des Balkans occidentaux

La perspective européenne du Kossovo semble, dans le contexte des incertitudes autour de l’ouverture de négociations de l’adhésion de l’Albanie et de la Macédoine du Nord, quelque peu lointaine. Ce pays des Balkans occidentaux a également..

Publié le 15/01/20 à 13:04