Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

Peinture contemporaine bulgare

Les „rebelles“ du groupe "XXL" avec une nouvelle exposition 20 ans plus tard !

En 1995, un groupe de jeunes peintres déclare sa présence dans la vie culturelle par le biais d’un manifeste, dans lequel ils se démarquent des traditions et lancent l’initiative pour la création d’un nouvel art bulgare. Ils présentent leurs idées innovantes dans le cadre de deux expositions au cours des années 90. 20 ans plus tard ces mêmes peintres s’unissent dans un groupe intitulé « XXL » dont le but consiste à suivre les empreintes du temps à travers leurs tableaux. L’exposition « Nouvelle peinture bulgare III » se situe dans la "Gallery and Hall" au N° 5 de la rue « Oborichté » à Sofia et y restera jusqu’au 3 mars prochain.


Il est important de nous démarquer des déclarations des dits avant-gardistes bulgares dont l’art n’a pas du tout été adapté à l’époque et dont le caractère avait été plutôt décoratifdéclare le peintre Ivan Küranov. – Pendant les années 90 du siècle dernier avait été refusé le caractère médiatique de la peinture car, selon certains, celle-ci aurait été exploitée très longuement et ne pouvait rien dire de plus via ses moyens d’expression. Alors que, par l’exposition « Nouvelle peinture bulgare I » présentée en 1996 dont l’idée appartient à Huben Tcherkélov, nous avons voulu montrer que celle-ci peut être conceptualisée et utilisée à nouveau comme moyen d’expression moderne. Au cours de toutes ces années nous avons en effet participé à la réhabilitation de la peinture.


Au milieu des années 90 les peintres nouvellement formés mettent l’accent sur l’aspect social et conceptuel en utilisant notamment des moyens d’expression modernes comme la vidéo, l’installation et la photographie. Des œuvres très différentes de celles de la génération précédente d’auteurs apparaissent.


Le peintre Petko Dourmana compare le refus de la peinture de l’époque avec la fin de l’histoire d’après Francis Fukuyama – selon le sociologue américain la démocratie libérale et le marché libre représentent le point final de l’évolution socio-culturelle de l’humanité. Un quart de siècle plus tard nous revenons cependant à la Guerre froide, la peinture demeurant le média le plus fort et le plus important, ajoute-t-il.

Après avoir examiné des années de suite les technologies des nouveaux médias, aujourd’hui Petko Dourmana qualifie ses œuvres de « peinture post-technologique ». Et il présente ses tableaux dans un format de carré « étant donné que comme ça ils demeurent « Instagram Friendly » en y superposant deux couches.


Il s’agit en réalité de deux tableaux différents superposés l’un sur l’autre dont celui d’au-dessous ne peut être vu qu’à l’aide de moyens technologiques spécifiques – dit-il. – Dans toute la série « undercover » j’utilise pour fondement des traits du réalisme socialiste en superposant en dessus des messages à caractère d’affiches toujours liés à la réalité. Ainsi chez « Tsar Bomba » vous voyez au-dessus Vradimir Poutine dont le visage est présenté sur une bombe, sa couronne servant de stabilisateur, Staline s’y trouvant également mais en bas de Poutine. Un tableau sur l’Iran est couronné d’un insigne avec Mickey Mouse qu’on portait à l’époque de la crise avec les otages à Téhéran en 1979-1981 sous lequel est présenté Donald Trump qui vient de nouveau à se confronter avec l’Iran. L’idée c’est que tout se reproduit dans l’histoire, la tragédie je l’évoque normalement comme fond, avec la farce dessus.

Bien que s’étant engagés sur des voies différentes et ayant développé un art différent, tous les peintres du groupe « XXL » demeurent fidèles à la peinture. Ce sont leurs toiles qui le prouvent et qui se caractérisent par des éléments de pop art, des pratiques conceptuelles, d’un mélange de la photographie avec la penture. Et malgré les techniques et les styles qui sont tous différents, il existe quelque chose de commun entre toutes ces œuvres d’art.


Photos: Diana Tsankova


Tous les articles

Exposition de graffitis „Fenêtre ouverte sur l’enfance“

C’est pour la première fois que dans les salles de la Galerie nationale des Beaux-arts « Carré 500 » seront montrées les œuvres de quelques-uns des meilleurs graffeurs bulgares. On remarquera parmi eux les noms de Nasimo , Esteo, Arsek &..

Publié le 23/02/20 à 09:25

Une exposition à la Bibliothèque nationale présente le Vade-mecum de la pharmacie

Les visiteurs de la Bibliothèque nationale « Saints Cyrille et Méthode » à Sofia peuvent voir jusqu’à la fin du mois de février une exposition originale. En effet, dans le temple du livre sont exposés de nombreuses prescriptions rares et des instructions..

Publié le 23/02/20 à 08:20

Un peintre de Véliko Tarnovo vend ses tableaux au profit d’enfants handicapés

Le professeur d’arts plastiques de Véliko Tarnovo Plamen Boychev a présenté une exposition de ses propres tableaux dans la capitale médiévale de la Bulgarie. Les paysages, les nature-mortes et les fleurs qu’il a dessinés sont vendus dans le but de..

Publié le 22/02/20 à 08:35