Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

Tania Tingarova, la vie comme dans un conte des 1001 nuits…

| Modifié le 22/05/20 à 12:17

C’est une jeune violoniste de 30 ans qui, grâce à son talent, a déjà fait le tour du monde. Son nom, Tania Tingarova, originaire de Plovdiv…C’est à 6 ans à peine qu’elle touche pour la première fois un violon, mais l’amour vient bien plus tard. A 13 ans, elle part pour les États-Unis, le pays des opportunités illimitées, où elle est admise dans une Académie de Musique. Nous l’avons rencontrée : 

„Il s’agit de l’Idyllwild Arts Academy qui se trouve en Californie du Sud. Un lieu assez confiné au sommet d’une montagne où j’ai vécu pendant 5 ans, loin de ma famille et de mes proches. Mais j’ai eu la possibilité de rencontrer des jeunes du monde entier, enfants de leaders politiques et stars de Hollywood. Nous étions logés dans un bâtiment qui offrait tout le confort pour notre plein épanouissement. “ 


Elle passe de nombreuses périodes de vacances dans des familles d’accueil et c’est ainsi qu’elle apprend à être très autonome. Un vrai petit soldat…Et cette vie, elle la mène pendant 10 ans, lorsque son destin lui ouvre les portes d’un autre monde :

"Je suis rentrée en Bulgarie et j’ai reçu une belle proposition, celle de faire partie d’un duo de pianistes dans un hôtel 5 étoiles à Oman. J’ignorais tout du Proche-Orient et j’ai appréhendé ce pays comme une forme de méditation. Le calme et la sincérité de l’accueil des gens que j’ai trouvés sur place ont une importance capitale pour moi, après la longue lutte de survie à New-York."

Et comme dans les contes des 1001 nuits, elle reçoit de fabuleuses propositions qui tracent la voie de la réussite : 

"Je vivais déjà en Bulgarie, mais je suis de nouveau allée à Dubaï pour le tournage de mon vidéoclip. Des amis m’ont demandé si je voulais faire partie de l’orchestre qui accompagnait le concert d’Andrea Bocelli à Adu Dhabi. Et mon rêve s’est réalisé comme un cadeau, après tant d’années de travail et de persévérance. Vouloir c’est pouvoir…

Et puis est venue une autre invitation inattendue. Quelques jours avant un mariage dans la famille de l’émir du Qatar, la violoniste bulgare est invitée à jouer du violon :

"Je me trouvais à Dubaï et mon manager m’a appelée pour aller vite au Qatar pour un concert, se souvient Tania. – Après moult péripéties, je me suis retrouvée dans une voiture avec chauffeur qui m’a conduit dans le somptueux palais de l’Emir du Qatar. J’étais engagée pour jouer au mariage de son petit-fils. Je faisais partie d’un quatuor avec trois autres musiciens. Le décor était somptueux, le concert était transmis sur un écran géant et nous, nous étions sur un vrai piédestal…On a improvisé, mais le concert a eu un franc succès."


Après ces années dans la cour des émirs arabes, elle est engagée pendant 4 ans sur un bateau de croisière qui lui permet de faire le tour du monde. Quand on navigue en haute mer, on fait partie d’une grande famille et on se fait beaucoup d’amis…

Aujourd’hui, la jeune violoniste est heureuse à Plovdiv, sa ville natale, elle tourne des clips vidéo dans des décors naturels et les diffuse à travers le monde. « Je suis heureuse qu’après tant d’année de pérégrinations et de quête du bonheur, je suis de nouveau chez moi », nous confie Tania Tingarova.

 

Photos: archives personnelles


Tous les articles

L’Archiprêtre Seraphim Yanev : „Les Lumières nous aident à trouver le chemin vers l’éternité“

Dans un monde matériel, un monde de politiques haut placés, de flatteurs qui sont toujours prêts à retourner leur veste quand ceci leur profite, nous oublions souvent de prendre notre portion de nourriture spirituelle qui..

Publié le 30/10/20 à 09:15

Vasko Vassilev souffle ses 50 bougies

Ayant commencé à jouer à l’âge de 10 ans comme un véritable enfant prodige, Vasko Vassilev est l’un des interprètes les plus charismatiques que connaît la scène moderne. Ses concerts provoquent constamment un énorme intérêt qu’il récompense par..

Publié le 14/10/20 à 14:15
Марк Кадин

Mark Kadin : "Sans la musique, ma vie n’aurait pas de sens…"

C’est aux parents de guider leur enfant et de l’aider à choisir son avenir. Et telle a été la mission des parents d’un des plus illustres musiciens de notre temps, Mark Kadin, qui commence ses études à l’Ecole de musique de..

Publié le 01/10/20 à 11:12