Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

Covid-19 : comment en parler aux enfants ?

Photo: pixabay

« Coronavirus », « pandémie », « contagion », « mort », ce sont les propos qu’entendent ou lisent quotidiennement sur les réseaux sociaux les enfants. Comment protéger les enfants et les adolescents dans ce milieu qui sème la panique et l’horreur, l’inquiétude, le stress, la tristesse, comment nous entretenir avec eux sur la maladie et en même temps les protéger et les défendre ?

Avec une pensée pour le psychisme fragile et vulnérable de l’enfant, l’UNICEF a publié des conseils adressés aux parents concernant le mode correct d’évoquer devant eux le sujet du coronavirus.

Des experts de cette organisation préviennent que la source de l’information qui est fournie aux enfants devrait à chaque fois être vérifiée, fiable et juste, venant si possible du milieu familial et non pas des réseaux sociaux.

La première chose qui est la plus importante c’est de poser ouvertement les questions à nos enfants et de savoir les écouter – c’est ce que souligne Dénitsa Kaménova, directrice des « Communications » à l’UNICEF. Dans une interview accordée sur la RNB Blagoevgrad elle précise : - Il est important d’être honnête avec les enfants, de leur expliquer ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas à leur manière qui soit adaptée à leur âge. La deuxième chose d’importance capitale consiste à leur montrer comment se protéger – se laver les mains, tousser ou éternuer dans le coude, respecter la distance requise. Il est aussi important de calmer les enfants car, quels que soient nos efforts, ils se voient de temps en temps également informés de l’extérieur. C’est la raison pour laquelle il est impératif que les enfants sachent qu’ils sont bien protégés à la maison, que leurs parents prennent soin d’eux et que s’ils doivent toutefois être hospitalisés, ce sont les spécialistes qui les prendront en charge et qui vont les guérir. Nous devons dans tous les cas faire tout notre possible pour diminuer au maximum leur angoisse. 


Les parents sont aussi obligés d’observer leur enfant pour savoir si par hasard il n’est pas devenu victime de harcèlement en ligne ou bien si l’enfant même n’harcèle pas ses camarades de classe et ses amis. Et ceci,  en apprenant par exemple que quelqu’un de sa famille ou de la famille d’autrui ne soit positif au coronavirus. 

Les bons exemples de générosité auxquels nous sommes témoins ces derniers temps devraient également être portés à la connaissance des enfants, conseillent les experts de l’UNICEF. Ces exemples créent en eux des habitudes positives mais aussi leur donnent le sentiment qu’ils vivent dans un milieu protégé car entourés de gens qui prennent soin d’eux et qui sont tous solidaires, ajoute Dénitsa Kaménova. A ses dires, les entretiens avec les enfants ne devraient prendre fin que quand les parents se sentent assurés de la tranquillité des petits et du fait qu’ils ne vont pas aller chercher d’autres sources d’information. 


C’est une situation qui est nouvelle et inconnue pour nous tous mais elle offre en même temps de nombreuses possibilités – elle nous permet de renforcer les contacts avec nos enfants, de jouer et d’étudier ensemble – poursuit Dénitsa. – Il est recommandable d’établir un régime journalier pour les enfants en respectant notamment les mêmes horaires comme si ces derniers se rendaient à l’école. Il est également important, en les soutenant dans leurs études, d’appliquer une approche adaptée à leur âge. Une grande partie des parents sont emmenés à travailler à distance mais il ne faut pourtant pas oublier qu’il serait bien de garder l’équilibre entre le télétravail et la vie personnelle. D’autant plus que c’est un moment exceptionnel lors dulequel les pères aussi peuvent passer plus de temps avec leurs enfants.

Et non pas en dernier lieu – les parents aussi doivent prendre soin d’eux, de leur santé physique et psychique car s’ils se trouvent en état d’anxiété, ils ne seront pas en mesure d’aider leurs proches.

Photos: pixabay et BTA

Tous les articles

Covid-19 : Jour 207

276 nouveaux cas de Covid-19… 276 nouveaux cas de coronavirus ont été dépistés en Bulgarie au cours des 24 dernières heures sur la base de 4 736 tests PCR.   Le plus grand nombre de nouvelles contagions est détecté à Sofia –..

Publié le 30/09/20 à 19:30

Manifestation devant le Palais de Justice

Sous la devise „Nous n'avons pas peur“, la 84e soirée de mobilisation sociale à Sofia a commencé par une action devant le Palais de Justice , à laquelle a été de nouveau réclamée la démission du procureur général. "Nettoyons la justice, elle purgera..

Publié le 30/09/20 à 19:25

L’enseignement à l’étranger - clé d'un parcours professionnel réussi de milliers de Bulgares

Les mesures restrictives visant à ce que soit limitée la pandémie du Covid-19 à l’échelle mondiale ont emmené de nombreux touristes à ne pas quitter cette année leurs domiciles mais ces mesures se sont au final avérées impuissantes quant..

Publié le 30/09/20 à 06:00