Webcast en français

Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

Le photographe Vassil Nikolov répare des ordinateurs pour les offrir aux enfants défavorisés

Silencieux dans l’inconnu vers lequel nous nous dirigeons, nous dressons des bilans, nous nous promettons d’être meilleurs – pourvu qu’un jour la pandémie se termine. Certains de nous toutefois vivent depuis longtemps avec la bonté – ils la cherchent parfois assidûment, parfois ils tombent sur elle par hasard pour rendre leurs proches plus heureux. Vassil Nikolov est justement un homme de ce genre – un homme qui fait la joie ces derniers temps des enfants démunis.

Il y a encore quelques semaines il prenait en photo les visages heureux des jeunes mariés tandis que aujourd’hui, déjà au chômage, il répare des vieux ordinateurs dans le salon exigu de son appartement.

“L’idée m’est venue quand notre fille a dû utiliser un ordinateur pour son enseignement en ligne – explique le photographe. Je lui ai acheté un ordinateur d’occasion qui n’était pas fameux mais qui marchait tout de même. Elle a été très heureuse et c’est à ce moment que j’ai réalisé que pas tous les parents sont capables de trouver de l’argent pour un ordinateur.”

Vassil Nikolov se tourne vers des proches et des amis leur demandant de lui donner leurs anciens ordinateurs pour qu’il les répare et en fasse un don. “Je me suis attaché très personnellement à cette idée et je comptais sur mes amis car ils savaient ce que j’allais faire – d’autant plus que certains refusent de donner leur équipement à des inconnus ”, ajoute-t-il. Son idée devient peu à peu populaire et beaucoup de gens lui écrivent sur Facebook. Un homme avait acheté 8 ordinateurs qu’il lui a envoyé pour qu’ils servent aux enfants dépourvus, d’autres payent à l’avance l’accès à internet pour des mois de suite.

Le premier ordinateur portable est destiné à Bojidar, en classe de 2e du village de Siva reka, région de Svilengrad, qui vit avec sa mère célibataire et touche 240 leva (120 EUR) par mois. Les histoires des autres enfants ne sont non plus pas très amusantes – certains d’entre eux sont sérieusement malades et presque tous sont originaires de petites et pas très riches agglomérations.

“J’envoie des ordinateurs dans presque tout le pays – nous dit Vassil Nikolov. – Mais dans cet état d’urgence il m’est impossible d’en faire personnellement des dons c’est pour cela que j’utilise des firmes de coursiers et de livraisons express. Les enfants m’envoient ensuite des photos avec leurs ordinateurs et moi je les envoie aux donateurs pour qu’ils sachent qui ont-ils aidé – car quand on voit un sourire, on se sent très satisfait. Les enfants m’écrivent pour me dire combien ils sont reconnaissants, ils expriment leur gratitude ce qui pour moi est la plus grande récompense.”


Le bienfaiteur lui-même fait face à des jours pénibles – en tant que photographes indépendants, lui et son épouse n’ont pas de travail depuis la proclamation de l’état d’urgence. Pour le moment ils vivent grâce à leurs économies. Peut-être en raison des émotions positives qu’il éprouve lors des mariages ou des rassemblements d’équipes de personnels qu’il photographie depuis des années, il n’y a pour lui rien de plus naturel que de faire de bonnes choses. L’année dernière il a photographié à titre de bienfaisance et gracieusement les bacheliers d’un orphelinat.

“Beaucoup de gens feront de cette situation des conclusions concernant non seulement leur travail mais aussi toute leur vie – réfléchit Vassil Nikolov sur les problèmes du quotidien. - A mon avis, le Covid-19 changera tout et une fois passé nous aurons une approche différente du monde qui nous entoure – nous deviendrons peut-être plus raisonnables, plus humbles, nous penserons plus souvent aux autres. Ce qui fait que le coronavirus aura également un impact positif.”

Le photographe, qui a fait à ce jour don de plus de 30 ordinateurs, lance un appel – de voir ce qui est autour de nous ou de chercher dans des groupes sur internet des gens qui s’occupent d’activités semblables aux siennes. « Il est sûr que les gens seront heureux de pouvoir aider quelqu’un » est-il persuadé.

Photos : Vassil Nikolov

Tous les articles

Albert Hadjiganev, le traducteur des sentiments…

„Je suis un traducteur – un traducteur de sentiments!“. C’est par ces mots que se définit l’artiste peintre Albert Hadjiganev. Chaque fois qu’il voit quelque chose de beau, quelque chose capable de l’émouvoir réellement il ressent le besoin de..

Publié le 17/10/21 à 08:25

Disparition de Jean-Paul Belmondo

L'acteur Jean-Paul Belmondo est mort ce lundi à l'âge de 88 ans, a annoncé son avocat. Le clap de fin d'une vie consacrée au cinéma et au théâtre, qui laisse un vide immense. « Je crois que je suis un enfant gâté. J'ai été élevé dans l'amour et la..

Publié le 06/09/21 à 18:20

Le virtuose Vasko Vassilev partage avec le monde la beauté de Sofia en 5 clips vidéo

"Une bonne partie de mes amis qui se rendent en Bulgarie déclarent avoir adoré Sofia. C’est pour cette raison que j’ai voulu faire quelque chose pour montrer au monde la beauté de notre capitale". C’est en ces termes que le violoniste..

Modifié le 30/07/21 à 13:46