Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

Svetlozar Jelev : La vie au ralenti c’est savourer l’instant présent…

Photo: BGNES

Après un marathon littéraire le week-end au cours duquel il a eu à lire 6 livres, Svetlozar Jelev se défoule sur Facebook. « Je suis en train de mettre en place un mouvement pour la lenteur – la lecture lente, l’alimentation lente, les boissons lentes, la vie au ralenti ” – c’est de cette manière qu’il exprime l’idée principale de son manifeste. A l’heure actuelle l’écrivain est reconnu comme le gourou du mouvement et ses adeptes partagent leur expérience dans l’art de saisir le bon moment sur les pages du recueil récemment publié de l’auteur « De la vie au ralenti et les plaisirs de la vie ».

Photo : Diana Tsankova

Vivre au ralenti ne signifie nullement ramper dans la vie à la vitesse d’un escargot mais d’ouvrir largement ses yeux et prendre plaisir à chaque moment.

“La lenteur n’est pas une vitesse – nous dit Svetlozar Jelev. La lenteur est une harmonie entre nos sentiments intérieurs et la pression qu’exerce sur nous le monde qui nous entoure. - En découvrant ces “ancres” qui nous freinent dans la vie, nous arrivons à savourer les moments de plaisirs. Il dépend de la vitesse si nous pourrons contempler les nuages, le soleil, le coucher du soleil, les couleurs et l’arôme des tilleuls.”


Selon Svetlozar Jelev nous devons nous débarrasser dans la vie de tout ce qui nous déplait pour commencer à vivre.

“Les proches, les gens que nous aimons sont importants. Il est également important de faire ce qui nous plaît, il est important de trouver du temps pour toutes ces choses qui nous font plaisir et nous font nous sentir mieux – poursuit-il. – Peu importe si nous allons l’appeler « le plaisir de la vie », « la vie au ralenti » ou « harmonie » - cela n’a aucune importance”.

Le journaliste Guéorgui Tochev, un des personnages dans le livre, avoue qu'il apprend à parler lentement, à penser lentement, à vivre lentement pour ne pas se priver des moments qui méritent d’être partagés.

“Un de mes lents rituels concerne mes promenades en solitaire dans les bois – malgré mon désir de les partager, je ne fais que les partager d’abord avec moi-même – raconte-t-il. Etant une personne qui aime partager, j’ai décidé que je devais ressentir en profondeur tout ce qui se passe avec moi et ne pas uniquement galoper à travers les évènements et les gens. Le ralentissement est important pour tous ceux qui se rendent compte qu’ils ne doivent pas appartenir à eux-mêmes, mais également aux autres – des plus proches au plus éloignés.”Adriana Guzeleva et Guéorgui Tochev  /  Photo : Diana Tsankova

Dans son blog culinaire In Food Veritas Adriana Guzeleva vante les qualités de l’alimentation lente en faisant d’elle un véritable culte. Même si elle est fast ou street food, peu importe dans quel coin du monde on se trouve, l’important c’est d’y prendre plaisir, estime-t-elle.

Je pratique un petit rituel en me levant le matin un peu plus tôt que nécessaire pour avoir du temps pour moi-même. Je me fais un café et de l’eau avec du citron, j’écoute les infos ou de la musique, je danse, je repasse un vêtement – à partir de ces moments-là, le temps s’accélère”.

L’épidémie du coronavirus n’a pas seulement ralenti notre vie, elle l’a stoppée, explique Svetlozar Jelev. Et cela ne devrait pas arriver. C'est pourquoi même aujourd'hui, quand de nouveau dans un rythme endiablé nous entrons dans une course avec les gens et le temps, il est bon de temps en temps de chanter tranquillement le refrain de Stéfan Valdobrev "Ralentissez, ralentissez ...".

Photos : BGNES et Diana Tsankova


Tous les articles

Une invention bulgare: un robot de désinfection contre le Covid-19

Les chercheurs bulgares et leurs collègues de l’étranger sont à la recherche de différentes solutions pour surmonter la pandémie de Covid-19 et rendre plus facile la vie avec ce virus. Une récente invention bulgare est susceptible d’aider..

Publié le 07/07/20 à 11:25

Protocole sanitaire à l’aéroport de Sofia

La pandémie du Covid-19 continue d’avoir des effets sur les voyages aussi bien vers la Bulgarie que depuis notre pays vers d’autres destinations européennes et mondiales. Malgré les recommandations du ministère des Affaires étrangères..

Publié le 02/07/20 à 13:36

La fête du 1er matin de juillet rassemble les gens à l’esprit libre

Il y a dans le calendrier de nombreuses fêtes et rituels non-officiels qui possèdent leur propre sens et leurs propres symboles. A l’approche du 1 juillet dans l’esprit de nombreux de Bulgares ressuscite le tube musical mondial July Morning...

Publié le 01/07/20 à 09:45