Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

Un mammifère géant de la préhistoire s’invite à l’Université de Sofia

Photo: gpff.gea.uni-sofia.bg

En 1965, un professeur de biologie d’Assenovgard découvre un squelette géant dans la région du village d’Ezerovo. Au cours d’une expédition estivale avec ses écoliers, Dimitar Kovachev découvre le deinotherium le mieux conservé au monde dont le squelette géant attire aujourd’hui les visiteurs du Musée de paléontologie et géologie historique de l’Université de Sofia.

Le temple de la mémoire que devrait être chaque université, conserve des témoignages de la présence d‘éminentes personnalités de différentes sphères des connaissances humaines. Mais rares sont ceux qui ont pu supposer que sous la coupole de l’aile Nord de l’Université existe un endroit qui nous transporte dans la préhistoire.

“Le musée de paléontologie et géologie historique commence au début comme une petite collection d’objets découverts par le premier géologue bulgare, le Prof. Guéorgui Zlatarski – explique le Dr Sverlozar Séférinov, paléontologue et conservateur du musée. – Au début, les collections étaient achetées à l’étranger afin que les étudiants puissent se familiariser avec les principaux groupes d’animaux. Par la suite, avec le développement de notre filière « Géologie » on a commencé à accumuler différents fossiles. Presque tous les objets qui sont conservés au musée ont été découverts en Bulgarie et même certains d’eux portent des noms bulgares.

Un squelette de quatre mètres avec une bouche béante, des défenses géantes et des pattes ressemblant à ceux des oiseaux vous impressionnent lorsque vous regardez à travers les barres du musée. La fierté des paléontologues - le deinotherium, est du genre éteint des très grands proboscidiens et c’est un spécimen d'environ 45 ans qui vivait il y a 10 millions d'années à la fin de la dernière période glaciaire.


“Le deinotherium  est une espèce rare au monde qui soit si bien conservée – à 90% et cela le rend unique en son genre – explique le Dr Svetlozar Séférinov. – Son squelette a été découvert par hasard. Le deinotherium est un animal herbivore semblable aux éléphants que nous connaissons aujourd’hui et auxquels il ressemble. On a découvert pas mal d’éléments de son squelette – des dents, des défenses.”

A l’époque des animaux préhistoriques, le climat sur nos terres ressemblait à celui de la savane africaine. C’est pour cette raison qu’ils sont devenus les prédécesseurs des animaux qu’on observe actuellement sur le continent africain, explique encore le chercheur.


Dans le département des mammifères on peut aussi voir des fossiles de l’antique cheval hipparion, de mammouths, de mastodontes, d’anancus, tout comme des éléments des squelettes de rhinocéros antiques, de girafes, de sangliers, d’hyènes, de chauves-souris. Le squelette presque entièrement conservé d’un dauphin est peut-être un des objets les plus intéressants de l’exposition. Il a été trouvé près de la ville côtière de Balchik.

Les salles de l’exposition abritent près de 200 mille objets et les collections sont enrichies de nouveautés de nos jours grâce aux chercheurs paléontologues. « Les fossiles sont des objets d’importance nationale car ils nous expliquent la vie de la faune et de la flore sur nos terres il y a des millions d’années », nous dit encore le Dr Svetlozar Séférinov et recommande de visiter l’exposition sous la coupole de l’Université au moins une fois.


Photos : gpff.gea.uni-sofia.bg/ Musée de paléontologie et géologie historique

Tous les articles

La Transfiguration – fête de la foi et du courage, et précieux soutien sur le chemin de la vie

Le 6 août l’Eglise orthodoxe bulgare fête la Transfiguration du Christ – une des douze grandes fêtes du calendrier orthodoxe. Selon les textes bibliques en ce jour Jésus- Christ révèle à trois de ses disciples sa nature divine. „Sur la..

Publié le 06/08/20 à 05:00

Le ministère de la Culture accorde des fonds pour l’étude et la conservation de la forteresse de la municipalité de Tvarditsa.

Les vestiges de la forteresse Verditsa, sur le territoire de Tvarditsa (partie centrale de la Bulgarie du sud) seront étudiés et conservés, a annoncé l’agence de presse BTA. Dans ce but le ministère de la Culture accorde environ 9000 euros au..

Publié le 02/08/20 à 06:10

L'Aïd el-Kébir : à l’heure de la miséricorde et du pardon

Les musulmans de Bulgarie célèbrent l’Aïd el-Kébir. C'est une des plus grandes fêtes musulmanes, associée au pouvoir de la foi et marquée par le sacrifice d'un animal comme expression de gratitude envers le Tout-Puissant. Il symbolise..

Publié le 31/07/20 à 06:00