Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

Il y a 117 ans, l’Insurrection de la Transfiguration et de la Saint Elie…

Photo: archives

En ce 2 août, fête votive de Saint Elie, selon l'ancien calendrier, la Bulgarie marque le 117e anniversaire de l'Insurrection de la Saint Elie et de la Transfiguration. L'insurrection de 1903 est le couronnement des luttes de libération nationale des Bulgares de Macédoine et de Thrace. Le soulèvement est organisé par l'organisation révolutionnaire interne de Macédoine et d'Edirne. Près de 1000 combattants et 4600 civils trouvent la mort face à l'armée ottomane forte de 350 000 hommes. 201 villages sont incendiés, et plus de 25 000 personnes fuient en Principauté de Bulgarie.

Après la libération de la Bulgarie du joug ottoman de 5 siècles, en vertu du Traité de Berlin signé par les Grandes puissances en 1878, ces deux régions se retrouvent sous l’autorité de l’Empire ottoman. Ce qui suscite de violentes réactions de la part du peuple bulgare qui refuse de se plier à cette décision et qui se prépare à réparer l’injustice historique par les armes. Et c’est ainsi que voit le jour en 1893 à Salonique l’Organisation révolutionnaire macédonienne intérieure / VMRO/ qui met en place un réseau dense de structures et de comités patriotiques.

En janvier 1903, lors du congrès du VMRO à Salonique, la décision est prise de préparer une insurrection qui éclate le 2 août, jour de la Saint Elie, d’où son nom. La révolte commence en Macédoine, autour de Bitola, pour embraser rapidement les villes avoisinantes dont Krouchévo, où est proclamée la République de Krouchévo. Le 19 août, fête de la Transfiguration de Jésus-Christ, l’insurrection éclate aussi dans la région d’Edirne et les rebelles arrivent à libérer un grand nombre de localités de la région de la montagne Strandja et des villes côtières de la mer Noire, Tsarévo et Ahtopol.

Malgré sa défaite, l’Insurrection de la Saint Elie et de la Transfiguration joue un rôle important et vient témoigner de l’élan libérateur d’une population opprimée qui, convaincue de la justesse de sa démarche, est prête à aller jusqu’au sacrifice quitte à conquérir sa sacro-sainte indépendance nationale.

Vous en saurez plus sur cette page de l’histoire de Bulgarie en suivant le lien :

Eléna Karkalanova

Tous les articles

Bania, un cocktail de santé et de loisirs en plein air !

Situé à une dizaine de kilomètres de la ville de Panagurichté, sur les versants sud de la montagne Srédna gora, dans le Sud de la Bulgarie, le village Bania fait depuis toujours la fierté de ses habitants…Les vestiges découverts sur ses..

Publié le 01/08/20 à 05:05

Pomorié, site culturel avec la thalasso en option…

A 20 km de Bourgas, sur la côte nord du golfe du même nom se situe la petite ville de Pomorié qui a inspiré chanteurs et poètes et attiré beaucoup de visiteurs, charmés par le paysage qui s’ouvre à partir de la baie du golfe, ses larges..

Publié le 26/07/20 à 05:15

Brachlian, un village tanguant entre passé et présent…

C’est un village de la Strandja /Sud-est de la Bulgarie/, situé à 15 km de Malko Tirnovo et à une soixantaine de kilomètres de Bourgas. À l’époque de l’Empire ottoman, le village portait le nom de Sarmachik ce qui signifie « lierre..

Publié le 19/07/20 à 07:00