Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

Un Bulgare a inventé un nouveau véhicule électrique

Photo: roadhunter.bg

Vivre dans une grande ville avec des infrastructures en mauvais état et des transports publics de mauvaise qualité devient souvent un défi et une raison de s’énerver sans résultats visibles. Dans le but d’éviter les problèmes dans le centre-ville en voiture, de plus en plus nombreux deviennent ces gens-là qui utilisent des moyens de transports alternatifs.


C’est justement cela qu’offrent les moyens de transport appelés souvent moyens de “micromobilité”. On retrouve dans cette catégorie les trottinettes et les scooters électriques de moins de 500kg devenus très populaires dans beaucoup de villes européennes et mondiales. L’hybride électrique entre une bicyclette et une trottinette, mis au point par l’ingénieur automobile bulgare Tsvétan Iliev est un bon exemple à ce titre.

Tsvétan Iliev. Mon objectif était de proposer quelque chose de différent mais pas trop fou. C’est pour cela que j’ai pensé à combiner un vélo avec une trottinette dans le cadre d’un concept que j’envisage de perfectionner. J’ai misé sur un design plus spécifique qui fait la différence entre mon invention et les autres modèles de ce genre sur le marché.”


Chaque moyen hybride de transport possède comme on le sait des avantages et des défauts. Dans le cas de l’invention de l’ingénieur Tsvétan Iliev, il semble que les avantages soient plus nombreux – stabilité, manœuvrabilité, plaisir de la conduite.

“L’hybride permet d’utiliser de nombreux accessoires et de l’infrastructure pour bicyclettes – un panier sur le guidon, des serrures et des cadenas – explique l’ingénieur. Par rapport au vélo, son avantage principal se cache dans le nombre limité des pièces et mécanismes roulants ce qui réduit les coûts, augmente la sécurité et réduit considérablement la nécessité d’entretien. L’absence de siège sera peut-être un défaut pour certains. Mais pour moi c’est plutôt un avantage car rester toute la journée assis devant l’ordinateur au bureau n’empêche pas de rester debout 15-20 minutes.”


La production en série de l’hybride est la nouvelle priorité de Tsvétan Iliev et il y travaille depuis un an. Il avoue avoir des difficultés pour attirer le capital initial nécessaire. Mais il est actuellement en pourparlers avec un investisseur potentiel et l’ingénieur espère que la production industrielle démarrera cet automne. En ce qui concerne les possibilités de perfectionnement de ce type de mobilité, il estime qu’elles sont nombreuses et leur nombre augmentera encore.


Photos : roadhunter.bg

Tous les articles

Théodora Zaréva

80% des Sofiotes plébiscitent la démocratie participative…

Malgré les nombreuses améliorations du tissu urbain ces dernières années, vivre dans la capitale de la Bulgarie pose toujours des problèmes à ses habitants, nécessitant l’intervention des différentes institutions publiques. Des..

Publié le 28/09/20 à 12:00

„Eloignés, mais plus près de…“ - 10e Festival de la Science de Sofia

Les aliments, mythes et légendes, vrai ou faux? Des assemblages heureux ou moins réussis et divers jeux de la génétique. Comment ralentir le vieillissement  qui nous fait tellement peur? L’intelligence artificielle et les frontières à..

Publié le 26/09/20 à 06:15

Le vote pour le "Lumière de l'année" commence en octobre

10 sont les finalistes de la campagne nationale "Lumière de l'année 2020", organisée par la Radio nationale bulgare . Depuis 7 ans déjà, le vote déterminé les personnes qui, aujourd'hui, nous inspirent tous, créent le changement et créent le bien..

Publié le 21/09/20 à 16:10