Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

Un nouveau pic du coronavirus est inévitable…

« Il y aura une deuxième vague du Covid-19, surtout pendant la saison automne-hiver quand nous serons aussi attaqués par d’autres infections respiratoires virales », a déclaré sur la TV publique (BNT) l’académicien Bogdan  Petrounov. A ses dires, un nouveau pic de l’épidémie est inévitable. L’immunologue a encore souligné qu’en Bulgarie les mesures barrières contre la propagation de l’infection sont des plus assouplies en Europe. « Il n’y a aucun doute que le vaccin BCG favorise le traitement de l'infection et l’étude qu’ont effectuée les Pays-Bas l’a bien prouvé », a-t-il ajouté. Selon le spécialiste le port de masques et d’écrans faciaux n’est pas en mesure de nous protéger du virus mais il est toutefois important de les porter car grâce à eux « diminue la quantité de la charge virale qui nous entoure ». L’académicien Bogdan Petrounov a également déclaré que grâce aux mesures sanitaires qui ont été prises, la rentrée scolaire devait se dérouler normalement mais n’a pourtant pas exclu la possibilité de fermeture de certaines classes.

Tous les articles

Le président a discuté des perspectives économiques avec des investisseurs américains

Le président R oumen Radev et la Chambre de commerce américaine en Bulgarie ont discuté des possibilités d'augmenter les investissements à haute valeur ajoutée . La Chambre regroupe plus de 330 entreprises américaines, bulgares et multinationales..

Publié le 18/09/20 à 16:41

Sofia accueillera un sommet UE-Balkans occidentaux

Les dirigeants de l'UE et des Balkans occidentaux se réuniront à Sofia le 10 novembre, selon l'agence de presse macédonienne MIA. Le forum fait partie du processus de Berlin présidé par la Bulgarie et la Macédoine du Nord. Un plan de l'UE..

Publié le 18/09/20 à 16:09
Anguel Kountchev

Proposition de prolongation de l’état d’urgence sanitaire

L e Directeur général à la santé Anguel Kountchev, a proposé au Conseil des ministres de prolonger l ’état d'urgence sanitaire jusqu'à la fin du mois de novembre. Selon Kountchev, cela est nécessaire en raison de la morbidité accrue en..

Publié le 18/09/20 à 14:30