Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

L’enseignement à l’étranger - clé d'un parcours professionnel réussi de milliers de Bulgares

Photo: BGNES

Les mesures restrictives visant à ce que soit limitée la pandémie du Covid-19 à l’échelle mondiale ont emmené de nombreux touristes à ne pas quitter cette année leurs domiciles mais ces mesures se sont au final avérées impuissantes quant à de nombreux jeunes Bulgares décidés à partir faire leurs études supérieures à l’étranger. On s’attend à ce que pendant la nouvelle année scolaire leur nombre atteigne 5000 – 5500. Ce chiffre représente environ 5% de moins par rapport à leur nombre des années précédentes. La principale raison pour cette baisse ne réside pas vraiment dans la peur des mesures barrières contre le Covid-19 mais elle est plutôt due au fait que le nombre des bacheliers en Bulgarie soit assez bas cette année. Les Etats les plus attractifs dans lesquels les jeunes Bulgares souhaitent poursuivre leur formation supérieure sont la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, la France, la Belgique, le Danemark, l’Allemagne, la Suède, entre autres.


Une bonne partie d’entre eux se sont déjà rendus dans les universités des pays respectifs même si un format d’enseignement hybride est actuellement autorisé – en ligne et en présentiel. Une plus sensible baisse dans l’intérêt de faire des études supérieures en Grande-Bretagne est cependant constatée cette année par rapport aux années précédentes. C’est d’ailleurs la dernière année pendant laquelle les conditions de faire des études dans ce pays qui se rapportent aux étudiants des pays de l’UE restent inchangées. Ensuite, les étudiants bulgares qui veulent s’y rendre seront obligés de verser des taxes équivalentes à celles réclamées aux étudiants des pays en dehors de l’UE. Les étudiants bulgares nouvellement admis dans des universités étrangères se chiffrent cette année à 1200 personnes, les filières préférées étant les IT, les maths, la biologie, le droit, entre autres. Cette synthèse de données nous est fournie par la plus grande compagnie de consultation et de médiation entre les universités étrangères et les jeunes Bulgares souhaitant y faire leurs études supérieures.  Pour la 17e année consécutive cette dernière organise une exposition internationale intitulée « Education mondiale », qui a lieu pour la première fois aussi bien en ligne qu’en présentiel. 

Nous avons été contactés par de nombreuses familles bulgares qui, malgré la crise du coronavirus, souhaitent envoyer leurs enfants étudier à l’étranger…a déclaré sur la Radio Bulgarie Nikolay Christanov – manager au sein de cette compagnie de consultation sur l’éducation mondiale :


Il convient de souligner que les universités ont investi beaucoup cette année dans leur activité, dans le but d’assurer une éducation de qualité par le biais de différentes plateformes, les taxes demeurant pourtant les mêmes. Les étudiants préfèrent la forme présentielle d’enseignement mais sont aussi intéressés par le modèle hybride car leur adaptation est ainsi plus facile et ils ont en plus la possibilité d’arriver plus tard dans le pays respectif compte tenu de la pandémie du Covid-19. Ils souhaitent toutefois vivre en milieu international car ils pensent que le contact personnel avec les enseignants est d’une très grande importance pour eux, afin que la qualité de l’enseignement soit suffisamment bonne.


Cette année n’ont pas été exigés des examens d’entrée dans les universités.Seules les notes des futurs étudiants de leur école secondaire avaient été prises en compte, ainsi que le résultat du bac, s’ils en ont eu. La maîtrise des principales langues étrangères telles le français, l’anglais et l’allemand est aussi une condition sine qua non, ajoute Nikolay Christanov.

Photos : BGNES

Tous les articles

Diagnostics linguistiques pour les enfants de différentes langues maternelles

Le premier diagnostic de langage spécialisé a été créé dans les écoles pour enfants de différentes langues maternelles en Bulgarie, a annoncé la Fondation “Ensemble en classe". Le diagnostic examine en profondeur les besoins des é »coliers en..

Publié le 22/10/20 à 16:05

Covid-19 : La Bulgarie en manque de soignants…

Le déficit sévère de soignants en première ligne est le gros problème devant lequel la Bulgarie est dressée en ce début de deuxième vague du coronavirus. C’est ce qu’a déclaré le ministre de la Santé, Costadin Anguélov lors du point presse de la..

Publié le 22/10/20 à 13:22

Le Covid-19 va-t-il stigmatiser notre quotidien ?

Il y a plus de 8 mois, au temps du confinement à cause du coronavirus, les opinions étaient contrastées – de gens effrayés à mort jusqu’à des personnes niant la pandémie. Non sans arguments, en raison des messages contradictoires de l'OMS et..

Publié le 22/10/20 à 11:53