Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

Sainte Zlata de Maglen, patronne des Bulgares de l’étranger…

Photo: kmeta.bg

Nous rendons hommage à Sainte Zlata de Maglen, connue pour sa foi chrétienne inébranlable, mais aussi, plus récemment, pour être la protectrice des Bulgares de l’étranger. D’après son hagiographie, elle aurait vécu au 18e siècle à Slatino, un petit village non loin de Maglen /Bulgariedu Sud-Est/, sur les terres de l’empire ottoman et n’a jamais voulu renier la foi chrétienne dans laquelle elle a étéé levée.

Comme la jeune fille a repoussé les avances d’un dignitaire turc, il essaya de la forcer à renier sa foi chrétienne, mais sa réponse fut claire :

Je n’ai qu’une foi et ne m’incline que devant Jésus Christ. C’est mon Dieu que je ne trahirai jamais, même si vous essayez de me découper en morceaux. De plus, j’ai juré de garder ma virginité, et là aussi, je ne céderai pas !

Voyant qu’elle n’allait pas fléchir, les Turcs firenten durer les tortures les plus odieuses et cruelles à la jeune femme qui resta jusqu’au bout fidèle à sa foi chrétienne. Elle rendit l’âme le 18 octobre 1795…

Depuis 2009, sur proposition de l’historien Plamen Pavlov, Sainte Zlata de Maglen est désignée comme la patronne des bulgares qui vivent à l’étranger. Unprixspécialestdécernéchaqueannée à sonnompar l’Agence des Bulgares del’étranger, récompensant des femmes bulgares qui ont contribué à lasauvegarde de l’esprit et de l’identité culturelle bulgares à travers le monde.

Vous en saurez plus sur cette sainte bulgare à la foi infaillible, en suivant le lien :


Tous les articles

L’automne est la saison des explorateurs de phénomènes rocheux en Bulgarie…

Les journées ensoleillées du mois d’octobre nous invitent à profiter encore un peu des charmes de la nature avant l’arrivée de l’hiver…Sans être géologue ni explorateur de cultures anciennes, Roumen Zinoviev nous entraîne dans un de ses..

Publié le 17/10/20 à 05:05

Le tablier traditionnel, la carte de visite de la femme bulgare dans le passé

Il fut un temps où la femme bulgare confectionnait elle-même ses vêtements, choisissant minutieusement tissus et coloris, surtout quand il s’agissait de son tablier, sa « carte de visite ». Mais les tabliers traditionnels sont aussi un signe..

Publié le 04/10/20 à 05:05

La Réunification de la Bulgarie : quand l’union fait la force…

Le 6 septembre nous célébrons le 135 e anniversaire de la Réunification de fait entre la Principauté de Bulgarie – entité largement autonome sous la souveraineté nominale du sultan, mais gouvernée par un prince, et la Roumélie Orientale, région..

Publié le 06/09/20 à 04:05