Podcast en français
Radio nationale bulgare © 2022 Tous droits réservés

Le système de santé bulgare fonctionne au-delà du maximum de ses capacités

Photo: archives

Dans le contexte de la recrudescence exponentielle des nouveaux cas de Covid-19, les appels de strict respect des gestes barrières afin que la pression exercée sur les établissements de santé ne s’exacerbe plus, un drame qui s’est produit dans le CHU de Plovdiv, a imposé une nouvelle manière de penser et d’agir aux responsables du système de santé dans le pays.

Deux patients contaminés au coronavirus sont décédés juste devant l’hôpital après avoir longuement attendu à être hospitalisés dans le service des soins intensifs, ce qui s’imposait en raison de l’état très grave dans lequel ceux-ci se trouvaient.

Le parquet s’est autosaisi et a en même temps alerté sur l’état du système de santé en Bulgarie. La situation difficile dans laquelle se trouve le secteur ne date pas d’hier. L'alerte a déjà été donnée par le ministre de la Santé Kostadin Anguélov selon lequel le moment n’est pourtant pas très propice à prévoir des réformes radicales.

Il est hors de question d’espérer que le système de santé bulgare puisse s’améliorer sensiblement dans le contexte actuel que nous tous nous jugeons loin d’être normal car tous nos professionnels travaillent au-delà de leurs capacités, a déclaré sur la RNB Petar Galev, directeur des communications en matière de médecine au sein de CREDOweb, plateforme de communications entre médecins. Il a souligné que le drame de Plovdiv est significatif pour l’état dans lequel se trouve le système de santé en Bulgarie et a supposé que de pareils cas tragiques n’étaient guère exclus dans les prochains mois.

Ce qui se produit dans le secteur de santé du pays témoigne d’un grand déficit de professionnels – médecins, infirmiers et aides-soignants. Notre déception et notre colère sont tout à fait justifiées mais nous aurions dû nous en inquiéter depuis très longtemps, beaucoup avant que n’apparaisse l’actuelle pandémie de Covid-19. Nous nous alarmons depuis de longues années du gros problème auquel se heurte notre pays et qui est provoqué de la pénurie de professionnels de santé mais malgré tout, rien n’avait été fait et rien n’a changé. Si vous comparez les rémunérations affichées dans les appels à candidature pour n’importe quel autre métier en Bulgarie avec les 400 euros qu’un médecin débutant reçoit en Bulgarie, vous comprendrez bien la raison pour laquelle ce dernier décide de partir travailler ailleurs.

Les hôpitaux annoncent constamment qu’ils éprouvent un très fort besoin d’infirmiers, d’aides-soignants et de médecins. Et si la formation des aides-soignants de dure pas longtemps, celle concernant les médecins demande de nombreuses années d’études et de qualification.

Il ne faut pas non plus passer sous silence les déficits qu’affiche la formation elle-même – constate également Petar Galev. Personne n’apprend aux futurs médecins à éprouver de l’empathie et de la compassion…les études de médecine ne se limitant qu’au niveau de la technologie. Notre système de santé est également très orienté vers le commerce, une grande partie des enseignants universitaires n’accordant pas, non plus, une attention suffisante aux étudiants et ne se sentent pas vraiment motivés à leur apprendre les véritables valeurs de la profession. Il est en effet question d’augmenter le nombre des places dans les universités de médecine mais nous sommes dans le même temps obligés de reconnaître que si des dispositifs de formation adéquate ne sont toujours pas trouvés et si les professeurs en médecine n’arrivent toujours pas à se sentir voués au métier d’enseigner, il ne faut s’attendre à aucun progrès dans cette direction. 

Aux dires de Petar Galev le monde entier se trouve actuellement en état de guerre dans le domaine de la médecine et des systèmes de santé. Nous avons tous des responsabilités personnelles (port du masque, respect de la distanciation sociale et autres)  et c’est du comportement de chacun de nous que dépend si notre système de santé finira tout de même par tenir le coup afin que soient désormais évités les cas tragiques et que celle-ci soit en mesure de fonctionner plus au moins normalement.

Eléna Karkalanova (d’après une interview de Ludmila Jélézova diffusée sur la chaîne « Horizon » de la RNB).

Tous les articles

Météo: Grand soleil…

La journée commencera par des températures minimales comprises entre 10° et 14°C, 10 degrés à Sofia au réveil. Le soleil sera au rendez-vous toute la matinée, mais les nuages couvriront le ciel dans l’après-midi. Les températures maximales..

Publié le 16/05/22 à 20:00

La prévention et la e-médecine sont des activités prioritaires du ministère de la Santé

Début mai n’ont pas été supprimées comme initialement prévues les ordonnances délivrées sur papier dont est muni chaque patient bulgare qui se rend en pharmacie. L’idée initiale consistait à passer, à partir de ce printemps, entièrement aux..

Publié le 16/05/22 à 10:35

Le projet bulgare "Decarbonizer" se joint à la lutte contre les émissions à effet de serre

Il y a un certain temps nous vous avons parlé de l’équipe de scientifiques de l’Institut d’électrochimie et de systèmes énergétiques auprès de l’Académie bulgare des Sciences (ABS) qui s’est chargée de la tâche de découvrir de nouvelles méthodes..

Publié le 15/05/22 à 09:30