Podcast en français

Radio nationale bulgare © 2022 Tous droits réservés

Les expatriés n'enverront plus autant d'argent en Bulgarie...

La chute des moyens financiers envoyés par les émigrés/expatriés dans les pays d’Europe de l’Est et de l’Asie Centrale aura des effets dévastateurs, anticipe la Banque mondiale. Les experts prévoient une baisse de 16% de ces moyens financiers ce qui aura pour effet un repli de la consommation dans ces pays. La Bulgarie se range à la 5e place parmi les pays de la région au niveau du volume de ces transferts. Selon les évaluations, vers la fin décembre ils ne dépasseront pas les $2.1 milliards, soit 200 millions de moins qu’en 2019.

Sur la base de données de la Banque nationale de Bulgarie, l’économiste Guéorgui Anguélov estime que l’argent des expatriés a diminué de 60%. Dans une interview pour la Télévision publique il a précisé qu’il existe une grande différence entre les moyens venus des expatriés permanents et ceux envoyés par les travailleurs saisonniers.

Guéorgui Anguélov

Pour la première catégorie, il enregistre une chute de plus de 90% au printemps sans que la situation ait sensiblement évolué depuis. Ainsi, face aux 100 millions d'euros envoyés par mois dans des conditions normales, on enregistre maintenant un peu plus de 10 millions.

Il en va autrement des travailleurs saisonniers à l’étranger, les chauffeurs de poids lourds et autres. „Ici aussi nous avons été les témoins d’une plongée considérable au printemps, mais on enregistre depuis 1-2 mois une reprise sensible ”- dit l’économiste en mentionnant des chiffres concrets – 20 millions euros par mois ont été transférés lors du premier confinement au printemps. Maintenant les sommes ont atteint les 60 millions euros par mois.

Les chiffres qui témoignent de la rapide reprise sont confirmés par les statistiques des voyages à l’étranger – en août et septembre un demi-million de Bulgares ont voyagé à l’étranger.

L’argent des expatriés a un effet considérable sur la consommation en Bulgarie qui a été durement touchée au printemps. « Il y avait un repli de 20% d’avril à juin et 1/3 de cette chute était dû à la baisse des virements des émigrés ”- a expliqué Guéorgui Anguélov. Pendant l’été cependant on a observé un retour et un rétablissement rapide de la situation.

Le nouveau lockdown partiel dans le pays, tout comme les mesures restrictives appliquées dans beaucoup de pays européens font que les économistes soient assez pessimistes par rapport à l’hiver. Les espoirs sont tournés vers le printemps quand on s’attend à une baisse de l’incidence et un rebond de l’économie.

Edition: Elena Karkalanova

Tous les articles

Vaccination, sinon pas d'investisseurs !

"Les investisseurs éviteraient la Bulgarie à cause de la corruption et de la pénurie de main d'oeuvre qualifiée... Maintenant, nous avons un flux d'investisseurs qui, à peine arrivés, rebroussent chemin". C'est ce  qu'a déclaré sur la chaîne bTV Daniel..

Publié le 15/01/22 à 13:32

La Bulgarie est 3e au sein de l’UE pour la part de son énergie nucléaire…

La Bulgarie se range à la 3 e place au sein de l’UE pour la part de son énergie nucléaire. C’est ce qu’a annoncé Eurostat. Slovaquie est la première avec 54% de son énergie, suivie de la Hongrie – 46% et de la Bulgarie – 41%, montrent les données de la..

Publié le 12/01/22 à 15:22

Les producteurs en serre bulgares lancent un SOS à l’Etat

Plus de 70% des serres bulgares se chauffent au gaz. Depuis le mois de novembre elles sont de plus en plus nombreuses à fermer et les fruits et légumes importés envahissent les grandes surfaces. Il n’y a actuellement pas de légumes..

Publié le 12/01/22 à 12:47
Подкасти от БНР