Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

Le journalisme de qualité cherche des garanties européennes

La députée européenne Elena Yoncheva sur la résolution européenne sur les tentatives dans certains pays d’étouffer les médias critiques et indépendants

Photo: archives

Des médias contrôlés par les gouvernements ne devraient pas bénéficier de moyens financiers européens et la CE devrait régulièrement évaluer l’ingérence gouvernementale et la transparence au niveau de la propriété des médias. 553 députés européens se sont mis d’accord sur ces propositions en adoptant une résolution spéciale pour le renforcement de la liberté des médias. Et bien que cette résolution n’ait pas un caractère obligatoire, elle représente un nouveau document européen exprimant la préoccupation à propos de la situation des médias sur le territoire de la Communauté.

"L’idée de la résolution consiste non seulement à énumérer les problèmes, mais aussi de trouver un instrument pour qu’ils soient résolus. L’ambition est de faire de cette résolution un cadre législatif et des solutions qui seraient adoptées par la Commission européenne, a expliqué pour la Radio publique l’eurodéputée Elena Yoncheva, co-rapporteur de la part des Socialistes européens. Une grande partie des problèmes mentionnés dans le rapport peuvent également être observés dans l’environnement médiatique en Bulgarie.

Elena Yoncheva a souligné que les propositions qu’elle a faites ont trouvé place dans le document et qu’elles sont extrêmement importantes pour la Bulgarie.


„La première considération concerne la distribution des moyens au niveau des programmes européens pour les communications qui ne doit pas se faire par les gouvernements des pays membres. Nous savons très bien que cette approche est à la base des médias obéissants et soumis. Or quand un média n’est pas le correcteur du pouvoir, il ne peut pas en pratique réaliser sa mission. Pour éviter la distribution des moyens par des organisations civiles pro-gouvernementales, ils ne devraient du tout être distribués par des organisations nationales – dit Yoncheva.

Ce rôle devrait être confié à une organisation basée en Europe qui jouirait d’un large soutien et confiance, respectant les critères et les standards journalistiques.

La députée européenne a souligné que la nouvelle résolution insiste sur la mise en place d’un fonds de soutien du journalisme d’investigation. Il est également suggéré d’établir une législation européenne pour la protection des journalistes devant la justice qui contre les pressions sur eux dans le but de les discriminer et décourager.

Le document tire la sonnette d’alarme sur la dégradation de la liberté des médias ces dernières années et prévient que la crise du Covid ne fait qu’aggraver le problème.

Dans ce contexte on attend des mesures législatives concrètes de la part de la CE afin de garantir la transparence des autorités.

Interview de Sylvia Vélikova avec Elena Yoncheva diffusée sur la RNB dans l’émission « Politiquement incorrect”

Edition: Elena Karkalnova

Photos : BGNES et archives

Tous les articles

Les nombreux métiers de Miléna Ivanova…

« Une fois banquier, banquier pour la vie» disent les hommes d’affaires. Miléna a réussi à démentir cette constatation même si elle a toujours été en mesure de se vanter d’une remarquable carrière financière internationale car vendant et..

Publié le 27/01/21 à 10:37

A 16 ans, il cherche à promouvoir la Bulgarie en Belgique…

Où qu’ils soient, quel que soit le pays qu’ils habitent, les Bulgares restent toujours attachés à leur pays d’origine. Un attachement qui est certainement dans leurs gènes et qui peut à tout moment se manifester et se transformer en un élan de..

Publié le 26/01/21 à 18:43

Présentiel, distanciel…Le Covid-19 a bouleversé l’enseignement en Bulgarie…

Le 21e siècle donne une priorité aux technologies informatiques et de plus en plus d’enfants et de jeunes passent du temps scotchés à l’écran de leur ordinateur, smartphone et autre tablette numérique. Telle est la statistique en Bulgarie..

Publié le 25/01/21 à 11:41