Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

Les inégalités sanitaires, le nouveau visage de la pauvreté en Bulgarie

Photo: Facebook /CSIB

Les 20% des Bulgares les plus pauvres courent un risque plus grand du Covid-19, comparés aux 20% des plus riches, sont persuadés les analystes de l’Institut de recherches sociales et syndicales de la Confédérations des syndicats indépendants de Bulgarie (CSIB). Et ces risques ne concernent pas seulement les menaces sanitaires. Les familles défavorisées ne peuvent pas prendre soin comme il faut de leur santé, les gens souffrent souvent de comorbidités ce qui les place dans le groupe de risque élevé.  Leur niveau d'instruction est plus faible, ce qui fait que le risque de perdre leur emploi est plus grand. Finalement, on en vient à observer des conditions économiques propices pour que cette partie des ménages devienne encore plus pauvre qu’avant la crise.

Les dépenses pour la santé des ménages sont supérieures de manière disproportionnée par rapport à leurs revenus. Ceci se traduit par des inégalités sanitaires »qui se manifestent avant tout chez les personnes avec des revenus en-dessous de la ligne de pauvreté, a expliqué sur l’antenne de la Radio nationale l’expert économique de la CSIB Luboslav Kostov citant des données de l’Institut national de la Statistique.


„La crise sanitaire présentera de nombreux défis devant les humains et leurs revenus. On observe déjà ce phénomène – en moyenne 30% des revenus des gens ces dernières années ont été consacrés à des dépenses de santé – des médicaments, des hospitalisations, des examens médicaux, des traitements. Ceci concerne les gens aux revenus moyens au cours de la période d’avant la crise. Si on jette un regard sur les Bulgares touchant le SMIC et la retraite minimum – on verra que le problème est encore plus grave – la le taux augmente de 50 à 118%. Dans de telles conditions, les dépourvus recourent plus souvent aux crédits rapides à la consommation pour faire face aux dépenses directes du traitement. Et cela a été valide pour le pays bien avant la crise sanitaire du coronavirus. Actuellement, les gens font des stocks de médicaments, ils se rendent plus souvent chez le docteur, ils passent des tests et tout cela coûte beaucoup d’argent aux familles bulgares. « C’est pour cette raisons que ces 30% pour des soins médicaux chez les personnes aux revenus moyens augmenteront l’année prochaine probablement jusqu’à 60-80% de leurs revenus mensuels. Quant à ceux aux revenus plus faibles ils devront contracter de nouveaux crédits. Ceci, selon Kostov, sera une nouvelle question à laquelle la société bulgare devra faire face – comment résoudre le problème des inégalités provoquées par la crise sanitaire.


Les données sur le coût de la vie pour le 3e trimestre de l’année de l’Institut de recherches sociales et syndicales de la CSIB ont démontré que 2/3 des ménages dans le pays vivent avec un revenu total par personne en-dessous des moyens nécessaires pour vivre normalement. Le groupe des pauvres reste au même niveau du trimestre précédent mais en comparaison avec décembre 2019 il augmente de 200 mille personnes. Selon les experts syndicaux ceci est dû en premier lieu d’un côté à la hausse du seuil de pauvreté et à l’élargissement du périmètre des ménages, mais, d’autre part, - au fait que la pandémie a le plus durement touché la population pauvre. Le coronavirus a approfondi les inégalités car les travailleurs les moins qualifiés et le plus mal rémunéré ont été les premiers à perdre leurs emplois lors de la pandémie.

„Tout cela est fort préoccupant pour moi et il faudrait penser à ces gens dont les revenus sont dépensés pour couvrir des frais médicaux ”- a souligné l’expert économique de la CSIB Luboslav Kostov.

Photos : Facebook/CSIB, Luboslav Kostov et BTA

Tous les articles

Les députés n’ont pas réussi à diminuer leurs salaires

Les parlementaires n’ont pas modifié le montant actuel de leurs salaires qui représentent l’équivalent de trois salaires mensuels moyens dans la fonction publique. La proposition de « Lève-toi BG ! Nous arrivons ! » de réduire les revenus des élus..

Publié le 05/08/21 à 17:32

De moins en moins de Bulgares sont diposés à voter à nouveau

Selon une étude de l'Institut de sondages "Market Links", réalisée entre le 21 et le 28 juillet, le parti ITP augmenterait son avance devant GERB/UFD. En cas de nouvelles élections, ITP serait crédité de 19.8% des voix contre 15.1% pour GERB/UFD. Suivent le..

Publié le 05/08/21 à 10:31

Vaccinés ou guéris – qui a l’immunité la plus forte?

Parmi le personnel soignant on ne rencontre pas beaucoup d’anti-vax. Quand cependant la vaccination « à tout prix » entre en contradiction avec la règle de base « avant tout ne pas nuire», le tableau change. En ce moment le monde fait de nouveau..

Publié le 05/08/21 à 10:12