Webcast en français

Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

L’année politique 2020 : Mobilisation sociale et perte de confiance dans les partis

Les prochaines élections en temps de pandémie rendent les prévisions pour 2021 aléatoires

Photo: BGNES

L’année 2020 restera dans notre mémoire avec la pandémie et ses retombées à tous les niveaux, mais également avec la grogne de la société civile contre les gouvernants. La mobilisation sociale a commencé après une opération spéciale du parquet dans le bâtiment de la Présidence en juillet dernier et les protestations dirigées par le « Trio vénéneux » ont révélé la volonté de changement du modèle de gouvernance de l’Etat. Cinq mois plus tard l’énergie des manifestations semble quelque peu épuisée et quelques-uns des participants semblent déçus par la manière dont un avocat (Nikolay Hadjiguénov), un spécialiste en Relations publiques (Arman Babikian) et un sculpteur (le prof. Vélislav Minékov) ont dirigé le mécontentement populaire. Bien que n’arrivant pas à prendre l’ampleur nécessaire pour renverser le gouvernement, la mobilisation et, plus spécialement, le « Trio vénéneux », a lancé la plus importante peut-être idée pour la constitution d’une plateforme des partis extraparlementaires qui pourrait garantir des élections équitables. Une partie des organisations n’a cependant pas répondu aux appels du Trio de se joindre à lui. Il n’y a que le mouvement « Lève-toi » de l’ancienne Défenseure des droits Maya Manolova qui soit le participant sûr à cette coalition.


Reste à savoir qui représente qui dans les protestations – est le commentaire sur les ondes de la chaine info de la radio publique du journaliste Vesselin Stoynev:

„Rappelons-nous les municipales à Sofia quand Maya Manolova a obtenu le soutien de 124 000 citoyens en se rangeant de cette manière à la deuxième place. C’étaient les votes en sa faveur mais en réalité ceci n’était pas vrai car le Parti socialiste n’avait pas son propre candidat. Ceci signifie que dans une grande mesure ces votes sont des voix pour le Parti socialiste. Le « Trio vénéneux » quant à lui n'incarne pas la mobilisation sociale et n’est que son organisateur ce qui fait qu’on ne sait pas exactement qui le soutiendra.


Si le ”Trio vénéneux” et Manolova entrent au Parlement, ils pourraient avoir une importance plus grande s’ils arrivent à s’allier avec le parti de Slavi Trifonov qui a toutes les chances de se transformer en gagnant de la mobilisation sociale contre le pouvoir sans même participer directement aux manifestations.“

La délicate présence de l’ancien showman et animateur de télévision et son parti lui profite toujours – estime le sociologue Kancho Stoytchev. Il en est ainsi car le parti « Il y a un tel peuple » est la seule alternative extraparlementaire qui soit capable d’attirer les électeurs à la recherche d’une représentation politique.

„Il y a eu à toutes les élections jusque-là un Slavi Trifonov qui se dresse contre tous les autres, qui prétend changer le système, etc. – a déclaré au micro de la Radio nationale le politologue Dimitar Ganev. La demande de politiciens de ce genre reste toujours grande ».

Орлов мост - 30 юли 2020 г

Ganev n’exclut pas la possibilité de nouvelles élections bientôt après les régulières qui devraient se tenir au printemps car il pourrait s’avérer impossible de former un gouvernement. Il n’est sûr que d’une chose – il est trop tôt pour des prévisions durables. Selon lui, tous les partis parlementaires ont subi des dommages de la mobilisation l’été dernier et ces derniers mois on observe une normalisation des relations entre les citoyens et les gouvernants.Venir à bout de la crise sera le principal motif pour le vote, a souligné sur la Radio nationale Dimitar Ganev du centre de recherches « Trend » en ajoutant qu’il s’attend à un faible taux de participation aux élections. 

Le Président Roumen Radev jouit d’un large soutien au sein des citoyens bulgares. Quelles sont dans ce contexte les raisons pour les attaques de plus en plus fréquentes contre lui de la part du Parti socialiste?

„Les divergences sont quelque chose de naturel d’autant plus qu’il s’agit de quelqu’un qui a été désigné et élu grâce au soutien décisif du Parti socialiste – a expliqué le sociologue Kancho Stoytchev sur la Radio nationale. Il est cependant important de préciser qu’il ne s’agit pas de quelqu’un qui soit affilié à un parti. Dans ce contexte les attaques contre lui sont plutôt de la rhétorique partisane. Même quand il se trompe, or il fait souvent des erreurs politiques, il reste toujours sympathique pour le Bulgare de masse car on apprécie sa distance par rapport aux partis et son comportement naturel et c’est pour cela qu’on lui pardonne.“

Орлов мост - 30 юли 2020 г

Edition : Yoann Kolev d'après des interviews de Ludmila Jélézova et Petar Volguine sur la Radio nationale, chaîne “Horizon”

Photos: archives

Tous les articles

Elections: Plus de la moitié des Bulgares sont sûrs d'aller voter

55,2% des Bulgares ont l'intention de voter le 14 novembre lors des élections législatives anticipées et de la présidentielle. Tel est résultat d'un sondage de l'Institut "Sova Harris" effectué dans la semaine du 12 octobre sur commande du site dir.bg...

Publié le 15/10/21 à 13:18

Frans Timmermans arrive en Bulgarie

Le vice-président de la Commission européenne en charge du Pacte Vert, Frans Timmermans arrive en Bulgarie. Il doit rencontrer le premier ministre Stéphane Yanev  au sujet du Plan de relance post-Covid que la Bulgarie a validé hier, en Conseil des..

Publié le 15/10/21 à 08:00
Élections 2 en 1

Lancement d’une campagne électorale inédite en Bulgarie…

Le 15 octobre marque le début d’une nouvelle campagne électorale en Bulgarie, la troisième depuis le début de l’année pour des législatives anticipées, qui s’ajoute à celle de l’élection présidentielle, qui aura lieu le 14 novembre, en..

Publié le 15/10/21 à 08:00