Webcast en français

Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

Premiers pas prudents du recyclage de l’eau en Bulgarie

Photo: ec.europa.eu

La demande d’eau augmentera de 50% à l’échelle mondiale au cours des 50 prochaines années, ont calculé les experts. Dans le même temps l’agriculture utilise 70% de l’eau douce. Pour développer correctement l’économie on doit l’adapter en permanence aux changements dans le monde, y compris aux changements climatiques qui deviennent pour l’humanité un défi de plus en plus sérieux. Selon le climatologue Siméon Matev du site « Climathèque » « depuis les années 80 du XXe siècle toutes les décennies sont plus chaudes les unes que les autres“.


Ceci est également valable pour la Bulgarie.

„Les tendances enregistrées ces dernières années indiquent que les précipitations intenses deviennent plus fréquentes et que le périodes de sécheresse durent plus longtemps ce qui fait que la nécessité de gérer les ressources d’eau devient de plus en plus pressante“, évoque dans une interview pour la Radio nationale bulgare Petar Filkov, doyen de la Faculté d’Hydrotechnique de l’Université d’architecture, de génie civile et de géodésie.


L’eau usée pourrait être une des possibilités pour surmonter la sécheresse dans l’agriculture. Et si en Bulgarie une telle idée semble encore exotique, il y a d’autres pays qui appliquent des politiques qui prouvent que c’est une chance à ne pas ignorer. En Israël par exemple, plus de 40% de l’eau nécessaire viennent d’eaux usées, explique pour la RNB le professeur de l’Université agraire de Plovdiv Stefan Chilev qui est le responsable pour la Bulgarie d’un projet de recherches scientifiques européen consacré à l’épuration durable des eaux et les possibilités de les réutiliser dans l’agriculture. Il y a en Bulgarie également des exemples d’utilisation d’eau recyclée. Mais ils ne sont le fruit que des intérêts privés des hommes d’affaires, explique Chilev.


„Ces exemples concernent avant tout la production de roses oléifères. Après la distillation à la vapeur et après épuration l’eau est réutilisée pour l’irrigation des champs de roses. On ne devrait pas laisser ces eaux se jeter dans la rivière quand on a la possibilité de les réutiliser pour l’irrigation“, indique Chilev.

Selon lui pour faire de l’exception une règle sont nécessaires des amendements législatifs et de l’argent. A l’heure actuelle il n’y a pas en Bulgarie des possibilités – techniques et légales, pour irriguer des terres agricoles avec de l’eau de la station d’épuration.

L’expert précise que le retraitement de l’eau “usée” exige le strict respect de certaines spécificités:

„L’épuration de l’eau la plus poussée est nécessaire pour ces cultures qui sont utilisées crues pour la nourriture, exige la règlementation européenne. L’eau de la plus basse qualité est destinée aux cultures techniques“.


Dans deux ans la réglementation européenne entrera en vigueur pour définir les exigences minimales pour l’eau recyclée utilisée pour l’irrigation dans l’agriculture.

„D’ici-là nous devrons élaborer des modèles de manière à encourager toutes les personnes intéressées – les fermiers, d’abord, et les firmes qui s’occupent de l'assainissement des eaux usées“, est convaincu Chilev.


Des taxes réduites pour les permis d’utiliser des eaux résiduelles, tout comme des aides aux entreprises de purification de l’eau qui sera par la suite utilisée pour l’irrigation dans l’agriculture pourraient encourager ce processus. Certaines mesures en faveur de l’agriculture pourraient être aussi orientées vers des sources alternatives d’eau. L’expérience d’autres pays dans ce domaine pourrait être utilisée comme exemple pour mettre en place une politique cohérente et efficace dans cette sphère.

Edition: Miglena Ivanova /sur la base d’interviews de la RNB-Horizon/

Version française: Vladimir Sabev

Photos : BGNES, ec.europa.eu, suwanu-europe.eu et archives

Tous les articles

Vague de mobilisation dans le pays...

Des soignants des SAMU de tout le pays et des services Covid dans les hôpitaux ont manifesté devant le ministère de la Santé, réclamant une hausse de 40% de leurs rémunérations et primes puisque mobilisés en première ligne dans la lutte contre le..

Publié le 20/10/21 à 13:48
 Iva Doychinova

Iva Doychinova: Etre une “Lumière” c’est pour la vie!

Chaque grand changement a son premier pas. Et ceux qui l’osent en dépit de tout ou bien en raison de tout au nom du bonheur des autres peuvent être définis par un mot purement bulgare – Lumières. Une campagne nous invite voilà 8 ans déjà à voir..

Publié le 20/10/21 à 13:36

„Cuisine de l’Antarcique“ : nos explorateurs ne mangent pas que du surgelé !

„Nul n’est plus grand que le pain“… Un adage bulgare lourd de sens et de sagesse qui s’applique parfaitement aux explorateurs de l’Antarctique à qui se livre est consacré... Signé par Christo Pimpirev, chef de l’Institut..

Publié le 20/10/21 à 11:54