Podcast en français
Taille du texte
Radio nationale bulgare © 2023 Tous droits réservés

„L’embargo“ sur les voyages touristiques – défi ou profit…

Le tourisme est l’un des secteurs qui ont payé le plus lourd tribut à la pandémie du coronavirus ayant envahi aussi bien la Bulgarie que le monde entier. Les mesures sanitaires, ainsi que les restrictions qui en découlent ont provoqué un effondrement sans précédent de ce secteur de l’économie qui est d’une importance cruciale pour le pays. L’interdiction d’organiser des excursions à l’intérieur du pays et à l’étranger bloque l’activité des agences touristiques pour au moins les 3 prochains mois, soit d’ici fin avril, tandis que l’absence de recettes dans le tourisme rend de plus en plus difficile la possibilité de rembourser les clients qui se sont vus annuler leurs réservations de vols et hôtels.

Pour le moment uniquement des « promesses » sont faites de la part des autorités concernant l’octroi de subventions dans le cadre de deux programmes gouvernementaux. Malheureusement les procédures requises afin que cet argent puisse être assuré sont extrêmement lentes.


Il convient de rappeler à ce propos qu’à ce jour seule une aide équivalente à 1% du chiffre d’affaires réalisé en 2019 ait été accordée au secteur–déplore le manager en chef à Premio Travel Holidays, Emil Abazov et d’ajouter : -Nous attendons d’autres subventions de la part de l’Etat à hauteur de 4% du chiffre d’affaires des entreprises du tourisme mais regrettons malheureusement le fait que les financements devant être accordés dans le cadre des différents programmes soient souvent reportés sine die. Si vous vous adressiez aux autres collègues, ils vous diraient également que la seule chose que nous revendiquons à l’heure actuelle c’est surtout de pouvoir travailler. C’est l’unique moyen pour nous de faire face à la crise. 

Les tour-opérateurs sont d’avis que leur seule possibilité de pouvoir rembourser leurs clients réside dans ces subventions publiques. Pour de nombreuses agences touristiques même ces 4% du chiffre d’affaires de l’année précédente ne suffiraient guère pour compenser un an de blocage de leurs activités. 

Le grand problème que je vois dans tout cela ne réside pas tellement dans le constant report de l’octroi de cette aide mais plutôt dans l’absence d’honnêteté à l’égard de nos clients potentiels qui s’attendent à être remboursés en temps utile -  précise encore Emile Abazov.


L’arrêté ministériel interdisant l’organisation d’excursions touristiques en Bulgarie et à l’étranger semble ne pas être en vigueur pour certaines compagnies de ce même secteur. C’est d’ailleurs l’impression qu’on a quand on prend connaissance des nombreuses offres de voyages affichées en ligne.

Dans un commentaire à ce sujet, le manager touristique Nikolay Danaïlov alerte de son côté sur le fait que ces offres enfreignent clairement l’arrêté ministériel car proposant des voyages touristiques de groupe.


Pour le bien ou pour le mal, en tant que représentant de ce business, j’ai fait partie de l’équipe du ministère du Tourisme qui, il y a deux ans, avait transposé la nouvelle loi sur le secteur à la directive européenne le concernant. Celle-ci est catégorique dans la définition du « voyage touristique » qui est « un événement préparé conformément à un programme bien précis et mis en place au préalable, auquel doivent être inclus au moins deux services dont les principaux sont les transports, l’hébergement à l’hôtel et les repas, entre autres. »

Une chose est donc sure et certaine – ces deux services existent – transports et hébergement !

Chaque tour-opérateur qui organise des vols charter est obligé de bénéficier de l’accord de plusieurs institutions.

Il y a au moins 4 établissements publics répondant de l’organisation d’un vol charter – précise Danaïlov. Ce que je trouve entièrement inadmissible c’est le fait que tous ces voyages assortis du programme touristique pour le mois en cours soient largement promus dans les médias.

En fin de compte il est bien dommage que l’interdiction d’organiser des voyages touristiques se transforme de sérieux défi pour une bonne partie des tour-opérateurs en profit, pour les autres. 

Edition : Yoann Kolev (d’après des interviews accordées sur le programme Horizon de la RNB)

Version française : Nina Kounova

Photos : archives

Tous les articles

Quoi de neuf en 2023 à l’unique musée ethnographique en plein air "Etara" ?

L’agenda de l’unique musée ethnographique en plein air en Bulgarie, "Etara" pour la nouvelle année 2023 prévoit une série d’expositions, festivals et toutes sortes de manifestations liées au folklore, aux artisanats et à l’ethnographie. Outre les..

Publié le 28/01/23 à 10:45

Le ministre du Tourisme d’Israël Haim Katz est en visite en Bulgarie...

Un accord de coopération dans le domaine du tourisme entre la Bulgarie et Israël a été signé à Sofia par les ministres du Tourisme des deux pays Ilin Dimitrov et Haim Katz. Celui-ci prévoit l’échange d’expérience pour les formes spécifiques de tourisme..

Publié le 23/01/23 à 18:15

La Bulgarie participe au Salon du Tourisme FITUR…

Du 18 au 22 janvier, la Bulgarie sera représentée au Salon international du Tourisme FITUR à Madrid. La capitale espagnole accueille par tradition ce genre de forums, dédiés au tourisme de masse.  La Bulgarie a un stand d’information animé par des..

Publié le 21/01/23 à 11:25