Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

La CSIB propose un Mémorandum pour le développement social et économique à l’horizon 2025

Photo: ised

Avec une croissance durable du PIB de l’ordre de 3.5%, avec une inflation moyenne de 2%, la Confédération des syndicats indépendants en Bulgarie (CSIB) anticipe une hausse sensible des revenus et des aides sociales. Selon les experts des syndicats, la hausse annuelle des salaires dans la fonction publique sera de 10% à 12% au cours des quatre prochaines années. Leurs évaluations démontrent que le SMIC réel qui se monte actuellement à 310 euros atteindra à la fin de la période 633 euros et que le salaire moyen doublera pour atteindre les 1280 euros en 2025. 

Tout cela est prévu dans le Mémorandum de coopération sociale et économique du pays au cours des 4 prochaines années. Le document sera mis à la disposition des partis politiques auxquels le syndicat demandera de prendre des engagements s’ils accèdent au pouvoir.

Multiplication par deux des revenus et des aides sociales

Les syndicats exigent que jusqu’en 2025 il n’y ait plus de revenus de travailleurs insuffisants pour couvrir leurs frais courants. A l’heure actuelle cette somme est de 480 euros mais jusqu’en 2025 elle devra augmenter de 500 euros supplémentaires. A cette fin il faudra assurer 2.55 milliards d’euros supplémentaires, annoncent les prévisions de la CSIB. Elle insiste pour la réduction des inégalités sociales avec des moyens du budget public pour aider les gens aux revenus faibles et moyens et en garantissant la protection énergétique des plus démunis. Les syndicalistes estiment que le PIB qui atteindra cette année plus de 62 milliards d’euros et 75 milliards en 2025 est une bonne base pour la hausse des aides sociales. C’est une garantie pour l’augmentation dès l’année prochaine du pouvoir d’achat en rattrapant les autres pays européens, précise le syndicat en rappelant que selon le Plan de relance et de stabilité d’ici à 2030, la Bulgarie devra atteindre 68% du pouvoir d’achat européen moyen. Le leader syndical Plamen Dimitrov insiste pour que les aides sociales puissent disposer d’un budget de 6.1 milliard d’euros. 

L’organisation syndicale estime que l’allocation chômage devrait atteindre 60% de l’assiette de cotisation. En réponse à la crise démographique et pour encourager les naissances les allocations familiales et de maternité pendant la deuxième année de l’enfant devront doubler et passer de 195 euros actuellement à 350 euros en 2025. 

Pour toutes ces mesures il faudra trouver 700 millions d’euros du budget de l’Etat, ont calculé les experts. Le Mémorandum syndical demande également à l’Etat de mettre en place une stratégie sur les migrations domestiques et vers l’étranger afin de mieux protéger les intérêts des travailleurs locaux. En ce qui concerne les mesures sanitaires, la CSIB demande qu’elles soient complètement gratuites pour les citoyens – ce qui est le cas actuellement mais qui demande encore des efforts.

Version française: Vladimir Sabev

Tous les articles

Journée mondiale contre le harcèlement en milieu scolaire…

Le dernier mercredi du mois de février est connu comme la «  Journée du tee-shirt rose » , son but étant d’attirer l’attention de l’opinion publique sur les problèmes du harcèlement scolaire. Le harcèlement est une manifestation émotionnelle souvent..

Publié le 24/02/21 à 14:13

Que faire pour se vacciner en Bulgarie ?

Les personnes qui payent une assurance « maladie » en Bulgarie peuvent entrer en contact avec leurs médecins traitants qui sont obligés de les vacciner, en leur donnant un rendez-vous précis pour ce faire. Celles qui ne s’assurent pas devraient contacter..

Publié le 23/02/21 à 09:15

Risque de chômage féminin chronique après la pandémie…

La hausse du taux de chômage peut s’avérer l’un des lourds tributs qu’on devra payer à la pandémie. Il y a quelques jours Pôle emploi a déclaré que le taux de chômage en Bulgarie s’élevait pour le mois de janvier à 7%. Ne faudrait-il cependant pas..

Publié le 22/02/21 à 08:19