Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

Partager le patrimoine en pensant à l’avenir…

Les métiers d’art s’invitent à Bankia le jour de la fête nationale…

Photo: facebook/rayonbankya

Le 3 mars, fête nationale de la Bulgarie, l’Association des artisans bulgares aménage une Allée des Métiers d’art à Bankia, centre de cure et quartier périphérique de Sofia, situé à une vingtaine de kilomètres du centre-ville. L’idée des organisateurs est de valoriser les créations artisanales bulgares et de mettre de l’ambiance dans la ville, rappelant que les créations artisanales assurent la pérennité de l’esprit national bulgare et préservent notre identité nationale.

L’Allée des Métiers d’art réunira au même endroit des maîtres reconnus du tissage, la sculpture sur bois, la poterie, la dentellerie, le dessin, la verrerie fine, la céramique, avec des démonstrations de leurs savoir-faire dans des ateliers improvisés en plein air. 

En empruntant l’Allée des Métiers d’art, les visiteurs pourront admirer des œuvres uniques de qualité supérieure, révèlant la maîtrise de la création contemporaine qui ne perd pas le lien avec les modèles du passé, nous a assuré le président de l’Association des artisans bulgares, Krastio Kapanov :



„Toutes les œuvres des artisans bulgares seront réunies au même endroit, ce qui rendra l’évènement exceptionnel. Surtout que le marché bulgare est inondé d’articles bon marché, souvent d’origine chinoise, contrairement aux créations des artisans bulgares qui suscitent toujours autant d’admiration. Et justement, nos artisans ont besoin d’être soutenus et encouragés, pour que leur petite ou moyenne entreprise perdure. Malheureusement, nous ne sommes pas toujours entendus et compris du gouvernement à qui nous réclamons depuis des années un encadrement de notre activité".

Krastio Kapanov est coiffeur visagiste de profession est rappelle que l’association qu’il préside compte 869 PME spécialisées dans l’artisanat, qui ont déjà établi leurs propositions législatives pour mieux défendre leur métier. Ils souhaitent ainsi que la qualité de leur travail soit réglementée et à ce titre, leurs espoirs se tournent vers le prochain parlement bulgare, après les législatives du 4 avril, pour que leurs propositions soient prises en compte.



Car, dans les années précédentes, un grand nombre d’artisans ont quitté le pays et se sont installés à l’étranger dans l’espoir d’une meilleure reconnaissance et rémunération. Mais la pandémie du Covid-19 les a frappés durement et beaucoup d’entre eux ont été privés de moyens. « Et pourtant, il y a tant d’artisans talentueux en Bulgarie, qui malheureusement n’ont pas la possibilité de s’épanouir et de fructifier leurs talents », dit en conclusion Krastio Kapanov.

Version française : Sonia Vasséva
Photos : facebook/rayonbankya, BGNES

Tous les articles

Kaléidoscope des Balkans

Rencontre UE – Turquie : Des promesses pour Erdoğan, Ursula von der Leyen subit un affront protocolaire Des promesses pour un nouvel engagement de l’UE à l’égard de la Turquie et un problème protocolaire ayant déclenché des..

Publié le 09/04/21 à 13:32

Christo Toptchiev, l’artisan cornemuseur du Rhodope…

La plus grande, la plus petite ou la plus insolite des gaïda, c’est lui ! Des centaines de cornemuses bulgares sont sorties de ses mains habiles au fil des années. Malgré la pandémie, dans son petit atelier au quartier Raykovo à..

Publié le 09/04/21 à 10:57

Covid-19 : Recul à peine perceptible du taux d’incidence alors que les décès augmentent…

“Nous percevons les premiers signes avant-coureurs de la fin de la 3 e vague du Covid-19, mais la situation reste fragile ». C’est ce qu’a déclaré le ministre de la Santé Kostadin Anguélov lors du point presse hebdomadaire des autorités de..

Modifié le 08/04/21 à 17:21