Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

Le réalisateur Andrey Hadjivassilev : Outre la distraction, les films pour enfants doivent avoir également un objectif éducatif…

Le cinéma pour enfants renaît-il en Bulgarie?

Le jeune acteur Martin Paounov nous fait part de sa vie et de ses succès sur la scène et l’écran…

Séquence du film "La guerre des hérissons", 1979, réalisatrice Ivanka Grabtchéva
Photo: archives

De nombreuses générations d’enfants ont grandi avec les films "inoxydables" pour enfants des années 60-90 du siècle dernier. Après un silence ayant duré presque 20 ans, une renaissance des productions pour enfants est constatée dont le début avait été marqué par quelques feuilletons et films destinés au jeune public.

Le réalisateur Andrey Hadjivassilev explique ce « phénomène » :

Les films destinés à nos jeunes spectateurs sont d’une importance exceptionnelle et aussi bien les scénaristes que les producteurs ont fini par se rendre compte qu’il est extrêmement important de faire de l’art national qui leur soit consacré. Les conditions pour ce faire sont assez limitées en Bulgarie mais je pense que nous sommes toutefois capables d’être à la hauteur des films étrangers en évoquant des sujets intéressants qui soient proches aux enfants bulgares qui pourraient facilement s’y reconnaître.. Outre la distraction, ces films devraient jouer un rôle éducatif en apprenant aux enfants à connaître les valeurs fondamentales de la vie. Ces films demeurent toujours déficitaires dans notre pays et c’est pour cette raison que j’ai décidé de m’y consacrer – précise l’auteur.

Andrey Hadjivassilev accompagné des enfants-acteurs du film L'affaire Curie, 2017

Le jeune réalisateur voit en la renaissance du cinéma pour enfant sa cause personnelle. Non seulement parce qu’il aime les films pour enfants et y découvre la possibilité de mettre en place des projets de qualité mais surtout parce qu’il adore travailler avec des enfants.

Je trouve mon travail avec les enfants facile car ils sont très naturels et tout ce qu’on joue semble bien vrai. La culture visuelle du public s’est beaucoup perfectionnée ces derniers temps, ce qui exige de nos films d’être bien compétitifs tant de point de vue de leur qualité que de leur sujet. Nous avons encore beaucoup à faire dans cette direction afin d’établir toute une stratégie dont le but sera la production de plus de films pour enfants.

Andrey Hadjivassilev est catégorique pour dire qu’il y a en Bulgarie beaucoup d’enfants très talentueux dont le jeune acteur Martin Paounov. On l’appelle « le grand espoir de la scène bulgare », le garçon d’un énorme talent ».

Martin Paounov (à droite) dans le rôle de Huckleberry Finn dans un spectacle du Théâtre satyrique

Il a juste 13 ans mais a déjà participé dans de nombreuses productions et publicités, ainsi que dans des feuilletons et films de fiction. Pour la première fois il a été repéré à l’âge de 6 ans et depuis, il grandit directement sur la scène théâtrale. 

Dans le peu de temps libre qui lui reste, Martin préfère rencontrer des amis car la vie d’un acteur est assez surchargée – classes, tournage, répétitions. Le jeune homme est de plus vice-champion mondial de karaté. Martin raconte que souvent les entraînements s’inscrivent difficilement dans son quotidien mais il n’a jamais eu l’idée d’y renoncer.


Le karaté m’a beaucoup aidé au tout début de ma carrière d’acteur car j’avais l’habitude d’être bien  discipliné, j’avais une bonne culture motrice qui fait partie intégrante du métier de l’acteur – déclare Martin. – Pour ce qui est du talent, de grands efforts sont indispensables pour le développer correctement…

Martin Paounov est un grand fan du cinéma bulgare pour enfants depuis des années et pense que les vieux films bulgares pour enfants ne seront jamais oubliés.

Sur le plateau de tournage

Lui-même, il souhaite jouer le rôle d’un héros de film fantastique ou film d’action mais son plus grand rêve est de se voir un jour oscarisé.

Version française : Nina Kounova

Photos : archives personnelles

Tous les articles

„KuklArt Magazine“, le seul magazine dédié au théâtre de marionnettes en Bulgarie…

Une histoire, qui marie tradition et innovation… C’est en ces termes que nous pouvons définir le dernier numéro du seul magazine en Bulgarie consacré au théâtre des marionnettes, dont la 14 e édition, annuelle, paraît pour la première..

Publié le 24/07/21 à 09:10

L’Institut des Arts a rejoint l’Alliance européenne des académies

L’Institut de recherches sur les arts de l’Académie bulgare des sciences fait déjà partie de l’Alliance européenne des académies – une organisation créée en 2020 à l’initiative de l’Akademie der Künste, dans le cadre de la présidence..

Publié le 21/07/21 à 18:42

Le monument au mont Bouzloudja devient un monument d’importance nationale

La maison–monument du mont de Bouzloudja obtiendra le statut de patrimoine culturel immobilier d’importance nationale. La décision a été prise par le Conseil spécialisé des experts pour la protection du patrimoine culturel immobilier..

Publié le 20/07/21 à 07:00