Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

Kaléidoscope des Balkans

L’UE fait à nouveau de la médiation entre la Serbie et le Kosovo


Cette semaine à Bruxelles a eu lieu une rencontre entre le président serbe Alexandre Vucic et le premier ministre kosovar Albin Kurti. L’Ambassadeur de l’UE en charge du dialogue entre Belgrade et Pristina Miroslav Lajcak a qualifié la rencontre de « pas facile ». Les deux leaders ont effectué des échanges d’opinions sincères et directes concernant les attentes de chacun d’eux du dialogue en cours. Le plus important pour l’UE c’est que les deux interlocuteurs ont été unanimes pour constater qu’il n’y a pas d’autre moyen que de procéder à une normalisation des relations entre le Kosovo et la Serbie, a souligné Miroslav Lajcak.

La délégation albanaise refuse de remplir ses engagements, celle-ci souhaitant savoir dans l’immédiat à quel moment la Serbie reconnaîtra l’indépendance du Kosovo, a souligné Vucic à l’issue de la rencontre. Kurti a pour sa part fait savoir que le Kosovo avait déjà adressé quelques propositions à ce sujet dont trois avaient été immédiatement rejetées et une autre est restée sans réponse. Pristina avait demandé de signer avec Belgrade une déclaration de paix par laquelle les deux partis contractantes s’engagent à ne pas s’attaquer réciproquement. La prochaine rencontre se tiendra avant les vacances estivales – très probablement le 25 juillet, a annoncé l’agence BGNES. 

Sommet gréco-turc


Dans le cadre d’une rencontre à Bruxelles, le premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis et le président turc Recep Tayyip Erdoğan ont unanimement constaté que malgré leurs positions diamétralement opposées sur différentes questions, la tension de 2020 ne devrait guère se reproduire en 2021. C’est ce qu’a déclaré la porte-parole du gouvernement grec Aristotelia Peloni. Mitsotakis et Erdogan ont également jugé positif le fait qu’ils soient en contact direct et que tous les autres canaux de communication entre ces deux pays ont également été activés. Les leaders grec et turc ont aussi approuvé l’ordre du jour positif contenant 25 points conformément auquel travaillent les vice-ministres des deux pays. Il reste à savoir si cette rencontre constituera réellement un important pas en avant en vue de l’amélioration des rapports gréco-turcs, a souligné Peloni. 

Podgorica vendra-t-elle des biens immobiliers publics pour éponger ses dettes ?


Les autorités au Monténégro démentent les rumeurs spéculatives selon lesquelles ils envisageraient de vendre des biens immobiliers publics dans le but de diminuer le montant de leurs dettes, écrit le quotidien « Dan ». Ces déclarations avaient été faites après que Reuters ait cité des sources haut placées de l’UE ayant gardé l’anonymat selon lesquelles le petit pays balkanique s’apprêterait à vendre quelques-uns de ses actifs. Selon l’agence d’information, ce plan aurait été soutenu par des créanciers publics de la France, Allemagne et Italie, le but étant que soit diminuée la dépendance financière du Monténégro de sa dette chinoise. Le ministre des Finances Milojko Spajic a déclaré devant Reuters dans une récente interview que le gouvernement souhaiterait juste réexaminer ses actifs stratégiques, ce qui pourrait en effet provoquer des ventes tout à fait régulières. Celui-ci a également souligné que les finances publiques du Monténégro étaient suffisamment stables. En 2014 l’Etat balkanique dont la population dénombre 628 mille personnes a emprunté 944 millions de dollars de la Chine.

Athènes et Skopje en débat en raison des logos sur les tee-shirts de footballeurs


A l’occasion de la participation de la Macédoine du Nord au Championnat européen de foot, dans une lettre adressée à son homologue Bujar Osmani, le ministre grec des Affaires étrangères Nikos Dendias a revendiqué le respect de l’Accord de Prespa. Dendias insiste à ce que Skopje se serve de l’abréviation NM ou bien RNM au lieu de MKD, ont annoncé des sources diplomatiques grecques. Dendias écrit dans sa lettre que bien que l’Accord de Prespa prévoie que le code de la Macédoine du Nord demeure MKD, « l’usage de l’abréviation concrète par « EURO 2021 » n’est pas acceptable pour la Grèce. Osmani a répondu que la Fédération de foot de son pays n’est pas financée par l’Etat et ne prend de ce fait pas en considération l’Accord de Prespa.

Motion de censure à l’encontre des autorités roumaines


Les socio-démocrates roumains préparent une motion de censure contre le gouvernement, a annoncé le site Romania Insider. La proposition pour ce vote de méfiance sera déposée au parlement après le 21 juin, a annoncé le président de l’opposition Marcel Ciolacu. La décision concernant la motion de censure a été prise après que le premier ministre Florin Cîțu ait soumis pour examen le Plan national de relance que Bucarest envisage d’envoyer par la suite à la CE. L’Alliance pour l’unité des Roumains s’est déclarée en soutien du vote. L’opposition réplique pour sa part que les idées que le gouvernement y propose ne sont pas à même de relancer l’économie. Dans les motifs pour le vote de méfiance est également souligné que la Roumanie vit grâce à d’énormes crédits. Les socio-démocrates sont prêts à proposer au poste de premier ministre Alexandru Rafila – représentant de la Roumanie à l’OMS. Des entretiens sont également en cours en vue de la formation d’un gouvernement de la minorité, déclare Ciolacu. 

Edition : Ivo Ivanov

Version française : Nina Kounova

Photos : CE, Reuters, EPA/BGNES

Tous les articles

Tochko Yordanov et Christo Ivanov

Début des consultations d’ITP pour la formation de gouvernement

Le plus grand parti parlementaire «Il y a un tel peuple » (ITP) a entamé des consultations pour la formation d’un gouvernement. Elles se tiennent dans le bâtiment du Parlement. La première rencontre a été celle avec la « Bulgarie démocratique..

Publié le 23/07/21 à 17:31

Débats parlementaires sur la destitution du procureur général

« La Bulgarie démocratique » a donné son soutien au ministre intérimaire de la Justice Yanaki Stoilov demandant la révocation du procureur général Ivan Guechev. A propos de la réunion d’aujourd’hui du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) qui doit..

Publié le 22/07/21 à 13:05

Un consensus politique est-il possible au sein de la 46e législature ?

Les interventions des présidents des groupes parlementaires de la nouvelle 46 e législature de l’Assemblée nationale faites dès la première session du parlement ont réaffirmé clairement le souhait de changement de l’actuel modèle de..

Publié le 22/07/21 à 11:37