Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

Les bons entraîneurs et parents font des enfants handicapés des personnes prêtes à réussir

Photo: fapabbs.eu

Boyan est un adolescent de 15 ans de Sofia, un de ceux qui grandissent et arrivent à faire face à la vie en dépit du syndrome de Down. Il a dépassé les capacités de la plupart des ados de son âge et il a déjà remporté plusieurs médailles aux Jeux Européens de la Jeunesse pour handicapés– Emil Open. En septembre dernier, le jeune homme est revenu des jeux européens pour jeunes avec des troubles de la motricité et mentaux qui se sont tenus pour la 9e fois à Brno en Tchéquie. Les enfants bulgares ont remporté 6 médailles d’or, 5 d’argent et 3 de bronze contre des concurrents de 12 pays. « Ceci n’est possible qu’avec beaucoup de travail et de persévérance ainsi qu’avec des entraîneurs travaillant dans ce domaine. Malheureusement, le sport en Bulgarie n’est pas une priorité et personne ne croit qu’il existe pour ces enfants », évoque dans une interview pour la radio publique la mère de Boyan – Borislava Vandova.


„Nous nous rendons à l’étranger mais en Bulgarie il n’y a pas des compétitions de ce genre – nous dit-elle. Le sport aide les enfants à se développer et il est nécessaire que dans chaque centre qui s’occupe d’eux il y ait du sport. Les spécialistes de l’Etat doivent être plus nombreux et on ne devrait pas compter uniquement sur les bénévoles. Les entraînements durent normalement trois heures, ils ont lieu après les heures de classes. Mon fils a du surpoids et il doit observer un régime. En plus de tout cela, les entraînements prescrits par l’entraîneur se poursuivent à la maison et avec la persévérance viennent les résultats. C’est ainsi qu’un enfant avec des problèmes mentaux qui était totalement dépendant de l’assistance des autres est devenu un enfant capable de surmonter les problèmes de sa vie. Il est très difficile de travailler avec nos enfants – nous, les parents, nous le savons très bien. Nous ne pouvons pas être des thérapeutes, des physiothérapeutes, des psychologues. Moi, en tant que parent, je souhaiterai exercer mon métier de manière à ce que je sois un citoyen utile à la société et non pas rester tout le temps à la maison pour prendre soin de mon enfant.


Dans le club où s’entraîne Boyan tous les jeunes sont des sportifs d’élite et ils se préparent pour des compétitions sportives de haut niveau. Ils y sont toutefois admis sans aucuns préparatifs même incapables de communiquer et même parfois agressifs. Après les entretiens et le travail des entraîneurs, il ne reste plus de trace de telles situations. « Ces enfants sont devenus de merveilleux sportifs et ils sont une partie très utile de notre société. Ils communiquent même avec des sportifs d’autres pays, ils ont de grands objectifs à atteindre afin d’être fiers“ – dit dans une émission de la RNB Slav Petkov, président de la Fédération balkanique « Activités physiques adaptées » - la FAPA. Elle s’occupe du sport pour les personnes handicapées et aux besoins éducatifs spéciaux.


„Les processus chez ces sportifs sont difficiles et ils demandent beaucoup de patience et des nerfs à toute épreuve, mais les gens qui s’occupent des enfants handicapés sont très peu nombreux. Le manque d’information sur les difficultés à exercer ces activités qui ne sont pas très attrayantes et qui demandent beaucoup d’efforts est un problème qui concerne les enfants handicapés physiquement ou mentalement. Le sport est un des moyens les plus efficaces d’intégration sociale et Boyan est le premier enfant avec lequel la Fédération travaille. La politique dans cette sphère n’est pas efficace car elle est mal connue, pas seulement le sport, il faudrait promouvoir toutes les prestations sociales à la disposition des personnes aux besoins spécifiques“.


En plus des activités en matière de sport, la Fédération “Activités physiques adaptées” a beaucoup d’autres activités à l’aide desquelles elle familiarise les enfants au travail. Depuis 2019 elle travaille dans le cadre d’un projet européen pour des enfants et des adolescents aux besoins spéciaux. Ils ont ouvert la première pâtisserie sociale à Sofia baptisée « La petite maison » où les jeunes apprennent à être utiles. Pour eux, les contacts sociaux sont très importants et c’est pour cette raison que la pâtisserie est une chance que pas tout le monde dans le pays a obtenu.

Version française : Vladimir Sabev

Photos : fapabbs.eu, Fаcebook / Slav Petkov, Borislava Vandova

Tous les articles

„Week-end à Plovdiv“ malgré les restrictions sanitaires…

La 4 e édition du festival « Week-end à Plovdiv » a mobilisé les professionnels du tourisme pour faire valoir les atouts de la deuxième ville6 bulgare en tant que destination de loisirs et de culture. Du 17 au 19 septembre, trois..

Publié le 18/09/21 à 11:10

Temps instable et températures automnales...

Le temps sera orageux ce week-end avec du vent du Nord-Ouest et des averses de pluie, surtout dans la plaine du Danube et la région de la Thrace. Les températures minimales seront de 14°C, 22° au meilleur de la journée. A Sofia, le mercure indiquera..

Publié le 18/09/21 à 08:00

Kaléidoscope des Balkans

Bruxelles émet des réserves à l’égard de l’initiative régionale « Balkans ouverts » L’administration bruxelloise émet de sérieuses réserves au sujet de l’initiative concernant la création d’un «  mini Schengen  » ou bien « Balkans..

Publié le 17/09/21 à 14:50