Webcast en français

Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

Les expatriés bulgares reviennent au pays en tant qu’investisseurs immobiliers

L’impact de la flambée des prix des matériaux de construction sur le marché de l’immobilier est une évidence

Photo: BGNES

La crise du coronavirus a eu des effets évidents dans toutes les sphères du business mais les agents immobiliers enregistrent une montée de la demande de logements, surtout dans les grandes villes et les stations de vacances dans le pays. Ils estiment qu’il y a plusieurs raisons pour ce phénomène mais que le rétablissement de la confiance dans le marché de l’immobilier est le facteur principal. On observe un sérieux intérêt vers l’immobilier de vacances aux prix cassés que proposent sur le marché des vendeurs surtout étrangers qui s’empressent de se débarrasser de leur biens même à des prix en-dessous du prix d’achat ou de revient. Les raisons – les restrictions en matière de déplacements dans les conditions de pandémie. Les principaux clients sont des expatriés bulgares qui investissent leurs économies dans des biens immobiliers qu’ils envisagent de louer ou utiliser comme des résidences secondaires sur la côte en été.

„La demande de la part d’étrangers s’est effondrée, presque personne n’achète plus des biens immobiliers en Bulgarie” – dit Kaloyan Balinov, propriétaire d’une agence immobilière avec lequel s’entretient notre collègue de la RNB-Varna Ivan Barbov:

„Les voisins roumains sont les seuls étrangers qui manifestent de l’intérêt pour les biens immobiliers bulgares. Il y a également des Russes résidant en Allemagne qui ont acheté des biens immobiliers en tant qu’investissement. Mais pendant l’hiver les vols aériens sont suspendus à cause des mesures restrictives que nous appliquons ces derniers temps et c’est pour cette raison que les propriétaires étrangers de biens immobiliers peuvent rentrer et revenir en été, mais en hiver cela est difficile et coûteux. Nous observons par contre une montée de l’intérêt de la part des expatriés bulgares. La croissance des ventes est importante, les acheteurs souhaitent acheter même si la construction des logements n’est pas encore achevée. Nous avons même un précédent dans ce genre de ventes – tout un complexe de 4 maisons qui a été vendu avant même que les travaux de construction ne commencent. C’est déjà une tendance et je ne m’attends pas à des changements du moins jusqu’à la fin de l’année. La demande la plus forte a été observée à Plovdiv, suivie de Sofia et Varna ».


Les agents immobiliers enregistrent également une légère inflation sur le marché de l‘immobilier, mais selon eux elle est due non pas à la montée de la demande, mais au renchérissement des matériaux de construction. « Les prix du fer et du bois ont doublé ce qui a eu pour effet une hausse de 10 à 20% des prix de l’immobilier neuf en construction. Les prix se sont abattus sur nous comme un coup de fouet, c’était l’effet de la crise post-Covid“ – ajoute Kaloyan Balinov:

„Cet été, les prix ici à Varna montent, de nouveaux chantiers sont ouverts. Les prix varient de 650 à 900 euros le mètre carré pour les logements achevés. On observe aussi une croissance de la demande de biens immobiliers à la campagne qui sont préférés pour les weekends. Les gens désirent avoir un endroit tranquille à l’abri du bruit et loin du bruit des grandes villes. En plus de cela, les prix sont abordables et bien inférieurs que dans les cités“.

Edition: Guérgana Mancheva (sur la base d’une interview d’Ivan Barbov de la RNB-Varna)

Photos : BGNES, Ani Petrova

Tous les articles

Nikolay Pavlov

Ultimatum de “Bulgargaz” à “Chauffage de Sofia » pour rembourser sa dette

La dette de « Chauffage de Sofia » menace le pays de manquer de gaz, a déclaré dans une interview pour l’agence d’information BGNES le DG de « Bulgargaz » Nikolay Pavlov. Il a ajouté que la dette doit être remboursée d’ici le 25 octobre afin que..

Publié le 19/10/21 à 17:55

Florence Robine: " La Bulgarie est un terrain propice aux investissements"

"La Bulgarie est un terrain propice aux investissements, mais beaucoup de choses peuvent être encore améliorées pour que les investisseurs évoluent dans un environnement sûr". C'est ce qu'a déclaré l'Ambassadrice de France en Bulgarie, Florence Robine sur..

Publié le 19/10/21 à 13:12

L’économie bulgare souffre de manque de main d’œuvre qualifiée

Le marché de l’emploi en Bulgarie évolue très vite ces deux dernières années et le moment n’est plus aux plans et aux stratégies. Il devient de plus en plus difficile pour le business de trouver des employés qualifiés avec un potentiel de développement..

Publié le 19/10/21 à 12:22