Webcast en français

Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

L’inflation importée touche avant tout le budget alimentation des Bulgares

Jusqu’à la fin de l’année le coût de la vie augmentera de plus de 5%, prévoit Violeta Ivanova de l’Institut des recherches sociales et syndicales de la Confédération des syndicats indépendants en Bulgarie (CSIB)

Photo: BGNES

Les prix des biens et des services sont partis à la hausse en Bulgarie. Ceci se produit après la triple augmentation des prix du gaz naturel depuis le début de l’année et la flambée des prix du chauffage et de l’électricité depuis le milieu de l’année. A l’échelle mondiale les différents pays n’ont pas été surpris par les prix plus élevés de l’énergie et ils s préparaient pour l’inflation qui a le plus gravement touché les économies de pays plus pauvres.

En Bulgarie, où les revenus sont depuis des années plusieurs fois inferieurs à la moyenne dans l’UE maintenant des groups de plus en plus grands de la population sont menacés de se retrouver sans moyens pour payer le chauffage pendant l’hiver mais également sans suffisamment d’argent nécessaire pour leur alimentation et soins médicaux.


Les dernières données d’une étude de l’Institut de recherches sociales et syndicales de la CSIB de la fin du mois d’août – début septembre sont alarmantes. Elles révèlent que les prix des produits alimentaires traditionnels augmentent le plus vite. La farine de blé coûte 7.3% plus cher. Selon des experts la raison en est la hausse des prix du blé sur les marchés internationaux et son impact en Bulgarie. Les boulangers pour leur part ont augmenté leurs prix en septembre d’au moins 0.5 euro centimes à cause des prix plus élevés de l’énergie. Les prévisions indiquent que le renchérissement se poursuivra. Les prix de certains légumes sont également sensiblement supérieurs en comparaison avec l’année dernière. Même pour les légumes de saison comme les concombres, les tomates, les poivrons qui sont utilisés pour préparer des conserves maison, indique l’étude la CSIB.

„Cela nous laisse à penser que ce sont les ménages les plus pauvres qui seront le plus durement touchés par l’inflation pendant les mois à venir. Cela signifie que les pauvres deviendront encore plus pauvres car dans leur panier de consommateurs les plus hauts prix ont été enregistrés pour les produits alimentaires de base – le pain, les céréales, les huiles végétales et autres » - dit Violeta Ivanova – expert à l’Institut de recherches sociales et syndicales de la CSIB.


„Nos recherches nous révèlent que dans des régions comme Blagoevgrad, Kustendil, Vidin, Haskovo où les salaires sont de 30% inférieurs aux salaires moyens dans le pays on peut observer un renchérissement beaucoup plus grand des prix des produits de base. La croissance est sensiblement plus grande que la moyenne dans le pays. Cela signifie que le niveau de vie dans ces régions est bien inferieur et que les prix pour les gens deviennent socialement inacceptables – souligne Violeta Ivanova. Selon elle, les plus touchées par l’inflation sont les régions plus pauvres où les salaires sont inférieurs à 500 euros pour une moyenne dans le pays de 763 euros. Dans le même temps il existe des municipalités économiquement plus développées en Bulgarie. Ce clivage des revenus dans les différentes régions est préoccupant car la hausse des salaires dans les régions plus pauvres ne pourra pas compenser le renchérissement..”

La CSIB prévoit une nouvelle hausse de l’énergie électrique et du chauffage au 1 janvier ce qui rendra le paiement des factures difficile. Le problème est que ces factures salées obligeront les gens à faire des économies sur les produits alimentaires. Parallèlement, ils ne pourront pas payer leurs assurances sociales et santé, l’éducation de leurs enfants, la culture.

„Nous estimons que jusqu’à la fin de l’année le coût de la vie augmentera de 5 ou même plus de pourcents“ – explique Violeta Ivanova.


„Cela signifie que dans un ménage à 3 avec deux adultes salariés et un enfant les parents doivent toucher chacun près de 510 euros. La CSIB considère que le SMIC doit augmenter au 1er janvier de 17.5% pour atteindre les 380 euros. Parallèlement, les salaires dans l’administration publique et le privé doivent augmenter en moyenne de 13%.

Photos : BGNES

Tous les articles

La pénurie de main d’œuvre qualifiée et d’infrastructures repousse les investisseurs potentiels

La Banque européenne de reconstruction et de développement /BERD/ a révisé à la baisse ses prévisions pour l’économie bulgare en raison du faible taux de vaccination contre le coronavirus et la crise politique. Peut-on dire que la Bulgarie a des..

Publié le 25/11/21 à 12:10

Un plafond des subventions – sujet litigieux aux négociations sur le secteur "Agriculture"

Les négociations sur le programme d’un éventuel cabinet de coalition avec le mandat de PlC se poursuivent. A propos du secteur « Agriculture » les négociateurs se sont accordés sur la nécessité de resserrer le contrôle de la production de produits..

Publié le 24/11/21 à 15:52

3 projets de "Bulgartransgaz" font partie de la liste des projets essentiels de l’UE…

3 projets de "Bulgartransgaz" ont été inclus dans la liste des projets d’intérêt commun de l’UE. Le premier se rapporte à l’élargissement du dépôt de gaz de Tchiren et prévoit une augmentation presque double de ses capacités de conservation, ainsi qu’une..

Publié le 24/11/21 à 14:21