Webcast en français

Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

Faux certificats de vaccination contre la Covid : victoire sur le système ou roulette russe ?

| Modifié le 08/10/21 à 12:45
Photo: BGNES

La quatrième vague de la pandémie de Covid continue de dicter le cours de nos vies. Ce lundi le ministre de l’Education Nikolay Denkov a déclaré à la presse que depuis la rentrée scolaire le nombre d’instituteurs confinés en Bulgarie a doublé et celui des élèves a quadruplé. C’est à Gabrovo que la situation est la plus critique – dans cette région les élèves du secondaire sont passés à l’enseignement à distance. Les choses évoluent de façon similaire dans les régions Kyustendil, Yambol, Vidin et Montana. Dans cinq écoles de Vidin certaines classes sont confinées, mais pour l’heure les autorités locales n’envisagent pas de passage à l’enseignement à distance. « Nous avons des instituteurs contaminés, mais c’est parmi les élèves que le taux d’incidence est le plus élevé », a déclaré à la RNB le directeur de l’Inspection régionale de la santé de Vidin le docteur Ventsislav Vladinski.


La tendance à la hausse du nombre des contaminés dans cette région se poursuit – d’un peu plus de 200 nouveaux cas en août ils ont dépassé les 790 en septembre. Aux dires du docteur Vladinski, dans 99% des cas dépistés il s’agit du variant Delta, qui touche principalement les enfants, les adolescents et les 18-30 ans.

La question se pose donc de savoir ce qui se fait pour éviter les risques attendus. La région de Vidin est depuis un mois en zone rouge pour le taux de contamination et se trouve aussi en bas de tableau pour le nombre de vaccinations en Bulgarie. Selon le directeur de l’IRS locale à peine 11-12% des environ 80 000 habitants de la région ont été vaccinés contre la Covid.

A la date du 4 octobre « le nombre total de doses administrées était de 20 861, et 10 960 personnes avaient un cycle complet avec deux doses », a déclaré le docteur Vidinski le 5 octobre à la RNB à Vidin. Il soutient pleinement l’idée d’une troisième dose de rappel, à administrer au moins 180 jours après la deuxième. La région est déjà en mesure de le faire.

En dépit des données alarmantes de la hausse des nouveaux cas de contamination et des décès dus à la Covid (selon l’université « Johns Hopkins » quatre Bulgares décédés sur 100 contaminés actuellement), la confiance en Bulgarie envers la vaccination comme seul moyen de surmonter la pandémie reste à un niveau peu élevé. Pour une population de près de 7 millions d’habitants, il y a actuellement à peine 1 340 793 personnes ayant complété leur cycle vaccinal, soit moins de 20%.

« Malheureusement, à cause de l’instabilité politique dans notre pays depuis un an, les partis politiques, dans leur grande majorité, ne font pas montre de responsabilité à cet égard. Dans la plupart des autres pays démocratiques la vaccination a été soit rendue obligatoire, soit encouragée par divers types de primes. La Bulgarie n’a fait ni l’un ni l’autre, afin que les partis ne perdent pas un soutien électoral facilement acquis », dit l’eurodéputé Pétar Vitanov, membre de la commission de l’environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire du Parlement européen.

Il estime que les données en provenance de notre pays sur les faux certificats de vaccination commencent à poser un grave problème. Rappelons que récemment le ministre de la Santé Stoytcho Katsarov a déclaré à la presse que des dizaines de cas de faux certificats ont été signalés au parquet bulgare, mais jusqu’à présent aucun n’a été confirmé.

« C’est un comportement typique en Bulgarie, qui est le summum du cynisme et peut être qualifié d’irresponsabilité criminelle », a déclaré Vitanov à RNB-Plovdiv.


« En Bulgarie le taux de personnes vaccinées hospitalisées est plusieurs fois supérieur à celui des autres pays européens. Le nombre de contaminés après une pseudo-vaccination en Bulgarie est bien plus élevé que dans les autres pays. Il convient de souligner que nous n’utilisons pas de vaccins de qualité inférieure. Cela vient donc suggérer qu’il se passe quelque chose chez nous, parce qu’il n’est pas possible que le vaccin agisse en Allemagne ou en Italie et pas en Bulgarie. Cela amène à penser et démontre qu’il y a ici un abus de faux certificats », affirme Vitanov en ajoutant que les statistiques faussées sapent la confiance dans la vaccination et les médecins en Bulgarie et qu’au final on pourrait même en arriver à un refus de reconnaître les certificats bulgares en Europe.

Selon lui la Bulgarie doit prendre exemple sur la Grèce, qui a introduit une amende de 5000 euros pour un faux certificat, et elle doit sérieusement pénaliser ce type de violation. Si ce problème en venait à empirer, Pétar Vitanov n’exclut pas la possibilité d’une sanction de la part des institutions européennes. Il ajoute cependant qu’en fin de compte la plus grande punition pour nous est la mort de personnes qui nous sont proches.

Edition : Vessela Krasteva

Version française : Christo Popov

Photos : BGNES, BNR

Tous les articles

Météo : Léger redoux et plus de soleil…

Un puissant vent du Sud-Ouest fera grimper les températures ce jeudi, après 48 heures de neige et de froid glacial. Les minimales seront entre -3°C et 3°C, les maximales varieront entre 9° et 14°C. A Sofia, il fera 10°C au meilleur de la journée...

Publié le 01/12/21 à 20:00

Conférence sur la durabilité démographique à Sofia

"Le développement démographique, la mondialisation, le numérique et l'accélération du progrès technologique sont les enjeux de notre siècle". C'est ce qu'a déclaré le président Roumen Radev à l'inauguration à Sofia de la Conférence internationale sur la..

Publié le 01/12/21 à 12:56

Omicron, un défi de plus pour la Bulgarie…

Alors que la 4 e vague du Covid-19 fait toujours rage dans le pays, fauchant plus de 100 personnes par jour, l’apparition d’un nouveau variant du coronavirus, Omicron , a de nouveau affolé la planète, allant même jusqu’à la..

Publié le 01/12/21 à 11:01
Подкасти от БНР