Webcast en français

Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

Les pass sanitaires et le business

Photo: BGNES

La période de grâce accordée la semaine dernière pour se munir d’un pass sanitaire a pris fin. A partir d’aujourd’hui on ne fréquentera sans ce doucement que les épiceries, les banques, les pharmacies, les institutions gouvernementales et les visites chez le médecin. Pour tous les autres endroits clos où il pourrait y avoir des rassemblements de personnes, le pass est obligatoire pour les employés et pour les visiteurs. Les contrevenants seront sanctionnés.

Aujourd’hui de nouveaux sont attendues des protestations contre les nouvelles mesures dans différente villes de la Bulgarie, Les motifs principaux – restrictions aux droits des hommes et craintes d’effets secondaires du vaccin. En dépit de cela, on observe ces derniers jours un intérêt grandissant vers la vaccination, mais beaucoup de gens avouent qu’ils se sont vus contraints de le faire pour garder leur emploi.

„Le pass sanitaire donne la possibilité aux employeurs d’exercer de la pression sur les infirmières. Beaucoup d’entre elles sont prêtes à démissionner. Cette pression viole des droits constitutionnels fondamentaux ». a indiqué dans une interview pour la Radio nationale bulgare Maya Ileva, présidente du syndicat des infirmières bulgares et organisatrice des protestations dans le secteur. Selon elle, le fait qu’en Europe les soignants soient obligés de se faire vacciner, ne signifie pas qu’ils ont raison.


Le pass sanitaire est plutôt un moyen permettant de mesurer l’évolution de la couverture vaccinale de la population. Ce moyen devait être appliqué dans le contexte de tests de masse gratuits de tous les autres qui pour leurs propres raisons ne souhaitent pas se faire vacciner ou bien qui ont été récemment guéris – a commenté l’avocat en droit médical Maria Petrova.:


„Les gens doivent savoir que personne ne peut être licencié pour ne pas avoir un pass sanitaire. C’est toutefois ici que se pose la question que si on ne nous donne pas accès à notre place de travail sera-ce considéré comme une absence délibérée ? Nous avons besoin d’explication de la part du ministère du Travail et de la politique sociale afin de connaître la pratique de réaction dans des cas pareils. Pour le moment on décide de les considérer en congé sans solde ce qui n’est pas la chose la plus humaine qui puisse arriver.“ 

La manière dont les mesures ont été instaurées fait l’objet de nombreuses critiques, car elle concerne les droits et les intérêts de nombreux citoyens et personnalités morales sans délai raisonnable pour s’adapter à la nouvelle situation, est l’opinion du juriste Borislav Tsekov:

„D’autre par, cette mesure semble presque inapplicable cat l’Etat n’est pas en mesure d’exercer un contrôle systématique sur des millions de cas. Est-ce qu’on contrôle si les pass présentés appartiennent vraiment aux personnes en question. Personne, à l’exception de la police ne peut exiger la présentation d’une carte d’identité de la part des citoyens », estime-t-il mais ajoute que la condamnation de l’Etat à la cour de Strasbourg n’est pas réaliste cat il est déjà possible que chaque pays applique de manière souveraine ses propres mesures de lutte contre la pandémie, y compris la vaccination obligatoire.

„Environ 45-50% des créateurs bulgares sont vaccinés“ – a déclaré dans une interview pour la RNB le président de l’Union des artistes en Bulgarie Christo Moutafchiev.


„Ce pass sanitaire a beaucoup brouillé les plans pour les spectacles de théâtre car les billets ont été déjà vendus des mois à l’avance. Ne possédant pas de pass sanitaire, de nombreux spectateurs souhaitent se faire rembourser.“

„Ces pass ne sont probablement pas une mauvaise chose, mais on doit avoir le droit personnel de choisir“, commente le vice-président de l’Association des des hôteliers et restaurateurs à Blagoevgrad Vassil Dimitrov l’exigence des employeurs de la branche que les clients et les employés soient vaccinés.


Selon lui, l’Etat n’a pas réussi sa campagne l’été dernier pour motiver les gens à se faire vacciner. Au lieu de cela on vu l’explosion des anti-vax ce qui a provoqué les actuelles difficultés dans plusieurs branches qui ne doivent compter que sur 20% de clients."

Le chef de l’Etat Roumen Radev a qualifié d’inacceptable que les gens qui pour des raisons diverses refusent de se faire vaccine doivent payer 40 euros par semaine pour des testa rapides pour se munir d’un document valide 48 heures.


Lors d'une réunion avec les ministres par intérim ce week-end, le chef de l'Etat a soutenu les mesures, mais a appelé à la nécessaire organisation et fourniture de tests gratuits, dont les salariés n'auront à payer que la manipulation d’un montant de 10 leva.

Edition: Yoann Kolev

Photos : BGNES, Facebook /Dr. Maria Petrova

Tous les articles

Hausse d’environ 10% du prix du gaz naturel…

Le prix du gaz augmente à compter d’aujourd’hui d’environ 10%, a décidé le régulateur énergétique. En décembre 1 MgW/h du gaz coûtera 52 euros, les taxes et intérêts non compris. La principale raison pour cette hausse est due à l’augmentation du prix du..

Publié le 01/12/21 à 18:05

Aides financières pour le business et ceux qui luttent en première ligne contre le Covid-19…

Le gouvernement intérimaire a débloqué 31 millions d’euros supplémentaires au profit du ministère de la Santé, ce qui permettrait de poursuivre le remboursement des bonus de 511 euros mensuellement destinés aux professionnels de santé et tout le..

Publié le 01/12/21 à 15:57

Les logements en Bulgarie, souvent surpeuplés, trop énergivores et encore plus chers...

Même en temps de crise, lorsque les Bulgares réduisent leurs dépenses à l’essentiel : nourriture, carburant et chauffage, l’intérêt vers les logements nouvellement bâtis demeure élevé. Cependant, une grande partie de ces nouvelles habitations..

Publié le 01/12/21 à 09:16