Webcast en français

Radio nationale bulgare © 2021 Tous droits réservés

Vénélin Todorov, récompensé du prix "John Athanassov"...

Photo: BGNES

Le lauréat de cette année de la distinction « John Athanassov » n'est que le 2e scientifique bulgare de l’histoire du concours ayant décidé de rester travailler dans son pays…

C’est un scientifique jeune et doué qui décide de s'immerger dans les profondeurs de l'univers dans son pays d’origine – la Bulgarie. Le jeune homme de 34 ans, originaire de la ville danubienne Roussé, s’est vu décerner au début du mois le grand prix « John Athanassov » pour ses acquis exceptionnels dans le domaine des sciences du numérique. La distinction lui été remise par le chef de l’Etat, Roumen Radev.

Le Dr Vénélin Todorov travaille comme assistant principal à l’Institut de mathématiques et d’informatique auprès de l’Académie bulgare des Sciences (ABS) dans la filière « Modelage de systèmes complexes de grande dimensionnalité ». Il n'est que le 2e scientifique bulgare de moins de 35 ans dans l’histoire du concours qui existe depuis 19 ans, qui bénéficie d’une grande reconnaissance dans son propre pays. Le Dr Todorov perçoit cette récompense comme une haute appréciation de toute la science bulgare, ce qui le motive encore plus à œuvrer au profit du développement et de l’évolution de la science. Il dédie sa récompense à sa défunte mère à laquelle il croit devoir ses mérites. 


J’ai fait mes études secondaires au lycée de mathématiques dans ma ville natale et dès la Terminale, j’avais déjà enregistré de sérieux succès, ce qui m’a permis de recevoir une distinction lors de l’Olympiade nationale de maths. Ce fait m’a permis de poursuivre ma formation à l’Université de Sofia « St Clément d’Ohrid » sans devoir passer des examens d’admission aux études supérieures. C’est mon master qui a suivi et qui m’a notamment permis de faire mon doctorat à l’ABS.

Ceci dit, je tiens à préciser que j’applique déjà mon savoir en mathématiques dans d’autres sphères également.

J’ai aussi eu la chance de me retrouver dans une ambiance très propice, je travaille en équipe avec de jeunes professionnels, ce qui m’aide beaucoup dans mon évolution scientifique.

Dans mon travail, je me sens également bien soutenu et apprécié par mes parents et proches, par mes amis. J’aime mon pays et je suis convaincu que la Bulgarie est un endroit très favorable pour faire de la science !

Les jeunes peuvent sans problème faire carrière en Bulgarie. Ils y peuvent enregistrer des résultats qui soient tout à fait compétitifs aux acquis mondiaux. Dans notre domaine, nous travaillons conjointement avec nos confrères français et russes. Les conditions dans lesquelles nous travaillons sont correctes excepté la rémunération, mais les choses suivent d’après moi plutôt une tendance ascendante, est catégorique Vénélin Todorov.

Edition : Vessela Krasteva

Version française : Nina Kounova

Photos : BGNES, president.bg

Tous les articles

Disparition d'Ivan Stanchov, diplomate et ministre des Affaires étrangères

Nous avons appris le décès d'Ivan Stanchov, éminent diplomate bulgare et ministre des Affaires étrangères de la Bulgarie (1994-1995).  Il avait 92 ans. A l’exemple de son grand-père Dimitar Stanchov, ambassadeur en Grande-Bretagne (1908, 1922-1924),..

Publié le 25/11/21 à 10:15

73 scientifiques bulgares font partie du classement de l’Université de Stanford

73 scientifiques de l’Université de Sofia « St Clément d’Ohrid », de l’Académie bulgare des sciences et d’autres universités bulgares ont été inclus dans le classement des meilleurs scientifiques établi par l’Université de Stanford et se rapportant à..

Publié le 17/11/21 à 15:12

Albert Hadjiganev, le traducteur des sentiments…

„Je suis un traducteur – un traducteur de sentiments!“. C’est par ces mots que se définit l’artiste peintre Albert Hadjiganev. Chaque fois qu’il voit quelque chose de beau, quelque chose capable de l’émouvoir réellement il ressent le besoin de..

Publié le 17/10/21 à 08:25
Подкасти от БНР