Podcast en français

Radio nationale bulgare © 2022 Tous droits réservés

Hausse des prix et pénurie de personnel à Bansko à l’approche de la saison touristique d’hiver

Photo: archives

« Incertitude de quoi demain sera fait, à combien se monteront les factures d’électricité, si nous arriverons à embaucher du personnel, quelles seront les nouvelles mesures des autorités contre la propagation du virus » : c’est ainsi que le président de l’Union des entreprises touristiques à Bansko Maline Bistrine décrit la situation à laquelle est confronté son secteur.

En pleine crise sanitaire, le secteur touristique d’une de nos plus grandes stations de ski, Bansko, se prépare à une nouvelle saison marquée par le coronavirus. « Cela fait deux ans que nous vivons dans des conditions de pandémie et le gouvernement n’a toujours pas élaboré de plan d’action pour telle ou telle situation », s’étonne M. Bistrine et ajoute qu’à ce stade personne ne peut pronostiquer comment va évoluer la crise du coronavirus, si un confinement sera décrété ou si de nouvelles restrictions pour les entreprises seront instaurées.


Cette année les nouveautés sont la vaccination et l’exigence d’un certificat vert, qui permettent aux stations d’hiver en Europe d’accueillir des touristes. Cela vaut également pour celles de la Bulgarie, y compris Bansko, avec la promesse de respecter strictement les mesures antiépidémiques. « Nous sommes déjà vaccinés à 50%,  mes employés le sont à 99% et nous travaillons très bien », dit M. Bistrine.


« Moi, je soutiens les certificats, tout comme la plupart des vaccinations, parce que cela crée des conditions pour relancer le tourisme et permet aux gens de voyager librement pour visiter divers pays et lieux de vacances. Cela rassure nos visiteurs, à Bansko et en Bulgarie en général », dit-il.

Les réservations donnent de l’espoir après deux saisons difficiles coup sur coup à Bansko. Dans les mois qui on compte surtout sur les Bulgares, qui formaient la majorité des touristes ici l’année dernière. On attend en outre les visiteurs traditionnels des pays balkaniques voisins et de Grande-Bretagne. Il y a aussi de nombreuses réservations d’Israël, et un vif intérêt de la Russie, étant donné que la Bulgarie reconnaît la vaccination au vaccin russe Spoutnik V pour les touristes de l’étranger. Les espoirs se portent maintenant sur les pays d’Europe centrale dont les économies ne sont pas en crise.« Il s’agit des touristes de République tchèque, de Pologne, de Slovaquie, qui sont venus l’an dernier et qui ont apprécié les belles pistes de ski et les prix raisonnables de Bansko. Nous nous attendons à ce qu’ils reviennent », assure Maline Bistrine.


Il semble cependant que les problèmes liés au manque de prévisibilité prennent le dessus, notamment la flambée des prix de l’électricité et des combustibles. « Nous allons devoir augmenter quelque peu nos prix pour pouvoir survivre », reconnaît M. Bistrine et ajoute :

« Nous sommes fin prêts. Les hôtels sont bien chauffés, les compteurs électriques tournent. En fait, nous faisons des dépenses sans savoir si nous aurons des rentrées d’argent et si nous allons travailler. Une autre complication est la pénurie de personnel. L’incertitude de quoi demain sera fait touche aussi bien les jeunes que les professionnels expérimentés. Nous avons des cas où des chefs cuisiniers ou des réceptionnistes accomplis, à qui nous avons consacré des années d’efforts pour leur développement professionnel, démissionnent en disant : « Ecoutez, patron, j’aime mieux être un chauffeur de poids lourd et avoir la sécurité de l’emploi. Ici tantôt on nous permet d’ouvrir, tantôt on nous ordonne de fermer, on est tout le temps contrôlés par trente-six institutions, on nous pénalise sans que nous sachions ce qui a changé, et ainsi de suite ». », explique Maline Bistrine.


Les stations d’hiver bulgares n’exigeront pas de certificat vert, ni le port du masque pour les zones des téléphériques et les pistes de ski. On considère toutefois, à Bansko et ailleurs, une augmentation du prix du forfait journalier de ski, qui pourrait atteindre 50 euros.

Version française : Christo Popov

Photos : archives, Pixabay, banskoski.com

Tous les articles

Les pistes de ski à Pamporovo et Tchépélaré prises d’assaut en dépit des restrictions anti-Covid

La saison est étonnamment bonne dans la station de ski Pamporovo et la ville proche Tchépélaré . La propagation galopante du variant Omicron et les restrictions sanitaires n’ont pas fait renoncer les Bulgares à passer leurs vacances à la..

Publié le 27/01/22 à 11:10

Carte interactive des dialectes et de la cuisine traditionnelle bulgare

Comment les spécialités culinaires de nos aïeules reflètent-elles les dialectes bulgares et vice versa ? Aussi improbable que cela paraisse, c'est justement ce que nous découvrons en « feuilletant » la Carte culinaire interactive de l’Institut de..

Publié le 24/01/22 à 11:49

Salon du Tourisme "Vacances et SPA" à Sofia

Les 24 et 25 février, Sofia accueillera le Salon du Tourisme "Vacances et SPA Expo" dont le thème cette année sera le "Retour à la normalité". Le ministre du Tourisme Christo Prodanov fera l'inauguration et présentera les principaux axes de son ministères,..

Modifié le 24/01/22 à 10:35
Подкасти от БНР