Podcast en français
Taille du texte
Radio nationale bulgare © 2024 Tous droits réservés

Ephéméride : Saint André

Photo: pravoslavieto.com

Le 30 novembre, l’Église orthodoxe bulgare rend hommage à Saint André le « Protoklite » ou « Premier appelé » /par le Seigneur/. Il fait partie des deux premiers disciples appelés et c'est lui qui va trouver Saint Pierre, pour le conduire à Jésus.

Étant le premier appelé parmi les apôtres, implore la clémence de Dieu, André : pour qu’il apporte la paix sur terre et apaise les âmes des humains…

André avait un frère, Pierre et tous les deux étaient pêcheurs, et tous deux, ils s’étaient associés à la communauté de Saint Jean Baptiste. Saint André a été le premier évêque de Constantinople et il prêchait la parole de Dieu aux peuples slaves et balkaniques. La légende dit qu’il a été crucifié sous Néron, à Patras en l’an 60. Son supplice aurait été ordonné par le proconsul de la région, dont saint André avait converti l’épouse et qui lui avait offert l’alternative suivante : sacrifier aux idoles ou mourir sur la croix. Ayant choisi le martyre, l’apôtre survécut pendant deux jours, durant lesquels il prêcha à la foule, qui s’indigna et menaça le proconsul de mort. Celui-ci chercha donc à le faire descendre de la croix, mais on ne put le délier et le saint mourut dans une grande lumière.

Dans le calendrier populaire des Bulgares, la Saint André marque le début du cycle des nombreuses fêtes d’hiver. Les croyances populaires en astronomie prétendent aussi que le jour commence à augmenter à compter de la Saint André et que la nuit perd chaque jour une minute. Nos anciens disaient encore que Saint André chassait l’hiver et les nuits interminables. Toutes ses croyances trouvent leur illustration dans les coutumes et rituels pratiqués en ce 30 novembre et qui tendent à espérer une riche récolte et une année prospère à venir. Ainsi, tôt le matin, la maîtresse de maison fait bouillir sur le feu une cocotte de blé, maïs, lentilles ou haricots blancs. Et plus ces légumes gonflent, plus la récolte sera abondante. Chaque membre de la famille doit goûter à ce genre de potage, dont on donne aussi aux animaux de la ferme. Une attention spéciale est accordée aux jeunes femmes qui veulent avoir un enfant, elles sont les premières servies, pour que la petite graine prenne racine et fasse un beau bébé. 


Le jour de Saint André est aussi appelé « la journée des Ours », les Bulgares se transmettant de génération en génération une légende sur Saint André qui vivait en ermite dans la forêt et qui passait ses journées à labourer son petit lopin de terre. Mais un jour, un ours apparut et se jeta sur son bœuf avant de l’emporter dans sa tanière pour le manger. Et lorsqu’il revint une deuxième fois pour une nouvelle proie, Saint André le captura, l’attela dans la charrue et l’obligea à labourer son champ.


La Saint André est aussi porteuse d’espoirs pour ceux qui cherchent un travail. Quant aux pêcheurs de la mer Noire, ils considèrent que tout comme Saint Nicolas, Saint André est lui aussi leur protecteur des grosses tempêtes en pleine mer.

Photos : pravoslavieto.com, archives

Tous les articles

Stefan Stambolov (1854-1895)

Stefan Stambolov et la politique macédonienne de la Bulgarie à la fin du XIXe siècle

L’ancien premier ministre de la Macédoine du Nord Ljubčo Georgievski était l’invité de l’épisode 160 du podcast "Corridor 8" des journalistes Atanas Vélitchkov et Gueorgui Stankov, répondant pendant deux heures et demie à des questions en ligne...

Publié le 31/01/24 à 13:00

Procession pour la fête de Saint Euthyme

L'évêché de Sofia et l’Eglise des Sept Saints organisent ce 20 janvier une procession à l’occasion de la fête de Saint Euthyme avec la bénédiction de Néophyte, patriarche de Bulgarie et métropolite de Sofia. Après la liturgie des prélats qui sera..

Publié le 20/01/24 à 10:00

Un monastère vieux de 17 siècles magnifie l’image de Saint Athanase le Grand…

C’est un monastère qui accueille de nombreux fidèles, celui près de la ville de Tchirpan, construit par Saint Athanase le Grand lui-même au 4 e siècle, à quelques encablures d’une ancienne forteresse romaine, non loin de la ville de Stara Zagora...

Publié le 18/01/24 à 14:00