Podcast en français

Radio nationale bulgare © 2022 Tous droits réservés

„Tonton Noël“, un film à la fois triste et drôle sur les rêves humains

Photo: @ChichoKoledaMovie

Chaque sortie d’un nouveau film bulgare est une vraie source de joie. Et quand à un mois de la fête de Noël nous avons la possibilité de nous imprégner de l’émotion de la fête et de sentir, à travers le grand écran, la chaleur des rêves et désirs humains les plus intimes, le plaisir que nous éprouvons est indescriptible. C’est ce type d’émotions que promet de nous offrir l’un des rares films tournés à cette occasion – « Tonton Noël ».

L’histoire est issue du véritable destin de deux orphelins bulgares adoptés par une famille américaine qui les abandonne une semaine plus tard. Mais l’histoire réelle de ces deux orphelins n’est qu’un point de départ du film « Tonton Noël », précise le réalisateur Ivaylo Pentchev. Le film porte l’esprit de Noël et mélange les destins de plusieurs personnages. Au centre du sujet se trouve un enfant qui rêve d’avoir une famille, et un homme déguisé en Père Noël mais qui a perdu la mémoire. C’est sur cette base que le réalisateur et les scénaristes – les collègues de la RNB Vessel Tsankov et Bojan Petrov, racontent une histoire triste et à la fois comique dans laquelle chacun de nous peut se reconnaître.


Le film évoque de sérieux sujets et pose des questions sur lesquelles le spectateur pourrait réfléchir en cherchant les réponses les plus adéquatesdes sujets liés à la famille, à l’amitié, au pardon, à l’hypocrisie dans notre société et surtout….à l’amour dans toutes ses formes. Le film se termine tout naturellement par un happy end car il s’agit quand même d’une histoire familiale de Noël qui plairait aux spectateurs de tous les âges.

En témoigne la multitude d’enfants qui sont venus à la première du film et qui n’ont pas bougé de leurs sièges, charmés par le conte qu’ils admiraient…Du rire à travers des larmes…C’est ainsi que les spectateurs plus âgés commentent le nouveau film bulgare. A la question de savoir s’il est difficile de faire un film de fiction sur les fêtes de Noël, Ivaylo Pentchev répond :

Oui, ce n’est pas très facile de tourner une comédie, celle-ci étant le genre le plus compliqué du domaine de la cinématographie. Il est beaucoup plus facile de faire pleurer le spectateur, de lui faire peur par des images monstrueuses que de le faire rire. Il en est de même dans le monde entier.

Je suis contre les clowneries dans le cinéma, j'aime humour intelligent qui permet d'évoquer les choses importantes qui nous préoccupent…


Fidèle au principe « ne touche pas à ce qui fonctionne correctement », le réalisateur sélectionne des acteurs avec lesquels il a déjà travaillé dans le cadre de ses deux précédents projets – « Vacanciers » et« En dernier recours ». En font notamment partie Philippe Avramov, Malin Krastev, Vassil Banov, Stéphane Dénolubov, Sofia Bobtchéva, Kitodar Todorov et Anya Pentchéva. Pour les  spectateurs plus âgés, le film ne manque pas de satyre politique liée à notre quotidien.

Philippe Avramov

Il y a quelques jours je suis rentrée d’Allemagne où nous avons effectué une grande tournée pour présenter notre film précédent « En dernier recours » avec la participation de Vassil Banov et Maria Bakalova et y avons rencontré de nombreux Bulgares. Dans le cadre de ces rencontres, nous avons senti la nostalgie de nos compatriotes résidant à l’étranger mais qui n’oublient jamais leur pays d’origine. 

Le film « Tonton Noël » a déjà remporté le « Prix du public au festival « La rose d’Or », ainsi qu’a été récompensé du prix de la ville de Varna au festival « L’amour est une folie » cet été. Le désir du réalisateur Ivaylo Pentchev est de voir les spectateurs de son dernier film tout souriants et convaincus que « La vie est belle ! ». Et ceci, à la veille de la Nativité du Christ !

La fête de Noël est une fête magnifique et je souhaite à cette occasion à tous vos auditeurs et à tous les Bulgares de passer de très belles fêtes, assorties de beaucoup de sourires et d’une grande chance….Et ayez confiance en « Tonton Noël » !

Version française : Nina Kounova

Tous les articles

Elena Nazarova montre le vrai Paris à Sofia

Elle a 23 ans, diplômée du Lycée national d’arts appliqués « Saint Luc » et elle habite à Sofia. À ses dires, toute sa vie a été dédiée aux arts visuels. À présent, c’est l’art qui lui confère les moyens d’aborder des sujets souvent relégués..

Publié le 18/01/22 à 13:15

6 quartiers de la capitale à l’honneur dans la série "Sofia en 5 mn"

La série de courts métrages documentaires consacrée à l’histoire de notre capitale entre dans sa neuvième saison. Pendant 6 semaines la production de Kamen Vodénicharov « Sofia en 5 mn » présente l’histoire de certains quartiers relativement..

Modifié le 17/01/22 à 20:00

Le ministre de la Culture a énoncé ses priorités

Accès à la culture, échanges interculturels variés et de qualité et mise en valeur du riche patrimoine culturel de la Bulgarie - telles sont les priorités énoncées par le nouveau ministre de la Culture, Athanas Atanassov, annonce BGNES. Le ministre s'est..

Publié le 17/01/22 à 13:40
Подкасти от БНР