Podcast en français

Radio nationale bulgare © 2022 Tous droits réservés

Pandémie et alimentation saine et bio...

Les produits bio ont-ils leur place sur la table des Bulgares ?

Photo: Pixabay

L’épidémie du Covid a provoqué une sensible augmentation (de 10 à 20%) de la consommation d’aliments bio dans les différents pays, montrent des données fournies par la Fédération européenne d’agriculture biologique. Il n’existe pourtant pas de données sur la consommation de produits biologiques en Bulgarie mais selon les statistiques, le miel d’abeilles est le seul et unique aliment biologique qui est produit dans le pays, dans des quantités à même de satisfaire aux besoins du marché.

Les fermes dans lesquelles sont cultivés des produits biologiques sont moins de 4000 en Bulgarie, montrent des données du ministère de l’Agriculture.


Une grande partie des agriculteurs préfèrent cultiver des plantes durables – 3031 exploitations biologiques cultivent un peu moins de 165 000 hectares, ce qui représente moins de 3% des terres arables dans notre pays. L’analyse du ministère montre que les fermes d’élevage bio se chiffrent à peine à 255. N’en font pourtant pas partie les apiculteurs qui produisent du miel biologique et qui sont au nombre d’environ 2000.

En ce moment de crise qui menace la santé des gens, il est plus que logique de vouloir changer ses habitudes de consommation et de s’orienter vers des produits sains et de qualité, explique Stoïlko Apostolov de la Fondation « Bioselena ». Les producteurs d’aliments biologiques en Bulgarie ne disposent pas d’information concrète concernant la consommation de pareils produits dans le pays, il n’existe pas, non plus de données se rapportant aux effets de la pandémie du Covid-19 sur l’éventuel accroissement de l’intérêt des Bulgares pour les produits bio et la nourriture saine :


Je constate que le marché de produits biologiques en Bulgarie s’élargit mais nous ne sommes toujours pas en mesure de dire de combien car une telle information n’a jamais existé dans notre pays. Il me semble bien probable que les produits biologiques que le Bulgare achète viennent principalement de l’étranger.

99% de tous les œufs biologiques par exemple sont importés. Je dirais à titre de comparaison qu’il y a en Bulgarie environ 500 poules certifiées alors qu'elles se comptent par millions dans les autres pays. Dans le domaine de la viande, la consommation est très faible et il ne s’agit que de la viande biologique de veau. Les saucisses et la viande bio sont toutes importées. N’en parlons pas des fruits et des légumes. Il n’y a que le miel et quelques produits laitiers qui sont bio et qui sont destinés au marché intérieur.


Il s’avère que pour ce qui est de la production biologique comme dans de nombreux autres secteurs, la Bulgarie est plutôt un pays exportateur de matières premières dont d’autres producteurs étrangers bénéficient de la valeur ajoutée. La raison réside dans le fait que les grands producteurs de matières premières ont des difficultés à trouver des entreprises de transformation.


Et tout ceci dans un contexte d’un sensible scepticisme quant au ratio qualité/prix des produits biologiques, indique Stoïlko Apostolov.

Il s’avère qu’indépendamment du scepticisme qu’éprouve le Bulgare au sujet des produits biologiques certifiés, ce dernier essaye d’en procurer ne serait-ce que pour ses enfants.

Il existe quelques groupes d’aliments qu’on perfectionne sans cesse et qui se vendent très bien – ce sont les produits alimentaires biologiques pour bébés et enfants. Nous y constatons une permanente croissance, le Bulgare étant prêt à dépenser toute une fortune pour le bien de ses enfants. 


Le principal objectif de la PAC consiste à ce que les produits d’une telle qualité deviennent accessibles à tous. Les pays membres de l’UE ont l’ambition de faire en sorte que d’ici 2030 toutes leurs terres arables soient adaptées à une production biologique certifiée. La Bulgarie est pourtant très loin de cet objectif avec ses 2,3% et n’est suivie que de Malte et de l’Irlande », précise le président de l’ONG qui depuis 1995 œuvre au développement de l’agriculture biologique.


Interview : Vessélina Milanova, programme « Horizon » de la RNB

Version française : Nina Kounova

Photos : Pixabay, BGNES

Tous les articles

Météo : Gelées matinales et soleil de janvier…

Le ciel sera dégagé et le vent glacial de l’Ouest devrait faiblir. Les températures minimales seront comprises entre -6° et -1°, -6 degrés à Sofia. Les valeurs maximales seront entre 1° et 6°C, 1 degré à Sofia. Le soleil sera au..

Publié le 18/01/22 à 20:00

La pandémie fait prolonger les vacances scolaires

"Inutile de reproduire l'erreur de 2021 et de fermer les écoles où il n'y aucun malade. Je proposerai tout simplement de prolonger les vacances scolaires du 31 janvier au 6 février." C'est ce qu'a déclaré le ministre de l’Éducation nationale Nikolay..

Publié le 18/01/22 à 11:44

Eradiquer la corruption dans les institutions est un prérequis pour le retour des émigrés en Bulgarie

Les politiques de l’Etat vis-à-vis des Bulgares résidant à l’étranger sont prises en charge par une commission parlementaire spéciale. Dans la 47ème législature de l’Assemblée nationale elle est présidée par Antoanéta Tsonéva. La députée de la..

Publié le 18/01/22 à 09:21
Подкасти от БНР