Podcast en français
Radio nationale bulgare © 2022 Tous droits réservés

L’église des "40 Saints Martyrs" garde le souvenir de la bataille de Klokotnitsa…

Le tsar bulgare Ivan Assen II a ordonné la construction et la peinture des fresques de cette église médiévale pour célébrer sa victoire contre le despote Théodore Ier Ange Doukas Comnène dans la bataille de Klokotnitsa le 9 mars 1230.

L’église des "40 Saints Martyrs" à Véliko Tarnovo est un patrimoine précieux qui témoigne de la grandeur de nos souverains médiévaux à travers des monuments, tels la colonne portant l’inscription du khan Omourtag (815–831) ou bien l’inscription du tsar Ivan Assen II (1218-1241) ciselée sur une autre colonne afin de proclamer la victoire bulgare à Klokotnitsa.


Les tombes du tsar Kaloyan (1197-1207), de Ivan Assen lui-même et de son épouse Anna-Maria ont été découvertes lors des fouilles de l’église.

« Ivan Assen II est un des plus grands rois bulgares vu que pendant son règne, la Bulgarie était un vaste empire sur les Balkans bordé par trois mers, » raconte le directeur du Musée d’histoire régional Ivan Tsarov. 

Victorieux, le roi était convaincu que les 40 Saints Martyrs avaient pris son côté en aidant l’armée. «C’était par conséquent l’église principale de Tarnovo, cependant à l’époque c’est l’Eglise patriarcale /surplombant la colline Tsarevets/ qui s’établit en centre de la chrétienté en Bulgarie, » précise l’historien. Au milieu du XIII siècle, le monastère royal de la grande Laure se développe autour de l’église des 40 Saints Martyrs.

« L’église monastique existe jusqu’au XV siècle quand elle est transformée en mosquée, ce qu’elle reste jusqu’au début du XIX siècle. Les Assénides y enterraient les rois bulgares de leur dynastie, les reines, et leurs plus proches parents. Malheureusement, tous les tombeaux ont été détruits après que l’église est devenue une mosquée. Peu d’artéfacts sont restés intacts en fait, le plus marquant étant la tombe du tsar Kaloyan et son célèbre anneau doté d’un sceau. Il n’y a que cette tombe royale médiévale qui nous est restée à part la tombe du grand tsar Samuel qui se trouve pourtant sur l’île Ágios Achíllios en Grèce et donchors du territoire bulgare, » poursuit Ivan Tsarov. 


L’église a été presque entièrement détruite par le séisme de 1327 mais elle a été rebâtie au XIV siècle. Par la suite, elle a été reconstruite plusieurs fois. C’est un trésorier de monuments précieux issus de la tradition de l’Ecole de Tarnovo qui a influencé l’évolution de la peinture bulgare jusqu’au XVII siècle. Les deux fresques « Sainte Elisabeth nourricière à l’enfant Jean » et « Sainte Anne nourricière » sont particulièrement appréciées par les amateurs de l’art. Des fragments d’un calendrier en images datant probablement de la seconde moitié du XIII siècle sont aussi conservés.

L’église des 40 Saints Martyrs garde aussi la mémoire d’un autre événement majeur de l’histoire bulgare. Le 22 septembre 1908 le prince Ferdinand y déclare par un manifeste l’Indépendance de la Bulgarie après cinq siècles de domination ottomane.


« L’église a été restaurée au début du XXIe siècle, explique Tsarov. En 2005, après une restauration qui a duré 30 ans, elle a été de nouveau ouverte aux visiteurs. Chaque année, la fête de Veliko Tarnovo démarre dans cette église et se poursuit sur la colline Tsarevets. On y célèbre des rites chrétiens. Bref, c’est un endroit bien intéressant et assez fréquenté. »

Version française : Maria Stoéva

Photos : Musée d’histoire régional Véliko Tarnovo

Galerie

Tous les articles

Pélerinage de Saint Jean de Rila

C'est un Chemin semé de nombreuses démonstrations de ferveur, de pénitence, d'hospitalité, d'art et de culture, qui est dédié à Saint Jean de Rila. Son point de départ est Véliko Tirnovo avec un parcours long de 700 km et des escales dans 70 églises et..

Publié le 01/07/22 à 10:47

Le prototype du premier satellite bulgare de la Terre sera très prochainement exposé à Stara Zagora

Il y a presque 41 ans que le premier satellite bulgare a fait le tour de la Terre. A l’époque « Intercosmos Bulgarie – 1300 » a été le dernier modèle des technologies utilisées dans l’élaboration des appareils spatiaux, affirment les spécialistes...

Publié le 26/06/22 à 11:05

La Bulgarie attire les trafiquants de drogue au début du XXe siècle

Depuis 1988, la Bulgarie marque le 26 juin la Journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues. Il existe cependant une période de notre histoire où le gouvernement encourageait la population à produire ce type de substances. La culture du..

Publié le 26/06/22 à 09:10