Podcast en français
Radio nationale bulgare © 2022 Tous droits réservés

Des circuits touristiques à Sofia pour faire connaître l’histoire des bâtiments du début du siècle dernier…

Photo: BGNES
"Il existe à Sofia plus de 1400 sites faisant partie du patrimoine culturel, dont à peine 600 ont un statut protégé", explique Lubomir Gueorguiev, ancien directeur de la société municipale « Sofiaplan ». La bureaucratie poussive et des problèmes dans la documentation de beaucoup de ces bâtiments, qui n’est souvent que sur support papier, permettent de manipuler les données sur leur état et leur statut et rend difficile d’évaluer lesquels ont une valeur pour le public et les experts.

Dans un rapport publié en 2019, la Cour des comptes pointe du doigt plusieurs lacunes aussi bien dans la législation sur la préservation du patrimoine culturel que dans le suivi de cette préservation. Et pendant que les institutions se rejettent la responsabilité, nombre d’édifices tombent petit à petit en ruines et les villes bulgares perdent ce qui leur donne leur apparence particulière.


Mais l’espoir ne meurt jamais et il réside dans la bonne connaissance de l’histoire et l’état des édifices symbolisant des époques révolues. C’est ce qui peut déterminer une participation plus active des citoyens aux débats sur leur préservation, parce que les gens sont enclins à aimer et protéger les choses qu’ils connaissent.

« Notre mission est moins de travailler avec les institutions que de faire connaître la destruction de tels bâtiments, d’indiquer l’existence de ce problème. Nous espérons ainsi que les gens qui veulent porter atteinte à un tel site y renonceront », dit à Radio Bulgarie Vassil Makarinov, conservateur au Musée polytechnique de Sofia.

Malgré les efforts requis, c’est une tâche réalisable, comme le démontre le travail accompli par des gens comme Vassil. Réunis par leur amour du patrimoine architectural dans la fondation « Modernisme architectural bulgare », ils ont remporté une première victoire en empêchant la démolition du Terminal 1 de l’aéroport de Sofia, un spécimen important de l’architecture des années 40 du XXe siècle.

Васил Макаринов

Vassil Makarinov et ses amis organisent des circuits de Sofia qui font connaître l’architecture des premières décennies du XXe siècle. Une autre possibilité de se transporter dans le passé est de visiter deux appartements qui ont conservé l’esprit de cette époque.


Il est difficile de dire combien d’autres logements habitables comme ceux-là existent encore. On peut cependant dire sans crainte de se tromper que leur nombre diminue : témoins les nombreux ornements, portes et meubles d’époque mis à la casse, signale Vassil Makarinov.


« Par la visite de tels intérieurs nous voulons montrer que même de nos jours il reste possible de vivre dans de tels espaces. Il n’est pas toujours nécessaire d’entreprendre des travaux d’envergure. Le propriétaire peut se charger de restaurer l’intérieur authentique, ce qui pourrait, entre autres, augmenter la valeur d’u tel bien immobilier », fait-il valoir.

Les trois amis font aussi des études de terrain dans le reste du pays. Ils prévoient notamment une visite de notre capitale maritime Varna début mai pour y examiner des édifices datant de l’entre-deux-guerres.

Version française : Christo Popov

Photos : BGNES, foundationbma.org

Tous les articles

"Voyage, sois confiant, aime" : le fabuleux destin d'Elena Krapcheva

Comme au cinéma, sa vie rappelle le film “Mange, prie, aime” mais dans sa version bulgare. La morale : aie confiance en toi et embrasse la liberté car le destin aime les téméraires. “Ce que j’ai appris le long des années, c’est qu’il faut dire oui à tout..

Publié le 29/06/22 à 09:48

L'aéroport de Bourgas fête ses 95 ans...

Le 27 juin 1927 est considéré comme le jour de la naissance de l'aéroport de Bourgas. La compagnie française SIDNA choisit, en ce jour, de construire une station de radio et une piste d'aviation. La station radio fut opérationnelle en 1938 et..

Publié le 27/06/22 à 11:21
Photo : Bansko Nomad Fest 2021

Bansko Nomad Fest 2022 réunit des centaines de nomades numériques

Du 26 juin au 3 juillet Bansko accueille des centaines de nomades numériques et des télétravailleurs du monde entier pour célébrer la liberté et l’indépendance comme mode de vie et de travail. Vacances d'été en station de ski... Au cours..

Publié le 27/06/22 à 10:15