Podcast en français
Radio nationale bulgare © 2022 Tous droits réservés

Guerre en Ukraine

Les réfugiés ukrainiens et la saison touristique d’été

Photo: faragency.bg

A la fin de la semaine, à Pâques, débute en Bulgarie la saison touristique au bord de la mer Noire. Le flux incessant de réfugiés ukrainiens va cependant impacter les vacances des touristes. Le ministère du Tourisme informe Radio Bulgarie qu’à ce jour dans les régions de Varna, Bourgas et Dobritch 39 598 réfugiés sont installés dans 589 sites et ils sont plus de 43 000 sur tout le territoire.

Le 16 avril la vice-première ministre Kalina Konstantinova et le chef de la cellule de crise Valeri Ratchev ont annoncé que le programme public d’aide humanitaire qui fournit gratuitement le gîte et le couvert aux réfugiés ukrainiens prendra fin le 31 mai.


« Après cette date le Conseil des ministres étudiera avec toutes les institutions concernées les solutions possibles liées au séjour des réfugiés ukrainiens sur le territoire de la Bulgarie », dit l’experte du ministère du Tourisme Eléonora Mladénova. « Un Groupe de coordination des institutions de l’Etat a été formé pour l’évacuation et l’hébergement des réfugiés d’Ukraine pour garantir une saison estivale normale, surtout sur le littoral de la mer Noire. On planche sur des centres d’accueil temporaire et sur l’envoi de ces réfugiés dans des sites de vacances d’institutions publiques ou dans des stations d’hiver avant le début de la saison d’été. »

La Bulgarie s’est engagée à aider les réfugiés ukrainiens et leur hébergement dans des hôtels bulgares était la solution la plus rapide à exécuter sur le court terme. Les vacances de Pâques dans les hôtels qui les ont reçus n’en sont pas moins gâchées.


« Nous avons plus de 170 Ukrainiens dont 75 enfants », dit Soslan Kokaev, gérant d’un hôtel à Baltchik, le premier à avoir ouvert ses portes aux réfugiés ukrainiens. « Nous avions beaucoup de réservations pour les vacances de Pâques et il a fallu transférer ces touristes dans d’autres hôtels. Nous travaillons depuis bien des années avec un grand touropérateur scandinave. Ces deux dernières années il n’y avait pas eu de vols charters à cause de la pandémie, mais ils ont maintenant repris et tout l’hôtel est réservé à partir de la fin mai. Je ne sais pas ce qui va se passer avec les réfugiés installés chez nous, mais nous faisons notre possible pour les mettre à l’aise. »


Selon Soslan Kokaev la solution serait que les aides de l’Etat se poursuivent après la fin mai. La question est toutefois de savoir dans quelle mesure ces aides pas encore versées couvriront les dépenses déjà faites.

« Actuellement tous les hôtels travaillent à perte. Certains ont ouvert le 1er mars, ce sont 45 jours de repas et autres frais occasionnés. Rien que ma facture d’électricité dépasse les 50 000 euros. Si une seconde facture arrive avant que les hôteliers n’aient touché les aides promises par l’Etat, 90% d’entre eux vont faire faillite », déclare Hristo Stiliyanov, propriétaire d’un hôtel à Kranévo. « Même quand on nous aura versé ces aides, le solde pour nous restera légèrement négatif. Nous avons des réservations, mais nous ne pouvons pas chasser les réfugiés. Pourvu que tout s’arrange ! »

Ceux qui ont choisi le littoral bulgare de la mer Noire pour leurs vacances peuvent compter sur les hôtels où il n’y pas de réfugiés. Le ministère du Tourisme attend des touristes de Bulgarie, Roumanie, Pologne, Allemagne, République tchèque, Slovaquie, Hongrie, Israël et Belgique.


« Les conditions sont également réunies pour un retour des touristes de Grande-Bretagne, qui est un marché essentiel pour la Bulgarie », indique Eléonora Mladénova. « Stimuler le tourisme intérieur demeure une priorité majeure et plusieurs campagnes d’information internationales sont aussi prévues pour la saison d’été. Il y a diverses variantes à l’étude et nous avons foi que la meilleure solution possible sera trouvée. »

Version française : Christo Popov

Photos :  faragency.bg, heliosbalchik.com, BNR-Varna

Tous les articles

Les hôteliers en plein stress à cause de la conjoncture instable, l’inflation et la pénurie de personnel

Les représentants du secteur touristique sont divisés dans leurs avis sur la saison estivale sur la côte bulgare de la mer Noire. Certains la qualifient de faible, d’autres sont contents et parlent d’une augmentation du nombre de touristes. Ils sont..

Publié le 15/08/22 à 14:39

Baisse de fréquentation de l'aéroport de Sofia...

Le flux de passagers que l'aéroport de Sofia a enregistrés n'arrive toujours pas à atteindre le nombre d'avant la pandémie du Covid-19 et les prévisions ne semblent pas optimistes pour la fin de l'année, la direction aéroportuaire anticipant une baisse de..

Publié le 15/08/22 à 12:25

Le nombre des touristes en Bulgarie a augmenté de 40 %

Une campagne publicitaire d’envergure sera déployée dans les pays voisins mais aussi en Pologne en vue d’allonger la saison et d’attirer des touristes en septembre, c’est ce qu’a déclaré le ministre du Tourisme par intérim Ilin Dimitrov qui a..

Publié le 12/08/22 à 13:44