Podcast en français
Radio nationale bulgare © 2022 Tous droits réservés

Roumen Radev : "La société demande de la prévisibilité"

Photo: president.bg


"La mobilisation sociale permanente est un signe de perte de confiance". C'est ce qu'a déclaré le président Roumen Radev devant des journalistes. A ses dires, le dialogue ouvert et constructif est la seule solution qui s'inscrive dans la durée, lorsque les avis des uns et des autres sont entendus et pris en compte, surtout quand la politique du gouvernement peut empêcher /ou non/ que la grave crise économique et sociale ne dégénère en une crise politique.

"Le déficit de confiance doit être évité", a souligné le président ajoutant qu'aucun gouvernement n'est en mesure de traverser des crises quand il a perdu sa crédibilité. Roumen Radev estime encore que les milieux d'affaires comme les Bulgares lambda demandent de la prévisibilité, condition sine qua non en période de crise. "J'espère que cette prévisibilité sera assurée et que la baisse des prix traduira la politique à long terme du gouvernement bulgare", a souligné Radev.


Tous les articles

Guerre en Ukraine : Plus de 260 combattants ukrainiens évacués d'Azovstal...

Plus de 260 combattants ukrainiens dont 53 blessés ont été évacués de l'aciérie Azovstal, dernier bastion de résistance ukrainienne à Marioupol. Ils demeurent en territoire occupé par les forces russes et seront échangés contre des prisonniers militaires..

Publié le 17/05/22 à 09:20

„La confiance perdue dans les partis politiques en Europe“ au centre d’une discussion à Sofia...

Le 17 mai a lieu à Sofia une conférence internationale intitulée « La confiance perdue dans les partis politiques en Europe », organisée par l’Institut d’intégration sociale en partenariat avec l'European Network of Political Foundations ( ENoP). La..

Publié le 17/05/22 à 08:00

L’Allemagne soutient la Bulgarie pour la dérogation sur l’importation de pétrole…

Dans le cadre de sa visite en Allemagne, le président Roumen Radev a rencontré à Berlin son homologue Frank-Walter Steinmeier, ainsi que le chancelier allemand Olaf Scholz. « L’Allemagne exprime son entière compréhension quant à la dérogation souhaitée..

Publié le 16/05/22 à 18:32