Podcast en français
Radio nationale bulgare © 2022 Tous droits réservés

Kaléidoscope des Balkans

Recep Tayyip Erdoğan a demandé la "paix équitable" entre la Russie et l’Ukraine


Une 10e rencontre tripartite des ministres des Affaires étrangères de la Turquie, de la Roumanie et de la Pologne à laquelle Mevlüt Çavuşoğlu sera hôte aura lieu le 27 mai à Istanbul, annonce l’agence de presse BTA. La guerre en Ukraine fera partie des sujets abordés. Peu avant, la situation en Ukraine avait été examinée également dans un entretien téléphonique entre le président turc Erdogan et son homologue français Emmanuel Macron. Erdogan a déclaré qu’Ankara souhaite qu’une paix équitable s’instaure entre la Russie et l’Ukraine et continue de ce fait d’encourager ces deux pays d’aller sur la voie du dialogue, annonce TRT. Un autre important sujet abordé avait porté sur l’intention de la Turquie d’imposer le veto sur l’adhésion de la Finlande et de la Suède à l’OTAN en pleine guerre en Ukraine si le comportement de ces deux pays n’est pas conforme à l’esprit de l’Alliance.

La Turquie accuse les deux pays scandinaves de soutenir le parti ouvrier kurde qualifié par Ankara de parti terroriste, ainsi que leur reproche d’héberger des adeptes de Fethullah Gülen qui, selon la Turquie est responsable de la tentative de putsch en 2016.

L’Ukraine favorisera-t-elle l’intégration européenne de la Macédoine du Nord ?


Un rapport annuel du Parlement européen appelle à une ouverture immédiate des négociations d’adhésion à l’UE de la Macédoine du Nord et de l’Albanie. Bien que les eurodéputés bulgares aient voté « contre » un texte concret du rapport, contraire à la position bulgare au sujet de la Macédoine du Nord, celui-ci a été largement soutenu par toutes les autres forces politiques au sein du Parlement européen. Selon le texte en question, les litiges bilatéraux devraient être réglés en dehors du processus d’intégration, a souligné dans une interview accordée à la RNB l’eurodéputé Petar Vitanov de l’Alliance progressiste des socialistes et des démocrates. A ses dires, chaque année on essaye d’y inclure le texte susmentionné mais jusqu’à présent les eurodéputés bulgares avaient toujours réussi à neutraliser de pareilles demandes. Selon Vitanov, le changement des intentions de Bruxelles s’explique principalement par la guerre en Ukraine. « Dans l’aspiration d’assurer une perspective européenne à l’Ukraine, ce que souhaite une grande partie des pays-membres de l’UE, il est nécessaire de garantir qu’un tel élargissement ne se produirait pas au détriment des pays des Balkans occidentaux. Il y a des pays des Balkans occidentaux qui attendent le début de leurs négociations avec l’UE depuis 15 ans. Ces derniers risquent de ce fait de se demander s’il faut que des guerres se déclenchent chez eux afin qu’ils soient admis dans la communauté », a encore estimé Vitanov.

Le flux migratoire vers la Grèce se renforce à nouveau


La Grèce constate un nouveau renforcement du flux migratoire. En un seul jour depuis la Turquie ont essayé d’entrer en territoire grec 5 navires avec à bord plus de 500 migrants. La sécurité maritime et l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes « Frontex » n’ont pas autorisé l’entrée des migrants clandestins. Trois des navires avaient été escortés par des policiers turcs qui essayaient de les orienter vers les eaux grecques. Dans le même temps, des dizaines de migrants essayent de traverser les frontières terrestres en longeant la côte de la Maritsa. 50 trafiquants ont été interpellés. Les autorités grecques sont prêtes à réagir si besoin est. Elles s’attendent à ce qu’Ankara poursuive sa pression politique sur Bruxelles en se servant des migrants. La nouvelle vague est en rapport avec la déclaration d’Erdogan selon laquelle le premier ministre grec n’existait plus pour lui après que, la semaine dernière, celui-ci ait appelé le Congrès américain à ne pas affirmer la vente de 40 avions de chasse F-16 à Ankara.

La Roumanie s’est officiellement frayé le chemin vers l’extraction de gaz en mer Noire


La Roumanie peut commencer officiellement à extraire du gaz dans la mer Noire après que son président Klaus Werner Iohannis ait signé un décret concernant la publication dans le JO d’une Loi sur les sondages off-shore, a déclaré le ministre de l’Energie Virgil Popescu, annonce l’agence de presse BTA. La loi prévoit une méthode de définition du régime fiscal et des taxes dues pour l’exploitation. D’après des données fournies par l’Agence nationale des ressources minérales, la Roumanie disposerait d’un potentiel d’environ 200 milliards de m3 de gaz dans la mer Noire qui est en mesure de couvrir ses besoins pour les 18 années à venir compte tenu du montant de l’actuelle consommation.

Une ancienne base militaire soviétique en Albanie peut désormais appartenir à l’OTAN


L’Albanie a proposé à l’OTAN une ancienne base militaire maritime dans le but de se faire valoir comme pays de l’Alliance « dans ces temps difficiles », a annoncé le centre de presse du premier ministre Edi Rama, cité par la BTA. Rama a déclaré que la base militaire Pasha Liman qui se trouve à 180 km au sud de la capitale Tirana pourrait être acquise comme « valeur ajoutée » au profit de l’Alliance en soulignant qu’il y avait déjà un projet pour sa rénovation. L’Albanie s’est jointe aux pays qui condamnent l’invasion russe en Ukraine. 

Edition : Migléna Ivanova

Version française : Nina Kounova

Photos : EPA/BGNES, Pixabay, ata.gov.al

Tous les articles

Roumen Radev : "Les machines à voter doivent inspirer confiance"

"Il est extrêmement important que les élections législatives du 2 octobre aboutissent à la formation d'une majorité stable qui puisse s'atteler aux réformes et décisions stratégiques dont le pays a besoin". C'est ce qu'a déclaré le président Roumen..

Publié le 09/08/22 à 11:45

Guerre en Ukraine : Moscou et Kiev se renvoient la balle dans les attaques contre la centrale nucléaire à Zaporijjia

Alors que les Russes continuent de concentrer leurs efforts dans le bassin houiller du Donbass, l’armée ukrainienne a annoncé avoir de nouveau visé le pont stratégique Antoniski, dans la région de Kherson, première ville d’importance tombée aux..

Publié le 09/08/22 à 09:07

Le ministère de l’Economie autorisera des exportations d’armes d'un montant de 500 millions d’euros…

Les exportations d’armements à hauteur de plus de 500 millions d’euros seront probablement autorisées d’ici quelques jours, a annoncé le ministre intérimaire de l’Economie Nikola Stoyanov. Il convoquera dans le courant de la semaine la commission..

Publié le 08/08/22 à 17:59