Podcast en français
Radio nationale bulgare © 2022 Tous droits réservés

Saint Jean d’été : un joli conte sur les vertus curatives des plantes…

Photo: pixabay

Depuis la nuit des temps, les Bulgares célèbrent le 24 juin la fête de la Saint Jean, connue encore comme la journée des plantes odorantes et médicinales. C’est aussi la journée la plus mystique de l’année qui confère à la nature des pouvoirs magiques et miraculeux, les plantes devenant particulièrement curatives et l’eau qui jaillit des sources - un vrai élixir de jouvence…Selon la coutume ancestrale, les Bulgares accueillent le lever du soleil en attendant que celui-ci fasse son apparition à l’horizon. On dit qu’avant de s’engager à travers les nuages, le soleil se plonge dans une source secrète d’eau vive. Puis, il asperge la terre entière de ces gouttelettes de rosée, une rosée aux pouvoirs miraculeux. A l’instar du Soleil, les humains, eux aussi, se baignent dans les cours d’eau ou se frottent à la rosée matinale, pour être toujours en bonne santé et pleins d’énergie. Et comme nous disions au début, la saint Jean, c’est aussi la fête des plantes médicinales odorantes qui embaument l’air et qui ont un effet relaxant.

La nuit précédant la fête donne lieu à une coutume pratiquée par des jeunes filles qui plongent des anneaux enfilés dans de petits bouquets de fleurs dans un chaudron rempli d’eau « silencieuse » qui le lendemain est censée prédire leur destin amoureux. L’eau est silencieuse, car le rituel du chaudron est accompli dans un silence religieux.

La fête de la Saint Jean est aussi celle des guérisseuses et des rebouteux initiés aux secrets, aux formules incantatoires et  magiques. Et comme cette connaissance des herbes doit rester secrète, la cueillette se fait très tôt le matin, en cachette. Certains guérisseurs passent même la nuit dans la forêt pour ne pas rater le moment magique, ou tout simplement être doublés par la concurrence. Les plantes cueillies sont ensuite rassemblées au milieu d’une clairière, et un grand khoro bulgare se déroule autour d’elles. Puis on en tresse d’immenses couronnes et les gens se faufilent à travers les branches pour garder la forme et la santé tout au long de l’année. Après quoi, les femmes emportent ces couronnes dans leurs foyers et y recourent pour soigner les hommes et les animaux de la ferme.

Rappelons qu'en ce 24 juin, l’Eglise orthodoxe bulgare célèbre la nativité de Saint Jean Baptiste qui professe la doctrine chrétienne au sein des Juifs et les baptise /d’où l’appellation de Baptiste/ dans les eaux du Jourdain. Les Bulgares appellent traditionnellement la Saint Jean Baptiste, la Saint Jean d’été ou encore le jour du Soleil.

Le folklore bulgare abonde en chants qui louent la Saint -Jean. Telle la chanson des sœurs Iva et Eva Valentinovi interprétée dans le dialecte chope.

Photos: Pixabay

Tous les articles

Le folklore bulgare charme aussi les étrangers

L’amour des chansons et des khoros bulgares a fait venir des centaines de visiteurs étrangers au festival de Koprivchtitsa le week-end dernier. Français, Anglais, Belges, Néerlandais, Japonais filmaient, chantonnaient, battaient la mesure, assis dans..

Publié le 09/08/22 à 13:52

La grande fête du folklore bulgare est à Koprivchtitsa

Plus de 6500 personnes de toute la Bulgarie et de l’étranger vont prendre part à la 12 e édition du Festival folklorique national de Koprivchtitsa du 5 au 7 août.  En outre plus de 150 maîtres artisans exposeront leurs œuvres : dentelles,..

Modifié le 06/08/22 à 15:05

26e Festival international du folklore à Plovdiv

Du 25 au 29 juillet, Plovdiv accueille la 26e édition du Festival international du folklore, après une coupure de deux ans, à cause de la pandémie du Covid-19. Des ensembles d'Argentine, Brésil, Roumanie, Géorgie et Turquie sont arrivés dans la deuxième..

Publié le 25/07/22 à 14:24