Podcast en français
Radio nationale bulgare © 2022 Tous droits réservés

Plovdiv rend hommage au plus grand donateur dans le domaine de la santé bulgare

Photo : Musée historique régional de Plovdiv

2022 est l’année du 160e anniversaire d’un des plus généreux donateurs et mécènes de la ville de Plovdiv, l’industriel Dimitar Pétrov Kudoglu.

C’est à cette occasion que dans la partie Est du jardin « Tsar Siméon » au centre de la ville est aménagée une exposition particulière composée de 20 panneaux, dont le vernissage officiel aura lieu le 4 juillet (lundi). L’emplacement de l’exposition n’est pas choisi au hasard – en face où se situe aujourd’hui la Poste centrale de Plovdiv, s’était trouvée auparavant « la Maison de la charité et de la santé publique », créée par Dimitar Pétrov Kudoglu en 1927 afin que les plus démunis puissent se faire traiter gratuitement des plus graves maladies de l’époque – la tuberculose, les maladies vénériennes et la mortalité infantile, précisent des responsables du Musée historique régional de Plovdiv.

Dimitar Pétrov Kudoglu

Né en 1862, à Xanthi dans le Nord-Est de la Grèce, sa fortune dans la culture et la production de tabac lui permet de léguer à la population de la deuxième ville de Bulgarie un ensemble de bâtiments emblématiques, inscrits au patrimoine architectural qui sont le symbole de la générosité et de l’action caritative de ce Bulgare célèbre, qui consacra des sommes importantes à diverses causes.

L’action caritative de Kudoglu débute au début du 20 siècle par la construction d’une infirmerie et le paiement par le mécène des docteurs, de manière à ce qu’ils puissent se charger gratuitement du traitement des pauvres. Après que son village soit incendié en 1913 par des armées grecques, Dimitar Kudoglu se met à aider les villageois qui s’étaient réfugiés à Plovdiv.

Durant les guerres des premières décennies du siècle dernier, ses donations généreuses à l’intention des soldats, ainsi que les salles gratuites à manger destinées aux élèves et à la « Croix Rouge Bulgare » présentent un montant supérieur à 500 000 euros. Dimitar Kudoglu finance les études en Europe de jeunes et talentueux Bulgares.


L’entrepreneur oriente ses initiatives de bienfaisance vers la santé cat étant convaincu que de cette manière il aide la formation d’une future génération moralement et physiquement saine. En 1927 Kudoglu réalise son idée de longue date et crée à Plovdiv un établissement de santé du type de dispensaire où les malades les plus pauvres suivent des thérapies gratuites assurées par des médecins bulgares. Jusqu’à 1944 ses donations destinées au dispensaire sont portées à plus de 20 000 000 d’euros. C’est indubitablement la plus grande donation faite au profit de la santé bulgare, un dispensaire dont s’exaltent des dizaines de journaux et de spécialistes européens. Dimitar Kudoglu rend le souffle en 1940, son œuvre étant complètement oubliée pendant les années du régime socialiste, déplorent les représentants du Musée historique régional de Plovdiv.

Version française : Nina Kounova

Photos : Musée historique régional de Plovdiv

Tous les articles

Des Juifs du monde entier arrivent en pélerinage à Silistra

A l'occasion du Nouvel an juif, Roch Hachana, de nombreux Juifs sont arrivés à Silistra pour se recueillir sur la tombe d'un de leurs rabbins émérites, Eliezer Papo. La communauté juive célèbre à partir du 25 septembre au soir Roch Hachana, le..

Publié le 26/09/22 à 14:26

101ème anniversaire de la mort d’Ivan Vazov

Ce 22 septembre marque le 101 ème anniversaire de la disparition d’Ivan Vazov, surnommé le patriarche de la littérature bulgare. A cette occasion, le Musée national de littérature a organisé une cérémonie de commémoration sur la tombe du poète en..

Publié le 22/09/22 à 13:47

L’Indépendance et la Réunification, deux exploits du peuple bulgare qui font revenir le pays sur la carte du monde

Le 22 septembre 1908, la Bulgarie fait son retour sur la carte du monde après une domination ottomane de 5 siècles. Le pays est libéré le 3 mars 1878 après la fin de la guerre russo-turque, mais sa reconnaissance est un long processus en faveur duquel..

Publié le 22/09/22 à 06:10