Podcast en français
Radio nationale bulgare © 2022 Tous droits réservés

Saint Pantaléon : le protecteur des danseurs sur la braise

Ce 27 juillet,  l’Eglise orthodoxe rend hommage aux saints isapôtres Cyrille et Méthode et leurs disciples Clément, Gorazd, Naum, Angelar et Sava. Bien qu’une fête soit réservée à tous les sept saints, ce que nous célébrons aujourd’hui est leur œuvre commune.


Le même jour est attribué à la fête de Saint Pantaléon, le martyr guérisseur, patron des médecins et des sages-femmes. Selon les croyances populaires, ce saint protège les voyageurs et porte secours en cas d’orage ou d’inondation. 

Saint Pantaléon a prêté son nom à nombre d’églises, monastères, hôpitaux, centres médicaux, etc, dont l’église du village de Brodilovo situé dans la Strandja et connu pour les rites de danse sur braise. La majorité de la population, à l’époque grecque, quitte le village après la Deuxième guerre balkanique. Il est alors peuplé de réfugiés bulgares venus de la Thrace orientale. Saint Pantaléon est le saint honoré par la communauté des danseurs sur braise établie dans le village.


ˮComme l’église de Brodilovo porte le nom de saint Pantaléon, la fête commence par une liturgie célébrée le matin,” explique Guéorgui Iliev, membre du conseil de l’église. “Après la liturgie, une partie des fidèles se dirigent vers la Chapelle de Saint Pantaléon située hors du village et entourée de sources sacrées où l’on prépare un repas rituel. Saint Pantaléon est le saint le plus honoré dans le village à qui l’on consacre les plus grands fastes. La fête est également célébrée le 9 août conformément au calendrier julien par une foire et une procession avec les icônes partant de la chapelle. D’ailleurs, les églises dans les villages de Madjoura et Pirdopolou (situés aujourd’hui sur le territoire turc) dont sont originaires les habitants de Brodilovo, avaient également des églises consacrées à Saint Pantaléon. Les grecs qui habitaient dans notre village honoraient eux aussi le même saint.” 


La procession dont il s’agit comprend des rituels de danse sur braise. Tout d’abord, l’on laisse les icônes “se reposer” dans la chapelle. Elles sont ensuite lavées à la source sacrée, purifiées à l’encens et portées de nouveau dans la chapelle. A la différence des icônes traditionnelles, celles des danseurs sur braise ou “nestinars” sont accommodées d’une poignée en bas pour être portées lors de la danse rituelle exécutée sur du feu.


La construction de l’église a commencé en 1910. Une année plus tard, elle a été terminée et consacrée. La première école bulgare du village ouvre en 1913 juste derrière l’église. “Saint Pantaléon” est une église pseudo-basilique à trois nefs, une abside, un narthex extérieur et un clocher en bois.


Œuvre d’un sculpteur grec datant de la fin du 19ème siècle, la magnifique iconostase aurait mis 20 ans à être ciselée. Selon la légende, le sculpteur perd sa vue sans avoir fini son chef-d’œuvre et ce sont ses élèves qui le terminent. “Saint Pantaléon” est la seconde plus grande église dans la région de Strandja, après celle du village de Kosti, nous apprend Guéorui Iliev. 

“Cette église est extraordinaire à cause de l’énergie qu’elle dégage mais également par sa collection inégalée d’icônes de nestinars, dont les plus anciennes datent du 16ème siècle. Certaines ont été apportées en Grèce, mais elles ne sont pas tellement nombreuses. Les maisons grecques ont été démolies à partir de 1956 pour céder la place à de nouvelles constructions. Alors les gens placent les icônes dans l’église pour les protéger. Les plus grandes représentent saint Pantaléon, on en a 5 ou 6 conservées, d’autres, plus petites, sont des icônes de saint Constantin et sainte Hélène. Cela nous prouve que c’ést saint Pantaléon qui était le saint le plus vénéré ici.”


Version française : Maria Stoéva

Photos : Albéna Bezovska, archives Georgui Iliev,  tsarevo.info

Tous les articles

Des Juifs du monde entier arrivent en pélerinage à Silistra

A l'occasion du Nouvel an juif, Roch Hachana, de nombreux Juifs sont arrivés à Silistra pour se recueillir sur la tombe d'un de leurs rabbins émérites, Eliezer Papo. La communauté juive célèbre à partir du 25 septembre au soir Roch Hachana, le..

Publié le 26/09/22 à 14:26

101ème anniversaire de la mort d’Ivan Vazov

Ce 22 septembre marque le 101 ème anniversaire de la disparition d’Ivan Vazov, surnommé le patriarche de la littérature bulgare. A cette occasion, le Musée national de littérature a organisé une cérémonie de commémoration sur la tombe du poète en..

Publié le 22/09/22 à 13:47

L’Indépendance et la Réunification, deux exploits du peuple bulgare qui font revenir le pays sur la carte du monde

Le 22 septembre 1908, la Bulgarie fait son retour sur la carte du monde après une domination ottomane de 5 siècles. Le pays est libéré le 3 mars 1878 après la fin de la guerre russo-turque, mais sa reconnaissance est un long processus en faveur duquel..

Publié le 22/09/22 à 06:10