Podcast en français
Radio nationale bulgare © 2022 Tous droits réservés

Nouveau gouvernement intérimaire avant des législatives anticipées à l’automne

Gueorgui Svilenski du PS rend le mandat de constitution d’un gouvernement au président Roumen Radev. La balle est à présent dans le camp du chef de l’État.
Photo: BGNES

Les Bulgares voteront à nouveau à des élections législatives anticipées le 2 octobre après que le Parti socialiste a rendu au président le troisième et dernier mandat de constitution d’un gouvernement, échouant lui aussi à le remplir.

La 47e législature de l’Assemblée nationale se termine moins de 8 mois après sa première session le 3 décembre 2021. C’est aussi le premier parlement bulgare à être dissous après la première motion de censure réussie contre un gouvernement dans l’histoire de notre pays.

"Aucune formation politique n’a intérêt à se présenter à des élections anticipées en ce moment, même l’opposition", dit sur la RNB le sociologue Youlii Pavlov.

Youlii Pavlov
"Le grand gagnant est le président qui va gouverner seul pendant trois mois à trois mois et demi. Il est très probable que la prochaine Assemblée nationale sera incapable d’élire un cabinet à cause des diverses lignes rouges actuelles et dans ce cas il gouvernera encore trois mois et demi."

Quel doit être le profil du premier ministre intérimaire choisi par le chef de l’État ?

"Dans une conjoncture normale qui il est ne devrait pas être important, mais à présent on attendra de lui qu’il puisse surmonter de nombreux défis", dit à la TV publique l’analyste politique Rossen Karadimov. "Voilà pourquoi il doit faire preuve d’autorité et inspirer confiance à la société bulgare choquée par la guerre, exaspérée par l’inflation et à bout de patience à cause des prix de l’énergie."

Rossen Karadimov
La triple coalition dirigeante formée par "Poursuivons le changement", le Parti socialiste et "Bulgarie démocratique" quitte le pouvoir avec un sérieux passif, dit l’anthropologue social Haralan Alexandrov. "Il y aura bientôt une lutte pour la répartition de la culpabilité où chaque participant accusera les autres", indique-t-il sur la RNB.

Haralan Alexandrov
"La seule chose qui peut unir les partenaires de la triple coalition est un ennemi commun. Ce sera certainement l’opposition, le président et toute autre personne qui n’est pas d’accord avec eux et se permet d’émettre une opinion critique."

Le sociologue Parvan Siméonov est également sceptique qu’une formation politique puisse trouver des aspects positifs à la situation actuelle et en tirer profit.

Parvan Siméonov
"Le pays se trouve dans un état où il semble que personne ne peut et ne veut assumer la responsabilité de gouverner pendant l’automne et l’hiver difficiles qui nous attendent. Cela s’appelle de la déficience politique et c’est un diagnostic national très grave."

"Par trois fois les Bulgares ont confirmé leur volonté de changer le "modèle GERB-MDL" qui avait gouverné le pays pendant plus d’une décennie", note Parvan Siméonov. "Cela a rendu possible l’union de partis difficilement conciliables comme le PS et "Bulgarie démocratique". Il me semble que les politiques gaspillent cette occasion qui leur était donnée, parce que la situation est imprévisible après de nouvelles élections."

L’opposition est en bonne santé, estime Haralan Alexandrov qui s’attend à ce que les partis d’opposition GERB, MDL et "Renaissance" aient de bons résultats aux législatives anticipées. D’après lui la conjoncture politique changera, sans pour autant qu’il y ait une domination de GERB.

Edition : Yoan Kolev

Version française : Christo Popov

Photos : BGNES, Ani Petrova, bTV 

Tous les articles

Les partis "Poursuivons le changement" et "Essor bulgare" ont été enregistrés

La cour a autorisé l'enregistrement des partis politiques "Poursuivons le changement" et "Essor bulgare". "Poursuivons le changement" est présidé par l'ancien premier ministre Kiril Petkov et l'ancien vice-premier ministre Assen Vassilev. "Essor bulgare" a..

Publié le 09/08/22 à 18:59

Roumen Radev : "Les machines à voter doivent inspirer confiance"

"Il est extrêmement important que les élections législatives du 2 octobre aboutissent à la formation d'une majorité stable qui puisse s'atteler aux réformes et décisions stratégiques dont le pays a besoin". C'est ce qu'a déclaré le président Roumen..

Publié le 09/08/22 à 11:45

Guerre en Ukraine : Moscou et Kiev se renvoient la balle dans les attaques contre la centrale nucléaire à Zaporijjia

Alors que les Russes continuent de concentrer leurs efforts dans le bassin houiller du Donbass, l’armée ukrainienne a annoncé avoir de nouveau visé le pont stratégique Antoniski, dans la région de Kherson, première ville d’importance tombée aux..

Publié le 09/08/22 à 09:07