Podcast en français
Radio nationale bulgare © 2022 Tous droits réservés

Kaléidoscope des Balkans

La Serbie est une puissance militaire régionale


Selon le rapport annuel du site américain Global Firepower, la Serbie est la plus grande puissance militaire des Balkans occidentaux. Sur les 50 critères retenus l’armée serbe occupe la 61e position dans le monde avec un potentiel d’accroître encore davantage ses capacités. La Croatie est 62e, l’Albanie 115e, le Monténégro 132e et la Macédoine du Nord 135e.

"Le fait que la Serbie est la plus grande puissance militaire de la région est une preuve de gaspillage de l’argent des contribuables, dont les hôpitaux et les écoles sont dans un état lamentable, leurs salaires et pensions de retraite sont trop bas et dans l’ensemble ils vivent mal. J’aurais préféré que la Serbie soit la plus grande puissance économique de la région", a déclaré au quotidien "Danas" le secrétaire général de la Ligue des sociaux-démocrates de Voïvodina Bojan Kostreš. Nous sommes entourés de pays membres de l’OTAN avec qui nous avons déjà été en guerre, que nous avons perdue, a-t-il rappelé.

Le ministre roumain de la Santé sous le feu des critiques pour des pastilles d’iode


Le ministre roumain de la Santé Alexandru Rafila a semé la panique en appelant les moins de 40 ans d’aller "le plus vite possible" chez leurs médecins ou dans des pharmacies pour prendre des comprimés d’iodure de potassium. Le porte-parole du Parti national-libéral, qui fait partie de la coalition au pouvoir, Ionuț Stroea critiqué le ministre socialiste pour  la façon dont il a fait cette annonce, écrit le journal "Adevarul". Stroe a demandé au gouvernement d’expliquer dans quelles circonstances on doit prendre ces pastilles d’iode et qui peut le faire. Elles ne sont destinées qu’aux moins de 40 ans et uniquement après avoir été irradiés suite à un incident nucléaire, a précisé le ministère de la Santé, cité par AGERPRES, soulignant que ces comprimés ne doivent surtout pas être pris comme mesure de prévention. Les pastilles d’iode sont délivrées dans plus de 2500 pharmacies dont la liste est publiée sur le site du ministère.

Rénovation du port de Durrës avec un investissement record de 2 milliards de dollars


Après 3 ans de négociations la compagnie Eagle Hills Real Estate Development des Émirats arabes unis a signé un mémorandum avec l’entreprise albanaise  Albanian Seaports Development Company pour un investissement de 2 milliards de dollars, annonce l’agence ATA. Cette somme ira à la modernisation du port de Durrës. Le vice-premier ministre et ministre de l’Infrastructure et l’Énergie de l’Albanie Belinda Balluku a souligné qu’il s’agit du plus gros investissement non seulement en Albanie, mais dans toute la région.

Le port de pêche sera transformé en zone de loisirs, avec des restaurants et des lieux de divertissement. L’ancien port commercial sera remplacé par un port de plaisance et un terminal commercial moderne avec hub logistique.

Réactions négatives en Macédoine du Nord à cause de noms de clubs bulgares


De plus en plus de clubs bulgares surgissent en Macédoine du Nord. A présent il y a un club "Tsar Ferdinand" à Bogdanci, écrivent les médias du pays, citant le Bulgare macédonien Victor Stoyanov. La communauté juive de Macédoine du Nord a exprimé son mécontentement que les autorités ont approuvé la création il y a un an à Ohrid d’une association bulgare nommée "Tsar Boris III". Le représentant de cette association Tomé Blazheski a souligné sur Facebook que ses membres ne sont pas des néonazis, qu’ils n’ont pas de contacts avec des mouvements antisémites et qu’ils regrettent le sort qu’ont subi les Juifs macédoniens pendant la Seconde guerre mondiale. Il a cependant rappelé qu’il n’est écrit nulle part que le tsar Boris III ait été jugé et condamné pour sa gouvernance.

La Grèce retrouve sa souveraineté financière


Le 20 août la Grèce sortira du cadre de monitoring renforcé, a annoncé le ministre des Finances Chrístos Staïkoúras. La suppression de la tutelle internationale des finances grecques donnera à Athènes une plus grande marge de manœuvre dans sa politique économique. La Grèce est restée sous monitoring après 2018, lorsqu’elle avait réussi à se dégager de trois programmes d’aide internationale de plus de 260 milliards d’euros. L’argent avait été octroyé par l’UE et le FMI pour sortir le pays de la faillite et du défaut de paiement des ses dettes dans la période 2010-2015.

"Après 12 ans un chapitre éprouvant de l’histoire de notre pays touche à sa fin. La Grèce revient à la normalité européenne et ne sera plus un cas d’exception dans la zone euro", a déclaré Staïkoúras. Le fait qu’Athènes a effectué la plupart des réformes promises et qu’elle ne fera plus l’objet d’un monitoring après le 20 août a été confirmé par une lettre de la Commission européenne.

Edition : Ivo Ivanov

Version française : Christo Popov

Photos : EPA/BGNES, Pixabay, archives

Tous les articles

GERB formera un groupe de contact pour négocier un nouveau gouvernement

Le leader de GERB Boyko Borissov a annoncé à un point presse que son parti formerait un groupe de contact, composé de personnes "à la réputation euro-atlantique irréprochable", qui se chargera de négocier la constitution d'un nouveau gouvernement avec..

Publié le 04/10/22 à 17:30

La nouvelle Assemblée nationale sera convoquée la semaine prochaine

"Le président Roumen Radev décidera de la convocation de l'Assemblée nationale dans le délai imparti par la Constitution, c'est à dire la semaine prochaine". C'est ce qu'a déclaré à la RNB la vice-présidente Ilyana Yotova qui estime qu'il faut chercher une..

Publié le 04/10/22 à 14:24

GERB ne gouvernera pas avec le MDL, "Renaissance" et "Essor bulgare"

Le peuple a été clair : "Assez d'hostilités, trouvez un moyen de vous entendre". C'est ce qu'a déclaré le leader de GERB Boyko Borissov, commentant les résultats des élections. "Un nouveau scrutin ne changera pas la donne. Les Bulgares n'accordent pas..

Publié le 04/10/22 à 12:57