Podcast en français
Radio nationale bulgare © 2022 Tous droits réservés

Des étudiants bulgares ont inventé un robot fournissant des soins médicaux dans l’espace

4
Photo: naval-acad.bg

Le tourisme de l’espace prend de l’ampleur, même s’il ne concerne pour l’instant que les milliardaires. Mais avec le progrès des technologies et l’allongement de la durée des vols spatiaux la question de la sécurité des voyageurs de l’espace se posera avec toujours plus d’insistance.

Un robot prodiguant des soins aux touristes cosmiques est une idée d’étudiants de l’Académie navale et de l’Université de médecine de Varna qui a des chances de devenir réalité. Récemment une équipe de jeunes inventeurs bulgares s’est classée parmi les vainqueurs du concours prestigieux Student Aerospace Challenge de l’Agence spatiale européenne en compétition avec plus de 100 projets des plus grandes universités du Vieux continent.


"Nous développons un robot modulaire basé sur l’intelligence artificielle qui puisse exécuter les manipulations médicales les plus fréquentes et remplacer le personnel soignant à bord du vaisseau spatial", explique Anton Atanassov, étudiant première année en cybersécurité à l’Académie navale. L’invention de son équipe formée en décembre 2021 concerne des vols suborbitaux d’une durée maximale de 90 minutes transportant jusqu’à six passagers.

Le docteur cosmique sera capable d’effectuer diverses manipulations.

Anton Atanassov
"Massage cardiaque, intubation avec un tuyau souple et une pompe intégrée au module", précise Anton Atanassov. "Les touristes auront des senseurs placés sur le corps qui mesureront la température, le rythme cardiaque, le taux de sucre dans le sang, les principales fonctions vitales et transmettront les données à l’intelligence artificielle pour une évaluation de l’état de santé. En cas de besoin, le robot pourra injecter des médicaments au passager par voie intraveineuse."

Les étudiants pensent que l’automatisation des soins médicaux en vol pourra sauver des vies. La maître de conférences Vesselka Radéva qui dirige le planétarium avec observatoire marin à l’École navale et le club des étudiants soutient le travail des jeunes inventeurs dans la médecine spatiale lié au suivi de l’état de santé des touristes et des équipages des vaisseaux spatiaux.

Vesselka Radéva
"Nous avons remporté un immense succès, parce que les participants à ce concours ont généralement passé leur maîtrise ou leur doctorat", dit-elle. "Alors que les étudiants de notre équipe étaient en première, deuxième, troisième ou quatrième année, mais ils étaient bien préparés, motivés et capables. Sur les cent projets seuls dix ont été présentés à la conférence de clôture en présence de représentants des plus grandes agences spatiales européennes et des compagnies liées au transport aérien. Le projet bulgare de médecine spatiale a suscité l’approbation du jury et d’après les commentaires il est si bon qu’il contient les idées de cinq autres."

Selon Vesselka Radéva le tourisme spatial aura des voyageurs âgés de 10 à 80 ans. Et comme leurs organismes pourraient réagir de toutes sortes de façons la première fois qu’ils se trouveront en état d’apesanteur, il leur faudra non seulement de bons pilotes, mais aussi des soins médicaux de qualité. "Le robot créé par ces jeunes gens fera parfaitement l’affaire, il fournira les premiers secours et pourra réanimer un touriste en détresse dans l’espace", conclut-elle.

Anton Atanassov, lui, ne met aucune limite à ses rêves : "Si j’en ai la possibilité, je voudrais visiter un système stellaire de six planètes habitables. Il serait intéressant de voir les diverses formes de vie sur chacune d’elles."


Edition : Diana Tsankova sur des interviews de Daniéla Stoynova de la RNB-Varna

Version française : Christo Popov

Photos : mu-varna.bg, naval-acad.bg

Galerie

Tous les articles

Météo : Coup de froid…

Grisaille et nuages bas pour ce début de semaine avec des températures minimales qui varieront entre 8° et 13°C, 8 degrés à Sofia. Les précipitations seront abondantes dans le Rila et les Rhodopes. Une perturbation portée par le vent d’Ouest fera..

Publié le 02/10/22 à 20:00

Plus faible intérêt électoral chez les Bulgares de Roumanie

En Roumanie, la journée électorale se déroule normalement. Environ 90 personnes ont voté avant 13 h contre 200 l’année dernière. “Je voudrais rentrer en Bulgarie et trouver un beau pays où tout est en ordre, où le système judiciaire fonctionne..

Publié le 02/10/22 à 15:26
Bureau de vote à Papenbourg en Allemagne

Kalina Pentcheva, Stuttgart : "Comme les temps sont troubles, je vote pour la stabilité politique"

Le taux de participation en Allemagne est moins élevé que celui de l’année dernière. Un des bureaux de vote se trouve dans le quartier de Bad Cannstatt à Stuttgart, lieu de résidence de beaucoup de Bulgares. C’est là que va voter Kalina Pentcheva,..

Publié le 02/10/22 à 14:55